Le temps des mots doux

[:fr]

J’ai écrit la nuit, noire et terrible, la peur qui saisit et saccage tout sur son passage. J’ai écrit l’orage et les cœurs qui tremblent, la menace qui plane, les heures éphémères. J’ai écrit l’âme tourmentée, attentive au moindre mouvement inconnu, prêt à me faire chavirer. J’ai écrit le silence qui glace, le mépris déstabilisant. J’ai écrit les tripes en vrac, le corps brisé de partout, plaies à vif.

J’ai écrit le chagrin, les larmes au fond des yeux et mes yeux sans vie. J’ai écrit les blessures sourdes, le ventre lourd de tant de promesses inconfortables. J’ai écrit l’envie d’en finir, de m’éteindre dans la nuit, les nuits solitaires, les minutes incendiaires. J’ai écrit quand mon corps ne me portait plus, quand mon cœur ne vibrait plus.

J’ai écrit le chemin, la peur de demain, les matins remplis de cris. J’ai écrit les secondes qui changent le cours du destin. J’ai écrit les maux, les souvenirs attachés à la surface de ma peau. J’ai écrit la honte, le corps qui se livre, sans plaisir, qui encaisse. J’ai écrit le corps qui se meure, les nuits morcelées, l’angoisse du vide

J’ai écrit l’espoir sans espoir. J’ai écrit le pire.

Une page se tourne.

Les heures sont devenues souples, aériennes. Le temps est venu d’écrire la vie dans toute sa splendeur, dans ce qu’elle a de meilleur à offrir, les mots doux, la pluie qui tombe et fait des ricochets sur l’asphalte brillant, le goût sucré des baisers, le désir à l’orée de la cambrure de mes reins, les attentions, le partage, l’écoute bienveillante, les regards fiévreux, les pieds nus dans l’herbe fraiche, les nuits à ébaucher les contours d’un nouveau monde. Le temps est venu d’écrire chaque instant, de vivre intensément, d’aimer passionnément, de donner sans compter, de partager le vrai, l’authentique, d’oser, d’y croire…

[:en] 

J’ai écrit la nuit, noire et terrible, la peur qui saisit et saccage tout sur son passage. J’ai écrit l’orage et les cœurs qui tremblent, la menace qui plane, les heures éphémères. J’ai écrit l’âme tourmentée, attentive au moindre mouvement inconnu, prêt à me faire chavirer. J’ai écrit le silence qui glace, le mépris déstabilisant. J’ai écrit les tripes en vrac, le corps brisé de partout, plaies à vif.

J’ai écrit le chagrin, les larmes au fond des yeux et mes yeux sans vie. J’ai écrit les blessures sourdes, le ventre lourd de tant de promesses inconfortables. J’ai écrit l’envie d’en finir, de m’éteindre dans la nuit, les nuits solitaires, les minutes incendiaires. J’ai écrit quand mon corps ne me portait plus, quand mon cœur ne vibrait plus.

J’ai écrit le chemin, la peur de demain, les matins remplis de cris. J’ai écrit les secondes qui changent le cours du destin. J’ai écrit les maux, les souvenirs attachés à la surface de ma peau. J’ai écrit la honte, le corps qui se livre, sans plaisir, qui encaisse. J’ai écrit le corps qui se meure, les nuits morcelées, l’angoisse du vide

J’ai écrit l’espoir sans espoir. J’ai écrit le pire.

Une page se tourne.

Les heures sont devenues souples, aériennes. Le temps est venu d’écrire la vie dans toute sa splendeur, dans ce qu’elle a de meilleur à offrir, les mots doux, la pluie qui tombe et fait des ricochets sur l’asphalte brillant, le goût sucré des baisers, le désir à l’orée de la cambrure de mes reins, les attentions, le partage, l’écoute bienveillante, les regards fiévreux, les pieds nus dans l’herbe fraiche, les nuits à ébaucher les contours d’un nouveau monde. Le temps est venu d’écrire chaque instant, de vivre intensément, d’aimer passionnément, de donner sans compter, de partager le vrai, l’authentique, d’oser, d’y croire…

[:]

Advertisements

13 thoughts on “Le temps des mots doux

  1. Il faut un temps pour tout … Après la pluie vient le beau temps après l’épreuve le bonheur et il rend ta plume plus belle… te voilà vivante de nouveau légère heureuse tout simplement finalement c’est facile d’apprendre de nouveau à aimer! Je suis si heureuse pour toi …
    Ps je vais venir en septembre mais ne sais pas encore les dates, je rechigne un peu lol je te fais signe promis, bises

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.