Entre équilibre et inspiration

Carnets de route

Long time, no see.

Aussi étrange que cela puisse paraître, j’ai ressentis le besoin d’attendre un peu, après ma semaine de congés, avant de reprendre le chemin de mon blog, de vos blogs. Disons les choses telles qu’elles sont, les vacances ont été éprouvantes à bien de égards. Rien de grave, juste la vie, ma vie de maman, quelques bribes du passé, mes envies de perfection et mon besoin vital de me retrouver, de prendre du temps pour moi. Un savoureux mélange de douceur, de bisous tous doux, de culpabilité, de mots, de maux, d’images, d’amitié, de moments partagés, de nature, de rires, de larmes refoulées, de besoin de m’isoler, de repos, de grasses matinées, de lessive, d’herbe fraîche, de soleil, de plage et de coquillages. Rien de grave mais beaucoup de remises en questions, de prises de conscience. Faire certains deuils. Mieux cerner ce que je veux, ce que je cherche, ce à quoi j’aspire. Changer ma vie pour qu’elle me ressemble davantage.

Et me libérer de tout.

Et m’aimer.

Tant de bons conseils au bord des lèvres pour les autres. Ils passent par ma bouche mais n’atteignent pas mes oreilles. Ou bien ce que je pense bon pour mes proches ne s’applique pas à moi. Penser à moi. Prendre la mesure de ma vie. Trouver mon équilibre, encore bien fragile. Tant de fois je ne me sens pas à la hauteur, de mes responsabilités de maman. Je crois pouvoir dire que je n’excelle pas dans l’art d’être mère, malgré l’amour que je mets à la tâche. Ce n’est ni un jugement sur moi-même, ni un besoin viscéral de me dévaloriser, juste un constat, qui n’enlève rien d’ailleurs au plaisir d’être parent. Je n’ai ni patience, ni endurance. Je me sens vite dépassée, perdue.

Et vivre.

Sans m’imposer de règles à suivre.

Sans perfection à atteindre.

Je veux trop. Tout. Tout de suite. Je veux comprendre, apprendre, tout gérer sans cri, sans larme. L’idéal type de la maman zen. J’en suis loin. Je veux avancer dans mes projets d’écriture. Je me trouve pourtant toujours quelques  autres tâches à accomplir. Puis il est trop tard. Je veux prendre le temps, arrêter de courir. Mais je ne me pose pas. Je dis « après-ci, après-ça ». Puis il est trop tard et la fatigue me gagne. J’ai quand même réussi pendant ces quelques jours de vacances à passer plus de temps en cuisine, à tester de nouvelles recettes, à manger plus sainement et à y prendre du plaisir. Doucement, avec chaque geste, me considérer, m’écouter, prendre conscience que j’ai de l’importance, que je compte.

Et si le temps était venu de détourner mon regard.

De ne plus passer autant de temps à regarder les autres.

Et à poser les yeux sur moi, à être là pour moi.

Vaste programme. Je ne déserte pas la scène, mais je prends quelques distances. Je vous lis de près ou de loin. Je suis là, sous la lumière, mais je reste discrète pour me protéger, pour retrouver le juste milieu, l’équilibre bienveillant nécessaire au présent. Je ne vous laisse pas seuls. Sur les 4 prochaines semaines, je vous invite à découvrir le parcours de 4 femmes inspirantes, créatrices, créatives. Je compte sur vous pour leur faire bon accueil (1er article lundi 09 mai). Et peut-être qu’entre leurs mots, j’en glisserais quelques-uns pour notre plaisir commun. Je ne vous oublie pas et je vous envoie mes plus affectueuses pensées en ce jour ensoleillé !

you-can_t-pour-into-all-the-areas-of-your-life-if-your-own-cup-is-empty

Source – The Kerry Files

Advertisements

16 thoughts on “Entre équilibre et inspiration

  1. Prends ton temps, retrouve-toi, je te comprends 🙂
    Tu sais où nous trouver et réciproquement…
    Je t’embrasse ❤

    Like

  2. C’est souvent dur de trouver du temps pour tout et surtout pour soi avec des enfants…Et le chemin est souvent long pour arriver à s’aimer et trouver un équilibre, surtout quand le passé à pesé dans le sens inverse… On est beaucoup dans ce cas je pense, Mais même si c’est toujours fragile, on avance!!! Bises et courage

    Like

  3. Ce que je lis c’est de la douleur mais aussi de l’apaisement qui naît, qui vient, et qui s’impose. Ce que je lis, c’est le début d’autre chose, une rencontre nécessaire avec toi-même, pour ta propre personne et non pour les autres. Et c’est très bien. C’est à ces moments charnière, prise entre les larmes et les rires, les joies et les peines que les choses changent. Le cœur alors brisé guérit tout doucement. De la fragilité que tu ressens parfois partout et qui semble t’assaillir, tu retires une force qui te permet d’avancer. Face à l’impatience, à toi de trouver ton propre rythme et donc de le définir, de te faire confiance, de ne pas mettre la barre trop haut. C’est à toi de décider du chemin que tu veux suivre, et surtout d’y marcher à ton rythme.

    Tu n’es pas seule. Nous t’attendrons, les bras grand ouverts pour t’accueillir et te serrer fort contre nos cœurs ❤

    Like

  4. Sage résolution et ne culpabilise pas ce n’est pas si facile que cela d’être une maman déjà alors une maman zen en plus … Prends ton temps prends le temps du temps pour toi après les épreuves c’est nécessaire et aime toi Marie écoute toi tu es une belle personne et le petit escargot même têtu a te faire tourner en bourique à bien de la chance d’avoir cette maman la …. Je t’embrasse Marie tu sais que si tu as besoin je suis la aussi bonne soirée

    Like

  5. Bonsoir Marie,

    La vie est simplement merveilleuse. La vie a le pouvoir de nous conduire là ou nous devons aller. La vie n’est pas une route linéaire, heureusement. Ce qui est formidable, c’est que la vie se charge de nous enseigner ou notre prochain pas doit de poser pour notre avancée. Tu l’a bien compris.
    Belle avancée que la tienne !

    Like

  6. Marie, tu peux pas t’imaginer comment je me retrouve dans tout ce que tu dis. Etre une mère parfaite ça c’est impossible mais essayer de l’être le mieux possible on peut y arriver. Je ne connais pas tes soucis mais les miens sont en conséquences avec le handicap de ma fille qui a eu 20 ans Samedi dernier et ses foutus troubles du comportement qui s’aggravent. Je ne peux plus l’entendre parfois, je fais des crises d’angoisse et tu vois, le simple fait d’avoir été hier au bord de la mer face au bleu transparent de l’eau, m’a fait décompresser et elle aussi est beaucoup plus apaisée. C’est pareil, je m’oublie tellement je m’occupe d’elle et des autres : tu peux me faire ça et ci… et ben oui la bonne poire est toujours là de bon coeur et puis ben moi je demande rien à personne et attrape tout à faire… Je vais publier sur mon journal les photos que j’ai prises hier et prends une très grande inspiration en regardant l’océan et un très grand bol d’air marin Finistérien !! Bisous à toi et encourageons-nous entre nous, ça fait du beaucoup de bien déjà…

    Like

  7. C’est si difficile de faire comprendre à son entourage qu’on a besoin, c’est impératif, de temps pour soi. Et ce n’est jamais du temps perdu : il faut rechercher les batteries parce que nos vies sont difficiles.
    Bon dimanche.

    Like

  8. Prends tout le temps qu’il te faut Marie. Nous serons toujours là quand tu reviendras. Le plus important, c’est la vraie vie, le quotidien. Prends soin de toi. Je t’embrasse

    Like

  9. en finir avec la culpabilité convoque une véritable éthique, celle de l’acceptation de soi en tant qu’être imparfait mais sans cesse perfectible.

    Liked by 1 person

  10. Comme je te comprends chère Marie. Ce n’est pas simple, en effet. Écoute toi et aime toi , tu es toujours de si bon conseil…je t’embrasse , take care et fais moi signe quand tu veux !

    Like

  11. La perfection est un leurre. On ne peut pas l’atteindre. Elle laisse un goût d’insatisfaction dans tout ce que l’on fait. D’inachevé. D’impuissance.
    Les pistes que tu donnes me semblent bonnes : s’aimer, vivre. Ne pas exiger plus que ce dont on est capable. Savoir de quoi l’on est capable. Apprendre à se connaître est une aventure merveilleuse qui me fascine chaque jour.

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s