Petite Marie – Un défi ou un écrit #2

Cette semaine Agoaye nous proposait de retrouver notre enfant intérieur.

J’ai débuté l’exercice en piquant dans la liste de messages positifs d’Agoaye. Et ai repris ma pratique des affirmations positives. C’est quelque chose que j’avais découvert l’année dernière en lisant le livre de Louise Hay – Heal your Life.
Chaque matin et chaque soir, j’ai instauré un rituel devant ma glace pour reprendre ces 4 pensées positives (Je t’aime exactement telle que tu es / Tu n’es pas responsable de ta mère / Tu n’es pas responsable de ton père / Tu mérites d’avoir ce que tu désires). Un besoin de me détacher d’un sentiment de culpabilité et de m’accepter telle que je suis.

Pour les moments de détente, j’ai opté pour l’option « rire et jouer avec mon escargot », ce qui m’a fait le plus grand bien.

2016-01-15 17 17 43_resized

J’ai terminé la semaine par une lettre à l’enfant que j’étais (j’ai d’ailleurs retrouvé une photo de moi, petite fille, une photo que j’aime beaucoup – quand je me regarde je me donne des forces pour vaincre tous les nuages noirs, pour créer cette vie dont j’ai toujours rêvée et qui se dessine jour après jour sous mes yeux, comme si un jour j’avais décidé que le bonheur était à portée de main et que j’y avais droit.)
Je remarque que je finis souvent par le premier cœur (esprit de contradiction oblige) et voilà ce que ça donne :

Petite Marie,
Je te regarde souvent à travers le filtre du temps. Des photos pas encore jaunies viennent me rappeler tes grands yeux bleus/verts à l’affût de la moindre trace de bonheur, tes envies de sauver le monde, de partir loin pour trouver une raison d’exister, au milieu de la détresse des uns et des autres, enfants traumatisés, vies maltraitées, rêves brisés.
Les autres te regardent de travers et toi, dans ta bulle, tu te sens à l’abri. Cet autre monde n’appartient qu’à toi. Tout y est possible. Tout y est vrai. Tout y est amour. A l’école, tes camarades se moquent de toi et dans ton coin, tu te protèges de leurs mots durs, de leurs menaces, de leurs rires qui se cognent contre la solide paroi de ton univers ouaté.
Je te regarde et je sais déjà que tu as en toi toutes les ressources nécessaires et une force vive intense pour faire de ta vie quelque chose de beau. Il y aura des chutes vertigineuses qui te laisseront vide et perdue. Tu remonteras à la surface. Tu verras que les autres peuvent aussi te projeter dans les étoiles. Tu ne le sais pas encore mais tout autour de toi, de belles âmes, des quatre coins du monde, sont sur le chemin. D’ici quelques années vous vous trouverez. Et l’amitié deviendra une force du quotidien.
Je te regarde et je sais, tu as peur pour maman. Son passé la poursuit. Tu voudrais l’aider. Sois heureuse, c’est tout ce qu’elle demande. Pour le reste, c’est à elle de s’en sortir. Tu ne pourras pas le faire à sa place. C’est dur mais tu apprendras vite, ou pas, tu apprendras à tes risques et périls, qu’on ne peut pas sauver les autres. Notre seul devoir est celui de mener une vie juste, heureuse et épanouie, de trouver notre voie, d’inspirer les autres, à notre manière et de tendre la main quand on le peut.
Tu aimeras. Tu auras mal. Tu croiras que c’est ça l’amour. Puis tu découvriras que ce n’est pas ça. L’amour c’est ce en quoi tu crois aujourd’hui. Il te faudra plus de 30 ans pour redécouvrir ta vraie nature. Au milieu de tout ça, tu mourras et tu renaîtras. Tu apprendras à t’aimer. Ce sera un des beaux cadeaux de la vie. En plus des autres. Je ne vais pas tout te dévoiler aujourd’hui, sinon à quoi bon.
Petite Marie,
Souris. La vie est belle. Elle t’attend pour jouer avec elle au cerf-volant. N’aie pas peur de quitter la plage sacrée de ton enfance. Après des allers et retours, des détours, tu la retrouveras.
Souris. Et continue à croire, à aimer passionnément l’Humanité, la Vie et ses cadeaux.

Macaron

Advertisements

9 thoughts on “Petite Marie – Un défi ou un écrit #2

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s