L’heure de se dire au revoir

Tu pars. Un billet de blog anodin dans la masse compacte de la blogosphère. Un billet qui pourtant nous a toutes touchés en plein cœur. Tu pars. Pour te consacrer à ceux qui te sont chers. Nous ne lirons plus tes états d’âme, billets chargés d’humour ou vibrants d’amour. Tu pars. D’ici pour mieux te retrouver là-bas. Je ne t’en veux pas. Je l’ai fait moi aussi. Avant de revenir.

Depuis l’ouverture de mon petit espace de vie, sur la toile, il m’a fallu dire aurevoir. Je déteste ça. Je déteste ce moment vide où tout ce qui est passé se délite. Le présent prend toute la place et l’annonce me donne le vertige. Pourtant ainsi va la vie. Ici et là.

Tu n’écriras plus, tes mots ne feront plus écho aux miens. Tu seras toujours là mais ailleurs, dans un univers que nous ne partagerons pas. Pas de la même façon en tout cas.

au-revoir

Au fil de nos billets, des commentaires partagés, de tes apéros cosmiques (au succès phénoménal), au fil du temps, des coups de blues, de nos doutes sur la vie, des moments de terreur et des effusions de joie partagées, quelque chose s’est dessiné, quelque chose qui ressemble étrangement à de l’amitié. Derrière un écran, ça parait sans importance.

Et pourtant, aujourd’hui nous sommes nombreux (ses) à essuyer une petite larme au coin de l’œil. Nous ne nous attendions pas à ton départ. Il nous faudra un peu de temps pour nous y habituer. Je crois que nous comprenons tes motivations, nous acceptons ta décision. Mais quelque part quelque chose refuse cette évidence.

Nous te laissons partir à regret. Avec l’espoir (chevillé au corps) que tu reviennes un jour, ici ou ailleurs.

Bon vent Aileza ! Profite de la vie, des heures cosmiques, de chaque instant ! Et sache que nous garderons chacun(e) au fond de notre cœur un mot de toi, un chaleureux souvenir de ces deux ans passés à tes côtés.

Advertisements

23 thoughts on “L’heure de se dire au revoir

  1. C’est très joliment écrit. Je crois que nous sommes nombreuses à être touchées par ce départ, même si nous le comprenons. Elle manquera !

    T’as pas décidé de partir toi au moins ??? (Rassure moi :-P)

    Je t’embrasse et passe un bon week-end ❤

    Like

  2. Ma chère Marie comme toujours tu sais trouver les mots qui touchent et qui résonnent.
    Comme tu le dis si bien, j’ai besoin de retourner dans la vraie vie peut-être pour mieux revenir, qui sait ?
    Notre rencontre virtuelle restera l’un de mes meilleurs souvenirs. Tout ce que nous avons tissé, nos connivences. Parfois j’avais l’impression que nous étions l’eau et le feu 😉 Si différentes en apparence et si proches à la fois.
    Merci pour tout ce que tu m’as apporté… Je suis encore là, pas loin 🙂
    Je t’embrasse ❤ ❤ ❤
    Un gros bisou pour ton adorable Escargot 🙂

    Like

    1. Merci pour tes mots qui me font chaud au coeur. Tu resteras aussi une belle rencontre et qui sait ce que la vie, l’avenir nous réserve. Qui dit qu’un jour tes mots ne reviendront pas faire écho aux miens sur un sujet brûlant ou mieux un instant de joie partagé!
      Prends soin de toi, de ta moitié cosmique, de ton cosminou adoré. Savoir que tu n’es pas loin nous permet de nous habituer lentement à ton absence, choix que j’ai fais à un moment donné, que je comprends complètement.
      Je t’embrasse fort AIleza.

      Like

  3. Un très beau billet Marie plein de sensibilité comme tu sais si bien les écrire… difficile de laisser partir même dans le virtuel et sur la toile ces personnes avec qui peu à peu on a tissé des liens… parfois on se retrouve et c’est du bonheur d’autres disparaissent complètement de nos vies pour vivre la leur mais quand on retrouve l’une ou l’autre de ces quasi amies quel plaisir c’est ce que je vous souhaite ce “keep in touch” rendu possible grâce aux boîtes mails aussi plein de bises bon weekend à vous 2

    Like

    1. Parfois de vraies amitiés se créent, nous en savons quelque chose Catherine. Nous restons en contact ou pas. C’est parfois délicat, d’autres fois inévitable. Et puis certaines personnes restent de bons souvenirs, juste çà et le fait d’avoir croisé leur chemin rend le notre un peu plus serein.
      Grosses bises de nous deux.

      Like

    1. En fait on ne se rend pas bien compte de ce que ça signifie, jusqu’au jour où on l’intègre pleinement et ça fiche un coup au moral Nat. Merci à toi.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s