Nos cicatrices

Il y a celles du corps, celles qui s’imposent à nous, qui d’un coup d’œil se détectent ou bien qui cachées sous des épaisseurs de laine ou de coton, suivant les saisons, se font toutes petites. Il y a celles que nous exhibons fièrement et d’autres que nous tentons d’effacer – désir inconscient de se protéger.

Nos cicatrices racontent toutes une histoire. Nos cicatrices dessinent des vagues sur nos peaux, sont là pour nous rappeler ce que nous avons vécu, ce que nous avons perdu et ce que nous avons gagné, ce que nous avons offert et ce qui nous a été offert.

Puis il y a les cicatrices invisibles, celles qui n’ont laissé de traces qu’à l’intérieur, celles que personne ne remarque. Ces cicatrices existent pourtant, elles sont aussi importantes que les cicatrices visibles. Elles parlent de notre cœur.

J’ai longtemps pensé que mes cicatrices s’estomperaient, qu’en évoquant le passé, je ne les verrais plus que comme des petits points insignifiants. Hier, en reprenant la relecture de mon roman autobiographique, j’ai vu les choses différemment. Mes cicatrices sont là. Personne ne les voit. Mais cela ne remet pas en cause leur existence. Et au lieu de les fuir, j’ai plutôt envie de les regarder avec bienveillance, de leur dire “merci” d’être là, comme le souvenir de tout ce que j’ai réalisé, de tout ce que j’ai appris au détour de chacune des expériences qui ont marqué mon chemin. Chacune a sa manière est comme une victoire à savourer, une belle revanche.

Soyons fiers de nos corps et de nos cœurs marqués. Regardons nous sans jugement, avec amour. Aimons ces cicatrices qui nous rappellent qu’envers et contre tout, nous sommes vivants!

Crédit Image

Advertisements

24 thoughts on “Nos cicatrices

  1. carrie4myself says:

    Je te conseillerai de lire: “La PNL mode d’emploi” et de travailler avec un coach sur ça. Pas un psy (psychiatre ou psychologue) non un coach PNL.
    Les blessures et cicatrices sont alors “travaillées” de manière différente et… le résultat est un bien être pour le futur 😉
    Bizz Marie ❤

    Liked by 1 person

  2. Catherine says:

    Un ami cher, très cher, m’a dit il y a peu comme je lui faisais part de ma crainte pour une cicatrice très visible :” mais les cicatrices et les blessures, c’est rien … ça fait partie de la vie”

    Et oui c’est vrai la vie c’est aussi les cicatrices et ce sont elles qui nous forgent

    Liked by 1 person

  3. Rozie & Colibri says:

    Comme c’est chouette !

    Tu dis des choses très justes à propos des cicatrices. Une de mes anciennes collègues avait un soir subi une agression, en rentrant chez elle. Une très grave agression. Elle n’en avait gardé de visible qu’une petite cicatrice au niveau du cou, la lame avait entaillé sa peau à plusieurs reprises.

    Au détour d’une conversation, elle nous a raconté qu’elle avait besoin que cette cicatrice soit visible, et ne s’estompe jamais. Nous avions tous été très étonnés. Elle nous a expliqué que c’est parce qu’elle avait peur d’oublier ce qu’elle avait vécu, et que cette petite cicatrice était son rappel. Etonnamment, elle tenait à elle, elle avait besoin de la voir et de la sentir pour guérir en dedans.

    A l’intérieur, les cicatrices sont toujours là. Elles s’estompent peut-être, mais elles sont là. Il ne faut pas les nier, ni détourner le regard. Elles font partie intégrante de la beauté et de l’unicité de nos âmes …

    Like

    • Marie Kléber says:

      Merci pour ce partage Rozie. Nos cicatrices parlent de nous, elles sont uniques comme nous. Alors oui apprenons à les aimer et à les chérir. Elles sont là comme un rappel que nous sommes des combattants!

      Like

  4. ellea40ans says:

    C’est un très joli texte. Les cicatrices font ce que nous sommes. Il faut apprendre a les apprivoiser ou a les dompter et c’est un long chemin. Je te souhaite une belle journée Marie. Bisous

    Liked by 2 people

    • Marie Kléber says:

      Mais un chemin qui vaut le coup d’être emprunté Stéphanie. Le jour où nous regardons nos cicatrices comme des amies, rappels de ce que nous avons dépassé, quel sentiment de victoire, de renaissance.
      Mille merci pour tes mots et belle journée à toi.

      Like

  5. Isabelle R. says:

    on est connectées ma chère Marie, c’est exactement ce dont je parlais à mon médecin hier! Sauf que chez moi les cicatrices ne se font pas, les plaies restent ouvertes. Il m’arrive encore de pleurer quand je pense au décès de mes grands parents (en 2008), et même de pleurer en pensant au jour où ma mère a quitté la maison (en 2001). Elle m’a orientée vers un psychiatre finalement pour travailler sur tout ça. Dès qu’il m’arrive un truc un tant soit peu négatif, je le prends pour toujours et je ressasse, je m’en remets jamais (pourquoi depuis presque 1 an, je suis aussi mal à cause de l’autre qui m’a trahie hein), ce n’est pas possible. En tout cas, je ne suis pas prête de retourner travailler! Bisous et bon courage à toi 🙂

    Like

    • Marie Kléber says:

      Ma belle, je t’ai envoyé un message. Je pense à toi. Un jour tu guériras de tout ça. C’est ce qui est beau avec la guérison – les cicatrices restent et nous montrent chaque jour ce qué nous avons dépassé et gagné.
      Je t’envoie plein de courage – prends soin de toi.

      Like

  6. Nora D says:

    Oh Marie, j’adore ce texte ! C’est exactement ce que je ressens. C’est en travaillant sur l’acceptation de mes erreurs/echecs que j’ai commencé à m’accepter et à m’aimer dans ma globalité, et c’est aussi depuis cette acceptation que je me fous du regard des autres. J’ai l’image d’une survivante qui me vient spontanément à l’esprit, et je crois que c’est ça le truc: nos cicatrices intérieures/extérieures nous rappellent que l’on s’en ai sorti, qu’on a relevé la tête…j’adore et je suis fière. Merci pour ces mots

    Liked by 2 people

  7. switthing says:

    Je vois les cicatrices comme les marques de la vie
    Si nous n’en avions pas nous ne ferions que passer, nous ne vivrions pas.
    Elles sont notre passé et construisent notre futur

    Liked by 1 person

  8. missfujii says:

    Non nos cicatrices ne s’étompent pas, elles sont là pour nous faire grandir, on peut les refermer en, en faisant quelque chose en les retournant en leur contraire, en les sublimant…

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Oui Sabine, comme toujours tu as les mots qui sonnent juste. Faisant de nos cicatrices des tremplins, des soleils, des étoiles à contempler avec amour et bienveillance, à faire briller.

      Like

  9. escarpinsetmarmelade says:

    Texte très beau et très juste, Marie. C’est intéressant ce que tu dis sur la nécessité de garder ces cicatrices. Les renier reviendrait en quelque sorte à se renier soi-même. Je suis entièrement d’accord avec toi. Elles sont là, il faut les aimer, car elles nous ont rendu plus fort ❤

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      C’est ce qu’on fait souvent quand on n’arrive pas à passer tel ou tel cap. Et puis un jour le déclic, on se regarde avec des yeux différents et plein d’amour ❤ et ça change tout. Mille merci ma belle pour tes mots. Prends soin de toi.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s