Nage aérienne

Je nage. Dans un bain de douceur. Je regarde mes jambes et mes bras faire des nœuds. Je prends conscience de mon corps en apesanteur, qui flotte sur l’eau, dans le vide, un vide rassurant. Je sens deux mains me tenir les hanches. Je pars. Je me laisse porter par le courant, par le flot de mes pensées. Je nage. Je perçois des sons inconnus. J’entends des voix. Je vois un visage attaché au mien. Il me caresse du regard et dans ses grands yeux bleus, je me perds. Je nage. Dans une bulle sucrée. Je regarde mes mains dessiner des cercles, bouger au rythme de ma respiration, légère et aérée. Je prends conscience du poids de mes pensées, du passé, des regrets. Tout défile sans que je ne puisse appuyer sur stop. Je nage, paisiblement, sans attente. Je me laisse aller. Je nage. Le monde a une saveur que je ne lui connaissais pas. Je vogue comme un bateau sur une mer d’huile et regarde le paysage, tranquille. Tout est lisse, magique, aérien. Quel doux moment, dans lequel je souhaiterais m’éterniser. Je me sens bien, en phase avec mes envies, mes rêves. Je nage dans le bonheur. Mon corps me porte…

Mon corps se braque. La douleur foudroyante me cisaille les entrailles. Je touche les draps autour de moi, trempés. Le lit est vide. La douleur m’assomme. Pierre me dit de ne pas m’inquiéter. Tout est sous contrôle. Il me porte dans ses bras, le taxi nous attend, direction la maternité.

bulles_couleurs

Ce texte a été écrit dans le cadre de l’Atelier des Jolies Plumes de Juillet, le rendez-vous de Fabienne et Célie, sur le thème du rêve: “Vous vous réveillez en sursaut, ou avec le sourire aux lèvres. Le réveil vous fait ouvrir les yeux alors que vous pensiez que ce bruit venait d’ailleurs. Votre subconscient veut vous faire passer un message ou vous revivez la journée qui vient de s’écouler. Bref, vous avez rêver et nous voulons tout savoir. “
Crédit Image – Planète Bubble
Advertisements

10 thoughts on “Nage aérienne

  1. sweetiejulie says:

    Le choc de la douleur qui vient interrompre ce doux moment de rêverie. Tes mots sont forts encore une fois, marquant le bouleversement de l’arrivée d’une vie, le premier choc physique avant la naissance.

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Tout à fait Julie. On oublie souvent qu’un accouchement est un évènement douloureux. Même si en effet la douleur ne fait que passer et on l’oublie vite. Merci ma belle.

      Liked by 1 person

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s