Je me pose des questions

Je tiens à vous rassurer…
Non, je ne compte pas ouvrir un nouveau blog !
C’est chose faite, vous pouvez donc vous installer tranquillement et lire sereinement ce qui va suivre.

e89c7c7160d648ea3fc8e57bf8ebe579_resized
Comme annoncé le jour où je vous ai fait part de mon envie de sauter le pas, d’écrire, bien au-delà du blog, je travaille sur plusieurs projets. Dont un qui a trait à ma relation tumultueuse avec mon ex. Après plusieurs heures de discussion avec des amies sur la meilleure manière d’aborder les choses, j’ai opté pour l’autobiographie, style qui passe très bien aujourd’hui et qui marque assez bien les esprits aussi je trouve. On s’identifie davantage.

Le premier jet contient une vingtaine de chapitres et compte plus de 120 pages. A côté, j’ai des journaux intimes de l’époque, des écrits de blog essentiels, qui viennent me rappeler qu’au-delà du chaos inhérent à cette histoire, à un moment donné, j’y ai cru, dur comme fer et l’amour n’était pas feint.
Depuis juin 2015, je retravaille chaque chapitre. J’en suis au 12e et je viens de passer le cap des 60 pages. C’est très prenant et très lourd aussi. Pas évident de faire un bond dans le passé et de se replonger dans une telle histoire. J’écris par phase. Avec le recul, c’est d’autant plus délicat je trouve, car il me faut me remettre dans la peau de celle que j’étais au moment des faits.

C’est au terme d’un chapitre relu et corrigé que les premières questions sont venues chatouiller mon esprit. Ce livre vaut-il le coup d’être écrit ?

J’entends déjà les cris (quasi hystériques) de mes amies qui l’attendent avec impatience, sans compter ceux de celles qui m’encouragent depuis le début à partager mon vécu, pour pouvoir aider d’autres femmes dans une situation similaire, à s’en sortir.

Je m’interroge sur son bien-fondé. Mais surtout sur la manière de présenter les choses. Car à la base de cette relation destructrice, de cette histoire d’amour chaotique, il y a nous deux. Et si lui n’est pas blanc comme neige, loin de là, cette relation a pu exister car j’y ai adhéré.

Je crois que je ne veux pas tout lui mettre sur le dos, même si je ne remets pas en cause ni sa responsabilité ni son égoïsme, ni son côté manipulateur. Je veux aussi montrer que mon manque de confiance, ma dépendance affective, l’idée fausse qu’en amour on souffre et que c’est tout à fait normal, m’ont entraînée sur des chemins de traverse, sur lesquels je me suis totalement perdue.

Je ne souhaite pas dresser le portrait d’un type sans importance, ni lui donner de l’importance d’ailleurs, à travers mes lignes, mais plutôt montrer comment des êtres humains peuvent croire aimer, peuvent se faire du mal, peuvent faire des choix sans écouter leurs intuitions, comment on peut passer l’éponge sur des choses qui à nos yeux étaient interdites et non négociables avant une relation, la manière dont on peut changer pour coller à une image, la manière dont quelqu’un peut vous retourner la tête jusqu’à vous faire perdre toute estime de vous-même, peut vous pousser à la folie, tout en vous tenant responsable de tout. Je souhaite aussi montrer qu’on a toujours le choix, qu’on peut s’en sortir, qu’on peut briser les liens qui nous maintiennent prisonniers, qu’on à la force nécessaire pour reconstruire, se reconstruire.

Je continue à écrire avec ces idées en tête. Partager ces mots avec vous m’aident déjà à y voir plus clair…Sinon, vous, vous en pensez quoi?

Advertisements

31 thoughts on “Je me pose des questions

  1. Je pense que tu possèdes une force incroyable à pouvoir de replonger dans des moments terribles et ne saurais que te remercier des portes que tu ouvres à chaque personne connaissant ces conflits.
    Bravo à toi 🙂

    Liked by 1 person

    • Mille merci. C’est de moins en moins douloureux. Avec le recul, ça devient même la chance de ma vie. Je continuerais de partager sur ce/ces sujets, car je pense que nous témoignages peuvent aider les autres. Et le partage c’est aussi ce qui peut sauver.
      Belle journée Esther.

      Liked by 1 person

  2. Tu le sais Marie, je suis pour que tu publies ces faits . Une leçon de vie, ne jamais se laisser rabaisser , rester soi-même ainsi que tu as réussi à le faire ! Et surtout montrer qu’il ne faut pas baisser les bras, on peut toujours sortir de ce genre de situation 🙂 Bonne soirée Marie bisous

    Liked by 1 person

    • Tu as raison Paulette. A une époque où beaucoup trop de femmes vivent encore des situations inacceptables, je crois qu’il ne faut pas s’arrêter de dire les choses telles qu’elles sont et d’oser un STOP franc et fier.
      Mille merci pour ton soutien. Je continue alors…

      Like

    • Merci Karine. En écrivant, parfois les choses deviennent plus claire, plus limpides. A vrai dire, ce n’est plus si douloureux. Mais j’évite l’overdose pour mieux m’y remettre plus tard.
      Grosses bises à toi aussi et doux weekend.

      Liked by 1 person

  3. Ce n’est pas un exercice facile de se replonger dans des évènements du passé douloureux. Cependant, cela peut aider à réaliser le chemin parcouru depuis et tu en as parcouru un énorme, Marie.
    Je pense que tu dois écouter ton coeur et si tu sens que cela peut aider ne serait-ce qu’une personne, tu sauras quoi faire.
    Je t’embrasse

    Liked by 1 person

    • J’ai l’impression qu’à chaque fois que j’ouvre un nouveau chapitre, les choses se font plus légères, moins douloureuses Elodie. C’est très étrange. Comme si je purgeais ma peine et mon chagrin.
      Tu as raison, si mon récit peut aider même une personne, ça en vaut la peine. Mille merci ma belle et douce journée à toi.

      Like

  4. Je pense que tout témoignage est bon à prendre… quand on est dans l’engrenage (je l’ai été), on ne se rend pas compte… mais après, il est réconfortant (je ne trouve pas de meilleur mot) de savoir qu’on n’est pas seule, qu’on n’est pas folle non plus… les manipulateurs sont des gens dangereux même si chacun(e) a sa part de responsabilité (j’ai compris et identifier la mienne… ça aide à faire des choix différents). Bisous Marie ! continue !!!

    Liked by 1 person

    • Tu as raison ma belle, ce n’est qu’avec le recul qu’on peut comprendre, appréhender différemment les choses.
      Savoir qu’on n’est pas seule, c’est peut-être la raison de mon envie d’écrire. Et comme tu le dis voir qu’on peut s’en sortir, qu’on peut apprendre sur soi pour ensuite aller mieux. Mille merci pour ton soutien de tous les instants. Ca vaut de l’or!

      Like

  5. J’en pense exactement comme Karine, plus haut, que ta réponse est déjà dans ta question. Je pense que tout l’intérêt de ton témoignage c’est justement l’objectivité dont tu t’efforces de faire preuve, ta volonté de ne pas caricaturer mais au contraire de faire ressortir la complexité de la relation, les torts partagés, les modes de fonctionnement dont on n’est pas toujours conscients soi-même, les petites phrases insidieuses qui n’ont pas l’air bien méchantes, prises isolément, mais qui ont un effet destructeur sur le long terme – un peu comme cette torture chinoise (?!) qui consiste à faire tomber de l’eau au goutte à goutte sur le front du supplicié, jusqu’à lui faire perdre la raison ! En réalité, je crois que c’est un vrai tour de force que de parvenir à retranscrire toute la complexité de cette relation qui fut d’amour avant toute chose, c’est bien pour ça que c’est si difficile. Quand on peut haïr celui qui nous fait du mal, c’est facile. Mais quand on l’aime et qu’on se met en devoir de le protéger, c’est beaucoup plus compliqué. Quoi qu’il en soit, je suis sûre que tu feras ça très bien Marie ! Je te souhaite du courage. J’imagine qu’il en faut beaucoup pour se replonger dans ce passé. Bises

    Liked by 1 person

  6. ça doit être très dur émotionnellement, de se replonger dans tout cela… Ce livre vaut la peine d’être écrit si tu trouves ton compte dans l’écriture, si elle t’apporte quelque chose, car tu es la première concernée par sa portée. Je crois que tu as déjà les clés : raconter ses mauvais côtés à lui, mais aussi tes faiblesses à toi, ton implication. C’est une introspection certainement douloureuse, mais je suis convaincue que cette analyse ne peut que te faire du bien. Après, si tu te sens assez forte pour partager ton autobiographie avec nous, tu sais que nous serons les premiers à te soutenir !

    Liked by 1 person

    • Pas tant que ça au final Pidiaime. L’écriture me permet de dénouer les derniers nœuds de cette histoire tordue. J’ai l’impression qu’avec le recul je comprends mieux mes failles, les siennes. Merci pour ce soutien précieux qui me donne envie d’aller de l’avant.

      Like

  7. Je pense que tu as pris assez de recul pour voir les nuances dans les choses et donc écrire un livre riche, réfléchi et très humain. Je pense que si toi tu as envie de l’écrire, alors moi j’aurai (nous aurons) envie de le lire 😀 Fonce!

    Liked by 1 person

    • Mille merci pour cet adorable commentaire. Je crois que j’en ai la force en effet car j’ai déjà dépassé beaucoup de choses. C’est moins difficile au fil des mots.
      Tes encouragements me vont droit au cœur.

      Like

  8. Tu le sais je suis pour que tu le publies si tu as la force de l’écrire … Car c’est aussi une force l’écriture une thérapie pour exorciser une fois pour toutes ce mal insidieux de la manipulation affective et témoigner que l’on peut s’en sortir, au bout du tunnel il y a la lumière et la promesse de jours meilleurs! Les mots qui guérissent les maux toute une promesse… Courage Marie tu as fait le bon choix pour vous deux et plein de pensées affectueuses et de bisous

    Like

  9. On dit que les névroses ce complètent et s’attirent, on ne rencontre pas son partenaire par hasard ! Ce qui est important c’est ce que tu es devenu aujourd’hui : une jeune femme individuée. Seule une personne qui a vécu ce que tu as vécu est à même d’en parler ! La raison pour laquelle tu dois écrire ce livre, c’est que tu ne te poses pas en victime mais que tu acceptes ta part de responsabilité et que ça peut permettre aux femmes qui passent par là ou tu es passé de comprendre que c’est la seule façon de s’en sortir. Je serais très heureuse de lire ton autobiographie quand tu l’auras achevée. Bisous Marie, et bon courage dans ta démarche

    Like

    • J’y crois de plus en plus Sabine. Seul le résultat compte et la chance que je me suis offerte en partant.
      Je crois que je me suis véritablement trouvé à travers cette agonie puis cette renaissance. Je te remercie pour tes encouragements et ton soutien Sabine. Ils me touchent beaucoup. Grosses bises et bon weekend.

      Like

  10. Et bien je dirais que cet article t’apporte les réponses aux questions que tu te poses. Tu ne peux pas remettre en cause le mal qu’il t’a fait, le mal qu’il continue de faire à l’escargot. Mais tu as changé. Tout ceci n’est ni blanc ni noir, tu as certainement quelques torts dans toute cette histoire, mais personne n’est parfait, les relations humaines (et sentimentales !) sont compliquées et la maladresse et l’ignorance qui t’habitaient ne justifient en aucun cas la violence dont tu as été victime. C’est en prenant du recul que tu peux aujourd’hui écrire ce livre. Alors il te faut te replonger dans tout ce que tu as vécu, et cela ne doit pas te laisser indemne. J’ai moi aussi des brouillons de roman quelque part cachés sur ce traumatisme d’avoir été une enfant victime d’attouchements incestueux. Mais je ne peux rien en faire, ma famille serait terrassée par une publication potentielle et ma mère ne me pardonnerait jamais… Toi, tu as ce courage de dévoiler votre vérité, de raconter votre histoire, et d’apporter de l’espoir à celles qui ne croient plus en elle et disparaissent sous cette violence encore trop dénigrée voire acceptée par la société à mon goût.
    Ne baisse pas les bras. Je suis persuadée que tu as la force d’aller jusqu’au bout, et de témoigner avec beaucoup de maturité et de pudeur. Tout en respect. Je t’accompagne par la pensée dans cette démarche, et avec tout l’amour que je peux te donner.

    Like

  11. Tu amènes des réponses ou d’autres questions. L’autobiographie pourquoi pas ce choix mais est-ce lui qui te donnera le plus de liberté de plume.
    En lisant ton article je ne sens pas clairement la place que tu veux donner à ton ex, il me semble que ce n’est pas totalement mûr.

    Like

    • J’ai l’impression que l’autobiographie me laissera une certaine liberté justement. Un roman de fiction impose des personnages, une trame, c’est un travail beaucoup plus important Bernie.
      Je crois que je veux raconter mon histoire sans focaliser l’attention sur mon ex. Il s’agit bien de NOTRE histoire. Je ne dénonce rien. Je dis juste ce qui est et je tente de dénouer certains nœuds, d’offrir une porte de sortie pour ceux et celles qui souffrent en couple aujourd’hui. Est-ce plus clair?

      Like

  12. Si cela te fait du bien et te permet d’exorciser c’est la première chose à savoir . Je me doute que tu n’aurais pas persisté dans cette voie si ce n’était que douleur et calvaire , si tu en tire du bien et une force pour avancer c’est tout ce qui compte .Si ton témoignage peut ensuite permettre à des gens de s’identifier ou les aider cela sera encore un beau pas .

    Liked by 1 person

  13. On trouve toujours des raisons, des excuses pour ne pas écrire, mais je pense sincèrement que rien ne devrait nous retenir.
    Ecris ! ça peut te faire du bien, ou à l’inverse être une épreuve. Mais si quelque part tu en ressens l’envie, alors continue !

    Liked by 1 person

  14. Te connaissant je suis sûre que tu ne vas pas présenter toute ceci de manière injuste, tu as une capacité de remise en question, et conscience comme tu le dis si bien d’avoir ouvert une porte à son comportement abusif. Sans pour autant en être fautive évidemment! Je reste convaincue qu’il faut que cela sorte, pour toi d’abord. Si ensuite tu peux le partager, alors je suis sûre que cela sera utile à d’autres.
    Je t’embrasse

    Liked by 1 person

  15. C’est sur que ce n’est pas évident de publier un livre où tu livres une histoire si personnelle, et en même temps, cela peut certainement aider des personnes qui vivent ou ont vécu la même chose que toi.
    Est-ce que toi, cela ne t’aurait pas aider au moins un peu si à l’époque, tu avais pu lire le témoignage de quelqu’un qui avait vécu ce que tu vivais ? Après, je sais, on se voile toujours la face en arrivant à se persuader que ce n’ai pas vraiment la même chose que sa propre situation. Enfin, j’imagine.
    En tout cas, ce sera toujours un message d’espoir pour ceux/celles qui veulent se sortir d’une situation similaire.
    Bises,

    Like

    • Tu as raison Linette. Il est certain qu’à un moment donné, ça m’aurait aidé, au moment du départ surtout, au moment où tout revient, où la réalité nous pète en pleine figure.
      On est assez fort en effet pour se voiler la face, c’est si simple et ça parait pour facile que de s’avouer la vérité, trop douloureuse souvent.
      Je crois que tu as raison sur toute la ligne…d’ailleurs je le disais hier à une amie, cette historie m’aura révélée à moi même!
      Mille merci et grosses bises à toi aussi.

      Like

  16. Je pense qu’il pourrait être utile à plein de monde, personnellement. Tu as l’art et la manière d’aborder les choses qui font que même si on n’est pas concernées par la situation, on se sent happées, alors je me mets à la place de quelqu’un qui vit tout ça et sais que ça pourra faire écho. Tu as du mérite à replonger dans le passé, si le mien n’avance plus, c’est parce qu’il y a des périodes que je ne veux pas voir en peinture… je ne me sens pas assez forte psychologiquement à tout remuer pour poser des mots. Ils sont déjà poser, mais il y a de quoi peaufiner et pff… enfin bref, vas y ma Marie, fonce, écris quand tu te sens ❤ et pour savoir ce qu'il y a à écrire, suis ton coeur. Il saura ce qui a besoin d'être dit ou pas, ce qui mérite d'être dit à son sujet. Le bien comme le mal. Je crois en toi et sais que tu es capable de le faire naître ce projet aussi ❤ gs bisous à toi et ptit escargot

    Like

    • C’est vraiment très gentil Delphine. Je crois que ma souffrance est derrière c’est pour cela que tout est pus facile. Dans ton cas, tu as souffert et tu souffres encore. Il faut te laisser le temps, je crois. Chaque chose en son temps. Un jour, tu y arriveras j’en suis certaine. Car ton expérience en aidera d’autres, c’est certain! Je t’embrasse et merci pour tes encouragements qui me vont droit au coeur.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s