Et oser avouer l’inavouable…

[Il] m’a posé une question toute simple.

Pourquoi lui ?

Nous n’avions rien en commun, ni la même éducation, ni la même culture, ni la même culture générale, ni la même religion, ni les mêmes passions, ni les mêmes rêves, ni les mêmes envies, ni les mêmes bases, ni le même niveau d’études, ni les mêmes goûts. Rien en commun de A à Z.

Et à cette question toute simple, j’ai donné une réponse bateau, celle de l’amour qui rend aveugle ou un truc dans le genre.

Après-coup j’ai réfléchi.

Oui, pourquoi lui ? Pourquoi avoir choisi le seul avec lequel je ne partageais rien ?

Au fond de moi je le savais, mais je ne voulais pas me l’avouer. C’est plus facile de noyer le poisson que de le dire haut et fort.

Dire quoi ?454e4b370a25b5d525d1e7a0792726bc

Que ce n’était qu’une histoire de corps. Une histoire de peau, de toucher, de contact. Et le pire une histoire qui faisait autant de mal que de bien. Une histoire de folie, de passion, de drogue dure. Une histoire d’intoxication et de désintoxication brutale. Une histoire de corps qui se donnent et de cœur qui lâchent. Une histoire de plaisir qui ne se partage pas. Une histoire de peau qui brûle. Une histoire de corps qui détruit jusqu’à la moindre parcelle de confiance, qui fait du plaisir une honte à porter comme une plaie incurable.

Alors j’ai pris la plume et j’ai posé ces mots et d’autres sur le papier.

Un chapitre compliqué qui répond à une question banale.

PS – je n’oublie pas les EEV…

Advertisements

10 thoughts on “Et oser avouer l’inavouable…

  1. Marie, tu parles de situation je suppose la, si c’est le cas, parler fait du bien, maintenant JFK disait, “Celui qui regarde son passé rate son Avenir”. Ton avenir c’est l’escargot, toi et tes précieuses compétences… Pour le reste, une femme aussi brillante que toi devrait en voir le jour rapidement !!! … l’amour constructif, le vrai, celui qui se vit et non qui se meurt😉🎈🎈🎈

    Liked by 1 person

    1. JFK a raison…
      Mais je trouve que comprendre son passé aide à envisager son avenir. Parfois.
      Ce chapitre fait partie du roman sur lequel je planche depuis deux ans Tony.
      J’y crois à cet amour là. Pas maintenant, j’ai d’autres priorités, l’escargot et notre relation mère-enfant. Je me laisse le temps et j’ouvre des portes. Je me laisse un peu porter et ça fait du bien.
      Mille merci!

      Like

      1. Je suis de tout cœur avec toi car j’ai beaucoup de respect pour les “battantes et les battants”😉,tu poursuis ton œuvre petite Marie ! Bravo à toi en tout cas…

        Liked by 1 person

      2. Merci Tony! Ca me touche en m’encourage!
        Je crois que je suis née avec ça. Se battre pour voir la lumière, pour faire vibrer l’amour rend le combat bon et beau..

        Like

  2. Je me demande toujours comment on peut succomber aux charmes d’une personne qui ne nous correspond pas ? J’ai commis la même erreur , cela ne devrait pas être ! pourquoi l’amour est-il aveugle ? Heureusement tu as su réagir en temps Marie 🙂 Tu es devenue forte et tu as ton petit escargot ! L’avenir sera serein 🙂 Bonne soirée Bisous

    Liked by 1 person

    1. Je me pose aussi cette question Paulette. Est-ce que nous pensons mériter peu? Ou est-ce que nous avons en nous cette envie / volonté de sauver le monde?
      Toi et moi nous avons su dire stop, je crois que c’est ce qui compte, d’accepter un jour de reprendre son bonheur en main et de ne plus se laisser abuser de la sorte.
      Mille merci et belle semaine.

      Like

  3. Je suis tombée dans les filets de cette passion charnelle qui finit par détruire. Il m’a fallu des années pour m’en relever… des années pour comprendre que j’avais fait fausse route, que je m’étais leurrée. Cet homme en question continue de penser que rien n’a changé, qu’il a toujours ce pouvoir sur moi et que je pourrais céder à ses avances à tout moment. Si j’ai longtemps gardé une sorte de contact – en passant que nous pouvions être amis – j’ai ouvert les yeux sur sa véritable nature et sur ce qu’il attendait de moi : être un jouet, être à sa merci. J’ai dit stop, il y a de cela seulement quelques mois. J’ai refusé un rdv, j’ai cessé tout contact.

    On change, et on se réveille un jour : c’est brutal, c’est choquant mais c’est nécessaire pour s’arrêter, se rendre compte qu’on fait fausse route, et prendre un autre chemin. C’est difficile, c’est long, mais au bout du tunnel, il y a la lumière. Les violences physiques n’étaient pas les mêmes que les tiennes, mais tout traumatisme laisse des traces et il faut pouvoir panser ses blessures, apprendre de ses erreurs pour ne plus les commettre, et un jour aider les autres. Vous n’aviez peut-être rien en commun mais tu ne l’as vu qu’après. Maintenant, tu as ce petit à protéger, et tu apprends à prendre soin de toi.

    Je te souhaite du courage, je t’envoie de l’amour et de la bienveillance pour que tu sois bien entourée, choyée, aimée.

    Liked by 1 person

    1. Merci Julie!
      Oui le réveil est brutal mais aussi salvateur. Je crois que la violence “sexuelle” est physique. On cloisonne trop les violences à mon goût. Toute violence est un acte grave qu’il faut dénoncer et surtout aider les personnes à comprendre, mettre des mots et ne pas avoir honte. Moi c’est ce qui m’a bloquée pendant longtemps la honte d’accepter inacceptable, et pourtant il n’a jamais réellement levé la main sur moi.
      Je suis heureuse que toi aussi tu ai réussi à sortir de cette emprise. Tu es plus forte, comme moi, même avec quelques cicatrices. Elles sont aussi là pour nous rappeler ce à quoi nous avons dit “non” un jour…
      Grosses bises ma belle et continue à avancer sereinement sur le chemin de la lumière et de l’amour.

      Liked by 1 person

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s