Posted in Carnets de route

Il fallait s’en douter…

Surtout parce que je doute beaucoup…

Principalement de ma capacité à écrire plus que des textes de blogs, des poèmes et des histoires courtes.

Contrairement à beaucoup de personnes écrire un roman ne m’a jamais tentée. Ecrire, oui. Créer des personnes, une histoire, des rebondissements, non.

Écrire, je le fais depuis que j’ai l’âge de mettre des mots les uns à la suite des autres.

Et puis il y a eu la vie, les expériences, les creux de vague et un en particulier. J’ai tout disséqué, mis mes tripes sur la table. J’ai sorti les maux et ça a donné un « roman »

Après des mois, des années, des retournements de situation, l’envoi à un éditeur, l’envie de tout envoyer valser, d’arrêter, les doutes, les angoisses, les cauchemars, les encouragements, j’ai posé le point final…

Tout en sachant pertinemment que ce n’était pas encore la fin

Je me demande vraiment pourquoi me torturer l’esprit avec ce pavé, pourquoi faire deux pas en avant et un en arrière sans arriver à trancher. Comme si toute cette histoire ne m’avait pas pris assez d’énergie. Je dois être un peu maso sur les bords. Je ne vois aucune autre explication possible.

Voilà dimanche dernier, il est sorti de mon cercle privé, direction la bêta-lecture. Je me demande encore qu’elle mouche m’a piquée. Il faut oser parait-il…

Merci du cadeau !

Maintenant j’attends. Mais je me demande vraiment si tout ça à un sens, si j’ai vraiment envie de me replonger dans cette histoire pour d’éventuelles corrections ou si j’ai juste envie que ça se termine, pour pouvoir profiter de toutes les belles choses que j’ai encore à vivre…

Je doute.

Du bien-fondé de l’envoi aux maisons d’éditions, de la nécessité de rendre tout ça public.

Je crois surtout que j’arrive au bout de ce que je peux donner sur le sujet…

Ps – ne vous inquiétez pas. Si je décide de ne pas le publier, j’enverrais une copie à toutes les personnes qui m’ont soutenu depuis le début et toutes celles qui souhaitent le lire.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

14 thoughts on “Il fallait s’en douter…

  1. Tu me fais sourire, surtout avec ton “Fallait Oser”

    Pour ma part, je te félicite d’avoir oser, d’avoir franchi un cap.
    Maintenant à toi de voir si tu veux que cela soit envoyé aux maisons d’éditions etc.
    Tu peux très bien le garder pour toi et les gens proches. Tu peux à toute une panoplie de choix.
    Prends toi le temps, pose toi et tu trouveras une solution.

    J’espère ne pas dire de grosses âneries en écrivant ce commentaire.

    Encore félicitations 🙂

    Liked by 2 people

    1. Merci pour ton message qui est très juste
      En fait je crois que je n’ai plus envie de me justifier – ni de chercher le pourquoi de tout ça.
      J’ai fait du chemin et j’ai reconstruit – c’est tout ce qui compte.
      Grosses bises.

      Liked by 1 person

  2. Chaque fois que ton imaginaire se déclenche mal, c’est-à-dire négativement, inverse le miroir immédiatement : va chercher ce qui se cache de positif dans la situation qui te déplaît…Tu trouves ton projet ambitieux ? Mais; j’ai toujours pensé que c’est à ce moment de doute, de résistance, qu’il faut véritablement intervenir ! Paradoxalement, pour vivre son rêve, il s’avère nécessaire d’accepter de n’être ni parfait, ni parfaite. C’est-à-dire de ne pas s’angoisser. Il faudra bien que tu lâches prise sur ton vécu et donc tes complexes Autrement dit, soit qui tu es, la vie fera le reste et attirera tout ce dont tu as besoin…

    Like

  3. Sans l’ombre d’un doute tu écris très bien.
    Sans l’ombre d’un doute écrire ce roman t’a été salutaire

    Le publier ou pas ????

    Si publier c’est le mettre dans une forme qui plairait à un éditeur, le remodeler, changer l’ordre, le mode de narration, … et bien ne publies pas…
    Ce ne serait plus ton roman ….
    Et tes lecteurs assidus seront ravis de le lire, sans aucun doute.

    Liked by 1 person

    1. Tout est d’une justesse incroyable.
      Mille Merci
      En effet le modifier pour qu’il colle à une ligne éditoriale serait sans intérêt…
      Il m’a apporté ce dont j’avais besoin c’est l’essentiel.

      Like

  4. Sois “Egoïste” pour une fois dans ta vie Marie ! Etre reconnu n’est pas incompatible avec le plaisir à chacun…Crois en toi, ton vécu a tracé les sillons d’une histoire, la tienne…
    Parfois voir en grand ça fait du bien au moral, pourquoi cela devrait-être réservé qu’aux autres après tout !!!
    N’oublies pas,
    “Un rêve sans étoiles est un rêve oublié.”
    Paul Eluard
    Bisous Marie.

    Liked by 1 person

  5. Toujours se demander “pourquoi” on écrit : pourquoi ce roman ? Pour déverser hors de toi tout ce tu as vécu à travers cette expérience ? Pour témoigner, tenter de lancer une goutte d’eau dans l’océan pour faire avancer les choses, les esprits ?
    Il n’y a pas de mauvaise réponse. Mais selon les motivations que tu trouves en toi, la publication ne sera pas forcément le passage obligé (si juste l’écrire était ce que tu recherchais, par exemple).

    Je ne me suis pas encore plongée dedans. J’attends le calme du weekend pour en profiter pleinement 🙂

    Liked by 1 person

  6. Tout ce que tu dis fait parti de l’histoire. Tu en as sans doute besoin pour intégrer. Tout ces doutes vont a mon avis aussi te permettre d’avancer. le chemin n’est pas linéaire. Et puis encore une fois, le mettre au monde, même en bêta lecture n’est pas rien. Ca va se stabiliser et tu vas trouver les réponses. Et ce que tu vis en ce moment n’y est pas pour rien non plus, une nouvelle histoire qui est belle renvoie aussi toujours aux chutes, aux échecs. J’ai écris une phrase que j’aime bien a ce sujet : ” l’amour nous ramène toujours aussi premières écriture, dans la beauté des pleins et des déliés, dans la chute de la rature”. En tout cas, ça me ressemble beaucoup ! Moi non plus, je n’aurais jamais imaginé écrire un pavé, voir 2. Tu vas trouvé tes réponses. Bisous.

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup. J’avais minimisé l’impact de son envoi – de son envol loin de ce qui m’est familier.
      Oui le fait d’aimer à nouveau fait ressurgir certaines douleurs. Je m’étais tellement blindée depuis 5 ans…
      Mais c’est essentiel pour avancer et m’ancrer davantage dans le présent et dans la belle relation qu’il m’est donné de vivre.
      Je t’embrasse et merci encore pour tout Kathou.

      Like

  7. On m’a aussi souvent dit que je “devrais écrire”. C’est ce que je fais pourtant 🙂 J’ai écrit pas mal de blogs, qui ont évolué avec moi. Mais je n’ai rien gardé, j’aime la fluidité et l’impermanence de la vie. Je n’ai jamais capitalisé “mon histoire”. Alors Bravo ! Ce qui doit être sera. Je viens de commencer un livre dont les 1ères pages m’ont atteint comme un poignard (la mère de l’écrivain l’abandonne à l’âge de 3 ans en l’attachant à un poteau où il y restera une nuit entière terrorisé ). Il s’agit de l’histoire vraie de Tim Guenard “Plus fort que la haine”. Dans les histoires vraies, comme il dit, ce qui compte, c’est “‘l’espérance”. On croise les doigts et on suit çà de près 🙂

    Like

    1. J’ai surtout écrit pour me libérer de cette histoire, de cette relation. Et au fil de l’écriture je me suis dit pourquoi pas la partager…
      Je voulais montrer la lumière après les heures noires.
      Merci pour ton soutien

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.