(Ce) voyage

On s’était promis de partir toutes les deux. En voyage de l’autre côté de la méditerranée. C’était en septembre. Nous en avons pris plein les yeux et le cœur. On nous avait prévenu.

Il nous reste des souvenirs épicés.

Il nous reste des couleurs, le bleu du ciel, l’ocre du sable brûlant du désert.

Il nous reste des visages croisés au détour d’un marché nocturne, en plein souk, sur la place Jemaa El Fna.

Il nous reste des sourires, ceux des enfants qui courraient à nos côtés sur la route de l’oasis, qui tendaient leurs mains pour un paquet de mouchoir, quelques pièces, des crayons de couleur.

Il nous reste quelques larmes au coin des yeux, devant la pauvreté et la bêtise humaine.

Et puis il nous reste des rires et la certitude d’avoir vécu une aventure extraordinaire.

Advertisements