Vrai

Est-ce que plus on écrit, plus on a envie d’écrire?

J’ai l’impression d’avoir envie d’écrire tout le temps, d’avoir envie de coucher les mots, les souvenirs sur le papier, de les laisser s’évaporer sur l’écran.

J’ai comme une envie de laisser une trace. Pas seulement de moi. Mais de tout ce que j’ai vécu, ressenti, de la manière dont j’ai aimé la vie, les gens, de la façon dont j’ai remonté la – les pentes. Raconter comment, pourquoi, dans quel sens j’avance, sur quels chemins j’ai vadrouillé. Parler des images floues et des rires discrets. Donner vie aux photos saisies, aux instants en argentique.

J’aime lire les histoires, les souvenirs des autres. J’aime me plonger dans le plus profond “coeur à coeur”. J’aime les histoires qui parlent de la vie, la vraie, qui font état des doutes, des dérives, des troubles et des victoires.

J’aime ces épanchements sincères, ces déclarations qui prennent aux tripes, cette mise à nu, qui n’a rien avoir avec une absence de pudeur, qui dit juste les cicatrices, qui lâche les vannes. Face à la vie lumineuse et grandiose.

J’aime ces rencontres à partir d’un sourire ou d’un ras le bol, ces contacts qui touchent plus profondément que d’autres. J’aime les hommes, les femmes qui, à bout de larmes, m’offrent leur visage à contempler, sur lequel on lit l’histoire de leur vie. J’aime toutes celles et ceux qui se livrent, qui partagent l’intime, qui n’ont pas de filtres, qui se nourrissent des sagesses partagées, des désirs osés.

Advertisements