Ce que j’étais et qui je suis

Je n’écris plus le temps d’avant, j’écris une autre histoire.

20170721_153942

Je me souviens de tout, de la route du retour, de la pluie, des bruits de la nuit, de la chambre à coucher, de l’insomnie, des mots qui frappent et font perdre l’équilibre. Je me souviens des phares des voitures, aveuglantes, de ma nuit à moi, noire, terrifiante. Je me souviens des mains tendues, des larmes partagées, des sourires au milieu du pire, de nos cœurs lourds, de nos mains jointes sur l’avenir si incertain. Je me souviens de ces couloirs, de l’aéroport désert, de nos corps amputés, de nos rêves abattus en plein vol. Je me souviens de nos silences et de nos voix qui tentent de couvrir le tumulte de nos cœurs complètement paumés, bousillés. Je me souviens de tout, des cris, des insultes, de la haine, du mépris au fond des yeux, de l’indispensable à saisir, de la fragilité de nos existences, de l’urgence. Je me souviens de la peur, profonde, incapable de dire pourquoi, celle qui cloue sur place, qui fait trembler le corps, qui menace, la peur qui dit « rien ne sera plus jamais comme avant. »

Je me souviens des rues, des endroits traversés, des portes ouvertes, des cafés fréquentés, des chemins pris en sens inverse, des « je t’aime » artificiels, des journées sans soleil, des matins au réveil douloureux. Je me souviens des questions, des réponses attendues qui ne sont pas venues, des points d’interrogation au bout du fil, des sourires qui cachent si bien tout ce que l’on ne peut dire.

Je me souviens sans nostalgie, juste comme ça. Je revois tout sans crainte, sans colère. Je regarde ma vie d’avant sans jugement. Je me souris en passant, je m’attarde un peu sur la forme de mon visage, la couleur de mes yeux, sur les courbes de mon corps. Je me souviens et je dis. Ce que j’étais et qui je suis. Je regarde en avant, le cœur léger et le corps enfin libéré.

Advertisements

16 thoughts on “Ce que j’étais et qui je suis

  1. Il parait que le secret pour avancer, c’est de pouvoir regarder ce qui nous est arrivé sans jugement. Alors je crois que tu as trouvé le bon chemin!
    Bises, Linette

    Liked by 1 person

  2. Très beau texte Marie . Ta mémoire ne pourra pas oublier cette tranche de vie mais tu commences une autre vie où la femme que tu es tient la meilleure place ! Bravo Marie ! Beaucoup de bonheur à toi : tu le mérites ! Gros bisous

    Like

  3. Est donc venu le temps de l’acceptation de ce qui a été de toi surtout et celle que tu es devenue celle qui peut se regarder dans le miroir sans crainte et avec un beau sourire sur le visage… Tu es belle Marie! J’ai hâte de te revoir cet été dis moi quand vous serez dispo bisous

    Like

  4. Quel chemin parcouru ma Marie, je te souhaite tellement de bonheur, d’amour dans ce nouveau chemin qui commence ❤ Je pense à vous très fort, fais de gs câlins pour moi à ptit escargot et je vous envoie de gs bisous (avec du mistral pour avoir un goût du sud quand même)

    Liked by 1 person

  5. “Le cœur léger”…comme je te comprends Marie. Le mien l’est tellement devenu qu’il me donne des ailes aujourd’hui !
    ça fait du bien de te relire aussi, je l’avoue.
    Des bisous ❤

    Liked by 1 person

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s