C’est si facile…

J’ai envie de te dire, ne rentre pas. Ne te laisse pas faire. Ne reviens pas.

C’est si facile vu de l’extérieur. Donner des ordres.

J’ai envie de te dire qu’une fois de plus il va t’avoir, qu’une fois de plus tu vas dire oui et sans le savoir signer pour une nouvelle histoire avec la même fin à la clé. J’avais envie de te dire de venir, chez moi, qu’ensemble on arriverait mieux à combattre ce mal là.

C’est si facile de voir ce que toi tu ne vois plus, à force de croire qu’il va changer, qu’il va t’aimer comme tu le souhaites.

J’ai envie de te dire que l’amour, ce n’est pas ça, c’est quelque chose de beau, même si toi comme moi, nous n’avons connu que des histoires qui filent le tournis, qui prennent tout et qui ne donnent rien, qui arrachent l’espoir et ne laissent que des regrets au bord de nos paupières fragiles.

C’est si facile, après coup, de dire stop à cette rengaine incessante, à ce flou dramatique qui nous tient chaud quand ça va mal, qui nous fait froid dans le dos, une fois que tout est dit, que tout est compris.

J’ai envie de te dire, tu vaux mieux que ça. Je te le dis. Tu n’entends pas. Le temps n’est pas encore venu pour toi, de dire à adieu à cette partie de ta vie, à cet autre qui prend le meilleur de toi et te laisse vide, la tête en vrac, le cœur à plat.

C’est si facile pour moi de te dire ces choses-là, si difficile pour toi de les entendre. J’aurai préféré me réjouir pour toi. Mais quand je vois le mal s’engouffrer et te déposséder de toi-même, je ne peux qu’avoir envie de crier.

9cf8df6868525975f791ea0bc8045723

Va-t’en. Ce soir, ne rentre pas. Vas chercher de l’aide là où il y en a. Ne te dévalorise pas comme ça. Moi, je sais, que tu vaux mieux que lui, que tu vaux mieux que tout ça. Crois en toi.

C’est si facile d’émettre un avis sur une vie qui n’est pas la sienne. A défaut de pouvoir t’aider, je suis là. Je t’écoute et je te dis que je ne t’abandonnerais pas.

Advertisements

16 thoughts on “C’est si facile…

  1. La dure réalité Marie. Tant que l’autre n’est pas prête à entendre la vérité, tu te désespères mais ne peux rien faire ! Pas facile la prise de conscience ! Heureusement si tu es là lors de la grande décision, elle aura au moins une épaule sur qui s’appuyer. Le plus terrible, lors de la sortie du cauchemar est de ne trouver que la solitude ! Bon après midi Marie Bisous

    Like

    • Nous le savons toutes les deux, c’est un long processus ou bien une prise de conscience suite à un évènement douloureux.
      Je crois que c’est ce qui lui fait le plus peur, d’être seule face à ça. Elle n’a plus de parents et est très isolée dans une petite ville. Elle le dit elle même. Elle ne se voit pas vivre sans lui, même si il la fait souffrir. C’est toujours le même dilemme.
      Mille merci et douce journée Paulette.

      Like

    • Ca aurait pu être ça aussi. Du coup j’ai relu le texte écrit et les conseils que je me prodigue à moi même.
      Le temps nous fait prendre conscience de beaucoup de choses auxquelles nous n’adhérerions plus aujourd’hui.

      Liked by 1 person

  2. Ce n’est pas simple … mais ton amie à une chance inouïe … tu es à ses côtés.
    Belle journée Marie

    Et merci pour les gentils mots que tu déposes chez moi.

    Liked by 1 person

    • Mille merci pour tes mots apaisants Christine. Etre là. C’est déjà beaucoup tu as raison. Je t’embrasse fort et te souhaite un bon weekend en famille.

      Like

  3. On a tous un ami que l’on voit se perdre dans une histoire douloureuse, devant laquelle nous sommes impuissants. Ces mots, je les ai pensés souvent, dit quelques fois. Mais l’autre est sourd, tout à sa douleur… Il se perdra, ou renaîtra de lui même. Notre inutilité dans tout cela est si frustrante.

    Liked by 1 person

    • C’est exactement ça Pidaime. Nous nous sentons frustrés face à une situation que nous ne pouvons ni changer ni améliorer. Mais comme dit plus bas ou plus haut, chacun sa route et chacun son temps pour comprendre, apprendre, rebondir, reconstruire.
      Merci ma belle et grosses bises en cette fin de semaine.

      Liked by 1 person

  4. Je crois qu’en fait, ce n’est pas facile de dire tout ça. De savoir qu’il y a cette confiance entre deux personnes, envers soi-même aussi, pour avoir la liberté de s’exprimer ainsi. Elle pourra entendre quand elle sera prête, et ce jour-là, elle aura besoin de tout l’amour que tu peux lui donner, de toute ta présence ❤

    Liked by 1 person

    • Ce n’est pas facile tu as raison et en même temps parfois c’est vital, essentiel, c’est reconnaitre la douleur de l’autre et lui montrer que rien ne se passera si elle / il ne fait pas le pas pour s’en sortir.
      On n’entend que quand on est prêt à passer à autre chose. C’est tellement vrai mais on se sent parfois tellement inutile. Chacun sa route pourtant,tu as raison Julie. Grosses bises et belle journée à toi.

      Liked by 1 person

  5. Coucou Marie, ah, tu en sais peut être quelque chose aussi, mais quand on est pas prêt à entendre quelque chose, on aura beau nous le rabâcher cent fois, ce n’est pas si évident … J’en ai fais moi même l’expérience, je le suis même éloignée de gens qui me voulaient du bien, c’est si compliqué, mais ne lâche pas, c’est top d’avoir une amie comme toi, qui est là quoi qu’il arrive . C’est si important . 💕Douce nuit Marie.

    Liked by 1 person

    • Ca s’appelle l’expérience Cristina. On n’arrive pas à voir les choses telles qu’elles sont. Puis un jour nous réalisons.
      Il est fréquent de s’éloigner de personnes qui ne font ou ne disent que des choses pour nous aider à nous en sortir. Mais souvent nous le prenons mal, nous ne comprenons pas. J’ai eu de la chance de ne perdre personne en chemin.
      Etre à l’écoute et être là. C’est peu et ça représente beaucoup pour l’autre, en même temps.
      Belle journée et bon weekend ma belle. Mille merci!

      Liked by 1 person

    • Je me fais souvent la réflexion Karine. On voudrait tellement pouvoir faire plus et ne pas voir ceux qu’on aime s’enfoncer, se perdre. Mais comme il est dit dans les commentaires, chacun son chemin de vie, à chacun son rythme d’apprentissage. Etre là, à l’écoute, c’est déjà beaucoup.
      Je t’embrasse ma belle et merci pour tout.

      Liked by 1 person

  6. Je pense que tu as tout dit. Etre présent ne signifie pas presser. Nous sommes tous différents. Certains d’entre nous préfèrent un mal connu à l’angoisse de l’inconnu. Faut-il dire qu’ils “ne s’en sortent pas” ? Peut-être est-ce simplement leur façon d’être. De mon côté, je ne juge plus. Je m’occupe d’avancer moi. Et c’est déjà du boulot 😉 ! Mille bisous.

    Like

    • Sortir d’une situation délicate n’est jamais chose aisée Sophia. Tu as raison le connu nous protège en quelque sorte. Parfois on voudrait juste éviter aux autres les pièges dans lesquels nous sommes tombés avant. Mais chacun son rythme et son chemin. S’occuper de soi est déjà un gros travail qui prend du temps. Et il y a à faire! Je t’embrasse et mille merci.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s