Posted in Emprise et Renaissance, Variations Littéraires

On s’écrit…

Je parlerais encore de toi. Avec moins d’animosité certainement avec le temps. J’arrive déjà à évoquer ton nom sans qu’une foule de souvenirs désagréables n’arrive par vague et ne me fasse flancher.

Je parlerais encore un peu avec toi. Pour lui. Le nécessaire. La vie de tous les jours, ses hauts plutôt que ses bas. Tu ne comprendrais pas ces derniers. Tu ne veux pas. Les bas c’est ton privilège. Puisque tout le monde est contre toi.

Je parlerais encore de toi. Au passé. Je ne dirais pas du mal. Je dirais juste la vérité. Et puis aussi que je ne t’en veux pas. Ou plus. Que j’ai compris et intégré que j’avais ma part de responsabilité dans cet échec – en est-ce vraiment un d’ailleurs ? N’est-ce pas plutôt une absence de réalité – ce « nous » comme on dit a-t-il un jour existé ?

Je parlerais encore un peu avec toi. De choses simples. Nous n’avons jamais eu de vraies conversations. Trop compliqué d’échanger. Surtout si l’un de nous doit absolument avoir raison.

20161027_122656_resized

Je parlerais encore de toi. Pour les autres. Si. Il le faut.

Je l’écris. Notre histoire.

Et plus je l’écris, plus je comprends, plus j’apprends. Plus je réalise. Plus je m’écris, plus j’avance.

Plus je t’écris, plus je sais ce que je veux, plus je m’aime.

Je m’éloigne de toi. Je m’approche de moi.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

2 thoughts on “On s’écrit…

  1. Très beau texte Marie …J’ai hâte de lire tes mots sur ces maux, tu as raison d’écrire maintenant en témoignage j’ai voulu le faire je n’en ai pas eu le courage “à chaud” et si l’expérience peut servir à d’autres et surtout ces écrits te délivrer à jamais de l’autre ou de son mirage et qu’enfin tu te découvre, nous on le sait déjà alors n’oublie jamais Marie que tu es une belle personne! Avec toute mon affectueuse amitié

    Liked by 1 person

    1. Il faut du courage parce que même avec le recul, on se replonge dans des souvenirs pas évidents à décortiquer. Mais j’ai en effet l’impression d’avancer, de grandir et de mieux comprendre, me comprendre dans cet exercice.
      Mille merci pour tout.
      Hâte de pouvoir moi aussi vous l’offrir à lire!
      Je t’embrasse bien fort.

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.