Faire face à l’épuisement maternel

Des mères fatiguées, esquintées, épuisées.

Des mères affolées, abattues, tétanisées.

Des mères qui se demandent comment gérer, la prochaine lessive, la prochaine crise, le prochain repas, sans tout envoyer valser.

Des mères qui encaissent, qui déversent leur flot de larmes en silence, quand les enfants sont couchés, en se maudissant de craquer.

Des mères perdues, qui agonisent derrière leur brushing, leur maquillage, qui donnent le change.

J’en vois des dizaines par jour. Je lis leur récit, ici, sur la toile et ailleurs. Je les regarde tomber, sans ressource face à leur mal être.

Mother with child

J’en vois tant qui luttent pour finir le mois, pour avoir quelques minutes à elles dans une journée trop remplie, qui ne savent plus si demain elles arriveront à se laver, se lever, ni combien de temps elles tiendront.

J’en vois tant. Sans compter toutes les autres anonymes qui ne croisent pas ma route, qui errent à la recherche d’un soutien, qui peinent à trouver une oreille attentive pour les écouter, qui craquent, qui ont  l’impression de devenir folles.

J’en vois et j’ai envie de faire quelque chose pour elles, de leur tendre la main, de leur dire qu’elles ne sont pas seules, que de perdre pied est humain, que se faire aider demande parfois beaucoup de courage mais que c’est aussi important pour elles, que pour leurs proches, surtout leurs enfants, qu’elles sortiront de ce long tunnel, de ne pas culpabiliser et d’accepter la main tendue offerte, avec amour.

Elles sont des mères en crise, des mamans qui ont juste besoin qu’on leur dise qu’elles sont belles et inspirantes, qu’elles sont les meilleures mères pour leurs enfants.

Advertisements

9 thoughts on “Faire face à l’épuisement maternel

  1. Petitgris says:

    Les mères s’investissent à fond et finissent par faire un burn out maternel ! Cela redevient plus calme quand elles voient grandir leur enfant et que la fierté remplace le stress ! Bisous Marie

    Like

    • Marie Kléber says:

      C’est pourquoi il est important qu’elles prennent soin d’elles et qu’elles apprennent à déléguer, à parler quand ça ne va pas. On dit souvent: Maman heureuse, Enfants heureux!
      Bises et contente de te retrouver Paulette.

      Like

  2. Catwoman says:

    On ne sait pas avant de les avoir à quel point cela peut être difficile d’être parent. On ne l’imagine pas.

    En ce moment, c’est tendu à la maison. Cris et punitions volent en même temps que les caprices et tests en tous genre. Hier soir, au moment de la lecture, alors qu’on se prenait une énième fois le bec pour une broutille, j’ai laissé couler mes larmes …

    Merci pour ce texte.

    Je t’embrasse Marie ❤

    Like

    • Marie Kléber says:

      Parfois on en a besoin ma belle, parfois c’est trop. On ne sait plus quoi faire ni comment faire. Je pense qu’il faut s’avouer que ce n’est pas facile, qu’on n’a pas toutes les clés, qu’on cherche nous aussi. Sans culpabilité.
      J’espère que de lâcher prise t’a permis d’aller mieux Catwoman. Prends soin de toi, c’est primordial pour pouvoir prendre soin de ceux qu’on aime le mieux possible.
      Je t’embrasse bien fort moi aussi.

      Like

  3. Marie Kléber says:

    Reblogged this on L'Atmosphérique! and commented:
    L’épuisement maternel et le besoin des mères de prendre soin d’elles, d’oser poser les mots pour avancer sur le chemin de la guérison. Tout mal-être est important et doit être pris en charge.

    Like

  4. Eulalie says:

    J’ai parfois eu l’impression de le frôler de très près, cet épuisement, avec mes enfants rapprochés et l’aîné qui en plus était en pleine crise des deux ans.
    Souvent je me suis sentie nulle, incapable de tout gérer de front : comment font les autres mamans ?
    Et puis j’ai compris qu’il y a la façade : toutes les mères font bonne figure. La réalité, c’est que gérer en même temps et parfaitement des bébés, une maison, un travail, une vie de couple, ce n’est pas possible.
    Quand on se réconcilie avec ça, ça va mieux. La société nous met trop de pression.

    Like

    • Marie Kléber says:

      Je suis d’accord Eulalie, il faudrait que nous, les mères, nous gérions tout, sans penser aussi à nous.
      Nous sommes nombreuses à donner le change (parce que bien souvent on nous répète “vous les avez voulu vos enfants”.) alors on ne se plaint pas, on encaisse en silence.
      Ca n’a rien à voir. C’est tout simplement dur d’être parents. Quand on le comprend, on accepte nos bas plus facilement. Et on les dépasse aussi avec plus de sérénité.
      Merci et belle journée à toi.

      Like

  5. una idea says:

    Je pense que toute maman passe par là, certaines avec des vies vraiment très difficiles, et pour la plupart d’entre nous,juste la fatigue et le stress du quotidien et les frustrations et l’apprentissage du rôle de parent. Et dans ces cas là il suffit d’une goutte pour faire déborder le vase et aussi de quelques gouttes d’amour pour le remplir à nouveau de belles fleurs…
    L’important est de reconnaître cet épuisement chez nous ou chez nos proches et de se faire aider (sans complexe, ni culpabilité !) pour pouvoir se ressourcer.
    Je viens de lire quelque part (le dernier Happinez je crois) que l’être de qui on doit prendre soin en premier, c’est soi…
    Gros bisous Marie et spéciale dédicace à tous les mamans 😉

    Like

    • Marie Kléber says:

      Merci ma belle. Oui comme tu le dis nous sommes toutes un jour ou l’autre concernées par cet état de fait. Notre rôle de parent n’est pas évident, il faut du temps pour trouver son rythme, ce qui fonctionne ou pas avec nos enfants.
      Penser à soi et prendre soin de soi, c’est essentiel, pour pouvoir prendre soin de ceux qui nous sont chers. Grosses bises et tout plein de douces pensées pour celles qui luttent et avancent jour après jour.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s