Jamais deux sans trois!

6d09f7e45d19e6df19bac5ff39fbb223

La poésie n’a pas toujours fait partie de ma vie. En 2010, à Dublin, je décidais de franchir un cap et de prendre des cours du soir en Creative Writing (Ecriture créative).

Les premiers essais furent compliqués. Ecrire, oui, mais en anglais, cela se corsait. Je crois que j’avais énormément de choses à dire, à sortir, à faire éclore. Mais je me trouvais parfois confrontée à un vocabulaire, une maîtrise de la syntaxe, des règles de grammaire et d’orthographe limités. C’est à ce moment-là que les mots sont venus à moi sous forme de poèmes – une manière de faire passer un message en peu de mots. Je me suis pleinement épanouie dans cette forme d’écriture. Je me suis essayée aux autres formes d’écriture, textes courts, nouvelles. Mais j’ai gardé un faible pour la poésie.

Certains le savent (les autres vont le savoir), je tiens un blog en anglais, que j’alimente moins régulièrement que celui-là mais que j’aime tout autant. Je crois que certaines de mes lectrices me lisent depuis le tout début et j’ai tissé des liens forts et précieux avec certaines d’entre elles – nous nous inspirons mutuellement.

Il y a quelques mois, j’ai souhaité faire un fichier général avec tous mes poèmes, ceux publiés sur mon blog et ceux partagés en cours, plus tard en groupe d’écriture et tous les autres, écrits pour me libérer, pour avancer, pour faire jaillir la lumière. En les mettant bout à bout, j’avais près de 100 pages de poésie. Au départ, je souhaitais juste les regrouper tous dans un livre – pour moi – pour me replonger dans leur lecture de temps en temps, pour le plaisir, un plaisir personnel. Puis en les classant par thème, je me suis rendue compte qu’ils étaient nombreux ces poèmes à parler d’Amour.

Et comme l’Amour se partage, j’ai fait un tri, j’ai sélectionné ceux qui avaient une valeur sentimentale particulière (je me souviens assez bien du contexte, de l’endroit, des sentiments ressentis attachés aux textes que j’écris – en général) et je les ai compilé dans un petit recueil – Iridescent Delight – qui a tout d’un grand, puisqu’il parle du sentiment le plus pur et le plus beau du monde.

20161118_071700-1_resizedCe recueil je le voulais avant tout comme un concentré de tendresse. En version originale. Traduire mes poèmes m’est impossible. Je l’ai fait à de très rares occasions – ce que j’écris en anglais et en français n’a rien à voir (vous pourrez aller jeter un coup d’œil à Mahshi and Marshmallow pour vous en rendre compte).

J’ai conscience que ce recueil est loin d’être parfait (pour les raisons évoquées précédemment, l’anglais n’étant pas ma langue maternelle) mais  je le vois comme une lettre ouverte de mon cœur à votre cœur. Et j’espère qu’il vous touchera et vous aidera à traverser les heures grises, parfois noires de votre vie et à savourer le bonheur quand il se présente.

Certains de ces poèmes ont justement été écrits à des moments très pénibles de mon existence – si ils peuvent paraître parfois simples ou innocents, sachez qu’ils m’ont aidé, chacun à leur manière, à remonter la pente, à saisir les mains tendues, à puiser dans le puits sans fond qu’est l’amour les forces nécessaires pour refaire surface). Ce livre est dédié à deux femmes exceptionnelles, l’une vivant au Canada et l’autre en Afrique du Sud, que je n’ai jamais vues, qui ne m’ont jamais vue, mais qui tiennent une place essentielle dans ma vie et celle de mon fils.

Vous pouvez vous le procurer sur le site The Book Edition (6€) ou en me contactant directement (jusqu’au 16 décembre, je vous offre au choix les frais de port ou un marque-page).

Crédit Image

Advertisements

11 thoughts on “Jamais deux sans trois!

  1. Ahh tu as fait Effective writing! Cours fait mais pour s’apercevoir que les 3/4 des emails reçus, écrit par mes collègues n’étaient vraiment pas corrects!
    En tout cas well done for the English blog; you’re a real good writer! Trust me I’m a Doctor 😉 ❤

    Like

    • Non c’était plutôt de l’écriture créative, comment écrire un texte, court, une nouvelle, créer du dialogue…
      C’est quoi exactement “Effective writing” Carrie?
      You are an angel. Thanks for following me everywhere! ❤❤

      Like

  2. Waouh ! Je suis admirative devant ta performance 🙂 Je pratique de moins en moins l’anglais : il m’a fallu 3 jours et le dictionnaire pour écrire la carte de voeux à ma correspondante américaine , j’y ai même glissé une phrase en français lol Mais je comprends que tu ne les traduises pas : la poésie doit rester dans la langue de sa création pour garder son charme ! Gros bisous Marie

    Liked by 1 person

  3. Coucou Marie!
    j’aimerais bien acheter ton recueil (malgré mon anglais bof!). Comme tu viens lundi, tu peux m’en apporter un exemplaire? Sinon j’irai sur the Book Edition.
    passe une bonne journée, bisous

    Liked by 1 person

  4. écrire dans une autre langue, c’est un sacré pari ! Cela dit, s’exprimer dans une autre langue permet aussi de libérer d’autres choses en nous, d’appréhender les idées sous un jour nouveau. L’anglais est malléable et très agréable à pratiquer, je trouve. Tu publies avec ton coeur, et le coeur n’est pas parfait, et nous en sommes tou·te·s là Marie, alors félicitations pour ce nouveau livre, dont le titre est absolument délicieux ! Pressée et curieuse de le voir débarquer dans ma boite aux lettres ~~

    Liked by 1 person

  5. Même si je suis un débutant dans la langue de Shakespeare, je suis émerveillé de voir qu’avec la poésie tout est possible. C’est le seul genre qui viole les frontières sans être inquiété car il sublime. Bravo encore Marie Kléber

    Liked by 1 person

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s