L’autre, mon meilleur miroir

On entend souvent dire, et plus le temps passe plus je suis d’accord avec cette idée, que le comportement des autres nous renvoie à nos propres forces et faiblesses. Chaque personne serait dans notre vie pour nous apprendre quelque chose sur nous-mêmes. Le quotidien serait donc un magnifique terrain d’apprentissage en vue d’une meilleure connaissance de soi.

Nous sommes nombreux à porter un jugement sur l’autre, notre parent, un ami, nos collègues, les gens que nous croisons, des inconnus parfois. Et si chaque jugement émis nous renvoyait à un problème à l’intérieur de nous ? Y avez-vous déjà pensé ?

Prenons la violence en exemple. C’est quelque chose que nous sommes nombreux à exécrer. Pourtant la violence est humaine. Elle est en chacun de nous, que nous le voulions ou pas, à différents degrés bien évidemment. Le regard que nous portons sur la violence d’autrui nous évite de regarder celle qui existe au fond de nous. En portant notre attention sur l’extérieur, nous nous dispensons d’une analyse approfondie de nous-mêmes. Il en va de même avec la colère, l’injustice, le manque de tolérance. Nous sommes les premiers à ne pas comprendre ces comportements. Et s’il y avait un peu de tout ça en nous ? Difficile à admettre, j’en conviens…

9395748cc3de3be01316261a2a4f900f_resized

Je vous parlais mercredi du crêpage de chignon de deux de mes collègues. Avec le recul, je me suis attachée à chaque personne de l’équipe dont je fais partie. Et je me suis rendue compte que je retrouvais un peu de moi dans chacun et chacune d’entre elles :

  • Un soupçon de victimisation.
  • Un petit côté commère (c’est si simple de se moquer – pas intelligent pour deux sous mais drôle parfois – surtout vis-à-vis des gens bêtes et méchants).
  • Une âme de suiveuse encore parfois (quand cela semble plus simple de faire partie du groupe que d’être isolée).
  • Un problème d’affirmation de soi (je tape rarement du poing sur la table pour dire «c’est comme ça et pas autrement»).
  • Quelques restes de l’école et du harcèlement dont j’ai fait l’objet pendant 3 ans.

J’ai pris conscience, pleinement conscience, c’est-à-dire que j’en suis convaincue et que je ne fais plus rien dans ce sens (ça m’a pris pas mal de temps entre la compréhension, l’acceptation et la mise en pratique) que nul ne peut changer l’autre. Le changement vient de nous. Je n’ai donc aucune velléité de faire revenir mes collègues sur le droit chemin. Mais je sais que je peux et dois encore travailler sur moi.

Et vous, que voyiez-vous dans l’autre ? Ou comment voyiez-vous l’autre ?

Crédit Image – Folie Supreme Tumblr

Advertisements

13 thoughts on “L’autre, mon meilleur miroir

  1. Nous sommes tous le miroir des autres. L’autre réagit différemment suivant la ou les personnes avec qui il est, comme un miroir.
    Il en est de même pour nous, il faut avoir en tête les déformations possibles.

    Liked by 1 person

  2. Miroir, mon beau miroir… J’aime beaucoup ton article Marie, et la façon dont tu analyses et détailles comment mettre en miroir une situation. C’est une question de bon sens, que d’accepter que je ne peux changer personne, si ce n’est moi-même. La sagesse et donc aussi ma propre humilité, est et doit être avant tout d’accepter en miroir, ce que “l’autre” me renvoie, car alors il s’agit bien déjà, pour une part en tout cas, de mes failles personnelles aussi… En définitive, ce qui nous dérange fondamentalement chez “‘l’autre”, est quand même déjà, ce que nous ne parvenons pas réellement à modifier chez nous-même… Et quand bien même, quelquefois, je me sens un peu contente de moi-même, en règle générale, les signes extérieurs me rappellent très vite à l’ordre…

    Like

  3. Je te suis dans cette réflexion… j’ai pris conscience (il y a bien longtemps) que je sortais avec le même type d’hommes (je ne parle pas de physique, on est bien d’accord mais d’une caractéristique dans le comportement… un truc qui ne se voyait pas au premier abord) et que c’était en raison de mes propres peurs… je ne sais pas si j’explique clairement… enfin soit… je ne suis même plus sûre que mon exmple soit pertinent… bisous ma belle, je vais reprendre un café moi ^^

    Liked by 1 person

  4. Très bel article, c’est également une réflexion que je me fais souvent et c’est souvent réel. Quand quelqu’un se montre injuste avec moi, je me pose la question “avec qui l’ai-je été moi aussi ?” ou “ne suis-je tout simplement pas injuste avec moi-même parfois ?”…ça m’aide à mettre les choses en perspective et ne jamais me victimiser. Merci en tout cas d’aborder ce sujet !

    Liked by 1 person

  5. Article intéressant ! Ca me fait penser, j’ai lu quelque part que le comportement que nous jugeons chez les autres fait ou a fait partie de notre personnalité, et c’est pour ça que nous le reconnaissons et qu’il nous agace.
    Dans l’autre sens, ce que nous admirons chez les autres sont souvent des qualités enfouies en nous que nous n’exploitons pas au maximum.
    Je crois vraiment que l’autre est un miroir de nous-même !
    Merci pour cet article 🙂

    Xénia

    Liked by 1 person

  6. Ce que nous critiquons et dénigrons chez l’autre a certainement rapport avec ce que nous critiquons et dénigrons chez nous sans l’admettre. La jalousie vient aussi de ce que nous envions, de ce que nous aimerions avoir et que l’autre a, et pas nous.
    J’ai compris très vite que j’apprenais des autres, et qu’il m’arrivait même de calquer des comportements ou des expressions des autres sans en être pleinement conscience. J’étais grégaire parce que c’était plus simple que d’être seule. Et quand j’étais seule, j’étais trop bizarre, trop différente.
    Cela prend du temps mais on apprend à se définir selon ses propres choix et non celui des autres. On ignore les critiques, on va même jusqu’à les accepter quand elles sont constructives. On apprend à vivre avec les autres, sans qu’ils influencent trop notre perception de choses, tout en essayant de s’améliorer soi-même, tout en espérant que l’autre fasse aussi l’effort de se comporter avec plus de tolérance et de bienveillance.
    Bel article, merci.

    Like

  7. C’est une vision de nos relations très intéressante… à laquelle je n’avais jamais pensé. Allons inspecter mon entourage… 😉 Je sens que je vais en apprendre sur moi. Mille bisous à vous.

    Liked by 1 person

    • Plus je regarde les gens vivre autour de moi, plus j’en apprends Sophia. Je pense que les autres sont un juste reflet de ce que nous sommes. Ca vaut le coup d’ouvrir les yeux, pour reconnaître nos forces et nous améliorer. Nous t’embrassons fort. Mille merci!

      Like

  8. Ta “science” me parait exacte. On est finalement tous fait dans le même moule si je puis dire, ça dépend de la vie de tous les jours et on fini par voir l’un ou l’autre en nous…

    Like

    • Tout à fait Petite Marie. Plus on regarde l’autre, plus on se trouve soi. Au fond nous avons beaucoup à nous apprendre mutuellement.
      Merci et Bienvenue chez moi!

      Liked by 1 person

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s