Dis papa, pourquoi t’es pas à la maison?

Dis papa, pourquoi je te voyais, deux fois par mois, deux heures toutes les deux semaines ? Pourquoi je te voyais dans un endroit fermé ? Pourquoi on n’avait pas le droit de sortir tous les deux, d’aller au parc ? C’était juste en face de la rue.

Dis papa, pourquoi je ne te vois plus ? Maman parle de papiers. Au début tu disais qu’ils arrivaient, que c’était une question de jours. Les jours se sont transformés en semaines, les semaines en mois. Dans quelques mois à peine, ça fera une année. Tu te rends compte papa.

Dis papa, pourquoi tu ne m’appelles jamais par mon prénom ? Habibi c’est joli. Mais mon prénom à moi aussi. Pourquoi tu dis « lui » quand tu parles de moi à maman ?

c26ec59ce70610941d9bf76c7824e0f8_resized (2)

Dis papa, pourquoi tu veux toujours que j’ai besoin de quelque chose ? Tu sais, je suis gâté, j’ai tout ce qu’il me faut pour vivre bien. Et si tu veux vraiment savoir, ce que je veux, ça ne s’achète pas. Je ne sais pas si tu es prêt à l’entendre. Tu peux bien me construite un bateau, quel usage vais-je en faire ? Quand je serais grand, il sera trop tard pour m’offrir ce dont j’ai besoin aujourd’hui.

Dis papa, pourquoi tu es le dernier à m’avoir souhaité mon anniversaire, un jour en retard, en plus? Pourquoi tu n’as pas envoyé même un petit message ? Cette année je n’ai pas de carte de toi. Alors même que j’ai reçu plein d’amour de la part des amies de maman, même de la part de dames dont je ne connais que les prénoms mais qui ont pensé fort à moi ?

Dis papa, pourquoi tu es loin ? Pourquoi tu parais toujours aussi absent quand on se parle le dimanche soir par Skype ? Pourquoi tu ne comprends pas ce que je dis ? Pourquoi tu ne me parles pas ? Pourquoi tu répètes à l’infini, comme sur un disque rayé « tu me manques, je t’aime » ? Maman me dit que tu ne connais que ces mots-là. J’aurai préféré que tu en apprennes d’autres, de ceux qu’on utilise tous les jours, de ceux qui disent « comment ça va ? », « quel est ton jeu préféré ? » ou bien « bonjour » ou « bonne nuit mon petit trésor ».

Tu en as du chemin à faire papa. Pour que toi et moi, nous apprenions à nous connaître. Es-tu seulement prêt à le faire?

Je ne sais pas. Juste un conseil: réveille-toi papa !

Crédit Photo – Today Magazine

Advertisements

30 Comments

  1. Petitgris says:

    Encore un billet qui retourne le coeur ! Comme il a raison ton petit bonhomme mais aussi quelle frustration derrière ces réactions ! Plus tard il comprendra qu’il vaut mieux sans papa qu’avec un mauvais père. A 7 ans Junior me l’a servi ! Bon mardi Marie Bisous

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Je suis bien d’accord avec toi Paulette!
      Parfois l’escargot regarde son papa, complètement désabusé, puis il tourne les talons et va jouer ailleurs. L’autre reste face au vide!
      Grosses bises et merci.

      Like

  2. Maman Rose says:

    Fort heureusement ce n’est certainement pas ton petit bonhomme qui en souffrira le plus… Même si, tu l’écris très bien, tout ceci n’a absolument aucune logique pour lui et que cela doit susciter pas mal de questions. Ça n’a déjà pas beaucoup de sens pour nos yeux d’adultes!

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Déjà nous, nous avons du mal à comprendre ma belle, tu as raison. Pour lui, c’est un gros ?. Je lui donne des réponses concises et claires. Et la pédopsychiatre fait le reste…
      Grosses bises à tous et merci pour votre petit mot.

      Like

  3. una idea says:

    Coucou Marie,

    Comme Petitgris ton billet m’a beaucoup touchée…

    Tout l’amour que reçoit ton petit escargot par toi et ceux qui l’entoure, ça le nourrit et lui donnera de la force pour toute sa vie pour avancer sur son chemin et surmonter les obstacles, même si son père n’est pas présent comme il pourrait l’être.
    Les enfants sont à la fois si sensibles et d’un autre côté ils ont aussi une grande force en eux qui leur permet de rebondir et de nous étonner par la façon dont ils s’adaptent aux événements.
    Et peut-être (j’espère) qu’un jour son papa va se réveiller !
    Je t’embrasse bien fort Marie

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Tu as raison ma belle les enfants ont des capacités surprenantes et ce que nous voyons avec nos yeux de grands, c’est différent de ce que eux ressentent. On peut essayer de se mettre à leur place sans réellement savoir ce qu’ils pensent de telle ou telle situation.
      Pour ma part je suis soulager que son père ne soit pas dans les parages. Tant qu’il n’est pas plus responsable que ça.
      Grosses bises de nous deux et mille merci.

      Like

  4. zenopia says:

    Pas mieux que les autres… touchée en plein coeur à en avoir des frissons… Je me suis un jour posée des questions identiques… sauf que (et c’est bien mieux ainsi) nous n’avons plus eu de nouvelles… et nous avons trouvé un vrai papa, un qui aime sans condition, un qui se lève la nuit, qui lit des histoire et gronde aussi parfois… un papa qui a choisi la poulette… enfin bref… ❤

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Je crois que face à un père irresponsable, inexistant, on se les pose ces questions Fedora. C’est humain et comme on veut le meilleur pour nos enfants, on cherche un peu partout quelques réponses…
      Déjà nous le voyions moins puisque les visites ont été remplacées par skype…
      Un vrai papa c’est plus que des chromosomes communs, c’est avant tout de l’amour. La poulette a un chouette papa Fedo!
      Grosses bises

      Liked by 1 person

  5. dhelicat57 says:

    Scotchée par ce billet comme les autres j’ai dd la peine pour l’escargot mais en grandissant il va se rendre compte comme dit Paulette dd tout cet amour qu’il reçoit de sa maman de sa famille la tienne et de tout ce monde qui gravite autour de lui ( d’ailleurs j’ai oublie de lui envoyer une carte mais des cadeaux l’attendent dans mon armoire que je n’ai pas mis en cartons dans l’attente de trouver un espace pour se voir… Le papa qui n’en est pas un c’est triste mais préférable a quelqu’un de présent et absent ma fille 30 ans m’a ce dimanche parle de ces absences de leur pere qui pourtant présent a la maison ne faisait jamais rien avec eux ( comme les accompagner a une compétition, leur consacrer du temps … ) alors tu vois quand sonne l’heure du bilan et des comptes c’est l’amour que l’on aura donne que nous récoltons bisous Matie a toi et au petit prince

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Je crois que c’est encore plus douloureux d’avoir eu un père à domicile qui ne s’est jamais soucié du bien être, de la vie, de ses enfants. Je pense sincèrement que tout se paye un jour ou l’autre. Les enfants finissent par faire la part des choses par eux mêmes Catherine.
      Son père n’est pas à la hauteur, autant qu’il reste loin de lui, de nous.
      Bises de nous deux et au plaisir de vous revoir.

      Like

  6. Esther Ka says:

    pas de mots, ❤ pour ton petit Homme et toi

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Merci. C’est déjà beaucoup. Nous sommes entourés de plein d’amour…

      Liked by 1 person

  7. mcristina says:

    ❤️ Pas de mots non plus. Juste que petit escargot a une super maman 💕

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Merci Cristina. Heureusement que les mamans assurent ma belle! Grosses bises.

      Liked by 1 person

  8. Miss Tamara says:

    Un billet qui fait mal… J’aimerai le serrer dans mes bras ce petit escargot… Plein de tendres bisous à vous deux ❤ ❤

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Je ne sais pas si il se rend compte de tout ma belle. Mais moi ça ma sert le coeur à chaque fois devant tant de “je m’en foutisme”…
      Je t’embrasse et mille merci pour lui.

      Liked by 1 person

  9. Catwoman says:

    Il est pénible à s’obstiner à ne pas utiliser le prénom du petit ! Je ne sais que te dire. Ca me sert le cœur … Il pourrait au moins penser à l’anniversaire du petit, le bon jour. (et au fait, j’en profite pour lui souhaiter un bel anniversaire à ce bout de chou).

    Je t’embrasse et prends bien soin de vous deux. Tu es une maman qui déchire !

    Like

    1. Marie Kléber says:

      En ce moment j’ai plutôt l’impression d’être une maman au bord de la crise de nerf (mais c’est une autre histoire, de manque de patience et de fatigue…). J’appuie toujours le prénom du petit homme quand il me demande “how is him?”. C’est plus qu’un blocage. Pour lui, son prénom n’existe pas. J’étais un peu dégoutté pour l’anniversaire. Mais bon, à côté on a eu de beaux témoignages d’amitié, ceux là comptent doubles!
      Merci ma belle et grosses bises

      Like

      1. Catwoman says:

        Oui, c’est en effet plus qu’un blocage. Je n’en dirai pas plus, ce n’est pas mon histoire mais ça me fait mal pour vous deux. Pour l’anniversaire, dis toi qu’à cet âge, c’est plus à toi qu’à lui que ça fait du mal … Je ne pense pas que le petit se rende vraiment compte (sur ce point là), c’est très abstrait quand même.

        Pour la crise de nerfs, rassure toi : on a toutes nos périodes où on est moins disponibles, moins patientes. Ils ont aussi des périodes où ils testent plus, sont plus nerveux … Ça va passer. Si tu as la possibilité de te reposer, prendre quelques jours, n’hésite pas, ça aide quand même.

        Bises ❤

        Like

        1. Marie Kléber says:

          Merci ma belle. Les vacances de l’escargot approchent. Je fais souffler un peu, ça me fera le plus grand bien.
          Je crois qu’il ne se rend pas compte tu as raison, et heureusement. Quant à moi, j’ai depuis longtemps tiré un trait sur le rôle de papa que son papa ne prendra jamais au sérieux (il ne prend rien au sérieux sauf sa petit personne!)
          Bises ma belle.

          Like

  10. Marie says:

    C’est vrai, 3 ans déjà! Bon anniversaire ❤
    Je rejoins dhelicat, plus haut, parfois les pères présents sont quand même absents, ne partagent pas grand chose, n’assument pas les mille et une contraintes du quotidien, ne se rendent pas disponibles… J’ai l’impression que ce n’est pas rare malheureusement. Beaucoup de pères se désinvestissent de la relation avec l’enfant pendant qu’il est petit, croyant peut-être se rattraper plus tard, sans se rendre compte de l’impact durable de leur manque d’implication. Les enfants savent bien qui est là pour eux.

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Ce n’est pas rare Marie et c’est très dommage. Je crois que le retard ne se rattrape jamais. Mais les pères s’en rendent souvent compte trop tard.
      Merci pour lui Marie, oui, 3 ans déjà! Je n’en reviens pas!

      Liked by 1 person

  11. sweetiejulie says:

    Je trouve tout ça bien malheureux pour ton petit escargot. Et injuste. Les mots ne peuvent pas réparer les erreurs, les mots ne peuvent pas réparer le mal qu’il vous a faits. Plus que maladroit, ce papa m’apparaît comme indifférent devant l’incompréhension et la déception de son fils… Des gros bisous tout doux pour vous deux.

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Je crois qu’il ne réalise pas Julie. Comme je le disais sur un autre article, il ne se préoccupe que de lui. Seule sa personne compte.
      Je me dis que par Skype au moins il ne peut pas faire de mal à son fils. C’est un soulagement pour moi.
      Grosses bises et merci pour tout.

      Liked by 1 person

  12. Je te tire mon chapeau, pour ce contact que tu essayes de garder entre eux deux. Au moins ton fils a une chance de connaître son père, et même s’il ne se rend pas compte de tous ces manquements, plus tard il pourra juger de lui-même. S’il ne manque pas d’amour de ta part et de votre entourage, c’est merveilleux pour lui. Bon courage à tous les deux et joyeux petit anniversaire ~~

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      Dès le départ, je me suis dit que c’était important et à sa manière son père a insisté pour connaitre son fils. Je ne me berce pas d’illusions, je sais que son attachement à lui est aussi dû à des question plus terre à terre et administratives:l’obtention de papiers.
      Le plus dans notre situation c’est que l’escargot reçoit tout plein d’amour de ses grands-parents, de ses arrières grands-mères, de son oncle, de sa tante et de toutes mes amies, qui l’aiment très fort.
      Bises à toi Pidiaime et merci!

      Liked by 1 person

  13. Sophia says:

    Je lis ce texte alors que je sors d’une expérience qui touche à ce que nous devons à “ceux qui n’ont pas demandé à naître.” Ce texte est magnifique. Il est exact du point de vue de l’enfant. Pour ma part, en tant qu’adulte, j’ai beaucoup moins d’indulgence. Il est trop facile d’invoquer des blessures pour ne pas assumer nos responsabilités. Quoiqu’il advienne, un enfant n’est jamais responsable de la relation avec ses parents. Il en hérite. Mille bisous à vous, qui avez tous deux un prénom 🙂

    Liked by 1 person

    1. Marie Kléber says:

      C’est pourtant le leitmotiv de son père, évoquer ses blessures et celles que les autres (comme moi) lui ont infligé et lui infligent encore, ce qui fait qu’il ne peut pas assumer correctement son rôle de père…
      Je le lui répète à mon petit escargot qu’il n’y est pour rien dans cette séparation. De mon côté je fais de mon mieux même si je trouve son père complètement à côté de la plaque.
      Merci pour tout Sophia. Il faudra que tu m’en dises plus sur cette “expérience”!

      Like

  14. ça me file la chair de cocotte !
    petit chat sans papa digne de ce nom.

    Like

  15. Je suis profondément touchée quand je lis tes mots et ton incompréhension ainsi que celle de ton fils. C’est triste qu’un père se comporte de la sorte, il passe à coté de l’essentiel, de ces moments précieux que seuls les enfants nous offrent.
    Mais je suis persuadée que ton Escargot entends tes mots sécurisants et absorbe ton amour multiplié par mille, même si ça doit être difficile parfois pour vous…

    Belle route à tous les deux!

    Like

Comments are closed.