Scènes de rues (& réflexions sur la vie)

Vous le savez déjà, j’aime flâner dans les rues de Paris. Je n’aime pas la foule, mais j’aime le monde, regarder les gens vivre. Alors de temps en temps, je pars à la découverte, mon appareil photo autour du cou. Je respire Paris.

Dimanche, sous le soleil, je suis allée me dégourdir les jambes autour de la Dame de Fer. Je n’aime pas particulièrement photographier les monuments, mais pour la Tour Eiffel, je fais une exception!

IMGP9606

IMGP9597

Je peux vous dire que l’automne s’installe doucement, sans faire de bruit. Et que les feuilles se parent de belles couleurs. Ma saison préférée me dit d’être patiente, de lui faire confiance. Tout arrive à qui sait se poser les bonnes questions et travailler sur soi.

IMGP9603

Je vous laisse avec quelques scènes de rue, dont je raffole. Je contemple le monde. Je tente d’imaginer la vie de chacun. Je crée des histoires à partir de rien. Je m’expose ici, si facilement. Mais dans le face à face avec l’inconnu, je perds mes moyens, j’ai peur du jugement. Je me livre de travers et si l’autre devine le chamboulement à l’intérieur de moi, je dérive.

Qui me dit que derrière ces visages, derrière le sourire de ceux que je croise, nous ne partageons pas les mêmes tourments? Ca me rassure de le penser. La vie est remplie de failles, de cicatrices, de chagrins. Et peuplée de beauté, de vérité, de joie, d’amour, de lumière. Je crois qu’être heureux c’est savoir accepter la vie dans son ensemble, accepter de ne pas tout contrôler, accepter sa colère comme sa joie, rire les jours de pluie et pleurer les jours de soleil. Il n’y a pas de règle

IMGP9645

IMGP9656 2

IMGP9661

Advertisements

24 thoughts on “Scènes de rues (& réflexions sur la vie)

  1. Petitgris says:

    Merci pour ces belles photos ! La belle Dame de Fer se prête si bien aux instantanés ! Tes scènes de rue contredisent l’idée que nous nous faisons de Paris : des citadins détendus qui rêvassent, ça fait plaisir ! Combien de fois mon imagination s’est-elle emballée en croisant certaines inconnues ? Le mot d’ordre est de vivre quoi qu’il puisse arriver ! Ohhh l’automne a déjà mis sa marque sur le feuillage parisien ! Bon mardi Marie Bisous

    Like

    • Marie Kléber says:

      On se fait souvent des idées sur les Parisiens. Ils courent la semaine et flânent le weekend. Ils s’accordent une pause bien méritée après une semaine bien mouvementée.
      L’automne se profile à l’horizon mais ne pressons pas les choses Paulette, profitons des derniers rayons chauds du soleil. Septembre, c’est encore l’été!
      Bises et bons préparatifs.

      Like

  2. missfujii says:

    Je regarde tes photos et je flâne avec toi. Pour ta libérer progressivement ta peur du jugement de l’autre. il y a dans ces cas-là un exercice, qui consiste à adresser une parole positive, généreuse, sincère, à un ou une inconnu. Cette attitude facile dans la vie quotidienne ouvrent sans aucune difficulté le dialogue. A-t-on déjà vu un propos aimable attirer une censure, un jugement, du mépris ou de la violence ? Certainement pas. En somme, la meilleure façon de faire un pied de nez à cette peur consiste, avant toute considération, à réfléchir sur les bienfaits de la communication. Et c’est déjà un premier vrai grand pas vers la guérison.

    Like

    • Marie Kléber says:

      Merci pour tes précieux conseils Sabine. Tes mots m’aident beaucoup à avancer. C’est vrai que la communication c’est tout. Et qu’une parole échangée change pas mal de choses…
      Je t’embrasse affectueusement.

      Like

  3. Sophia says:

    Comme toi, j’aime regarder les gens. Parfois, je vois des horreurs. Mais souvent, il y a de la beauté qui émane de ces instants où chacun est à ses occupations. Je n’hésite pas à échanger un sourire, un mot avec les gens. Cela réconcilie avec la vie. Mille bisous -encore estivaux. 🙂

    Like

    • Marie Kléber says:

      Tout à fait Sophia! C’est aussi agréable de prendre le temps de partager un mot. On le fait de moins en moins et c’est dommage. Merci et très belle journée à toi.

      Like

  4. dhelicat57 says:

    Comment ne pas la photographier … elle est Paris tout un symbole, ici aussi les arbres jaunissent mais c’est encore l’été même si c’est la rentrée bonne rentrée au petit loup une étape importante. plein de bisous

    Like

    • Marie Kléber says:

      N’est ce pas Catherine! Elle reste l’emblème de Paris. Merci pour petit loup, rentrée délicate mais ce soir c’est déjà le weekend!
      Bises à vous deux.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s