Un cadeau pour la vie

8ed3a6a44998a3550b240fb239ea8343_resized

Tout autour, des fleurs, de toutes les couleurs. Et un nom sur la pierre. Deux dates. Des souvenirs. Son cœur s’emballe. France n’est plus mais son parfum virevolte autour d’Elsa, fait barrage à son chagrin. Elle l’entend encore lui dire :

Aime la vie. C’est beau. Ca vibre. Ca lance des pépites dans les nuages, nous n’avons plus qu’à regarder le ciel pour les cueillir. Certains la trouvent compliquée. D’autres savent que ce n’est qu’une façade, que derrière ses rides, la vie est belle, sublime.
Vis, chante à tue-tête, pleure de joie et ris quand tout va mal, fait la fête et danse jusqu’au bout de la nuit, laisse tes pas te rendre ivre de bonheur.
Aime, passionnément, inconditionnellement, aime avec ton cœur, avec tes sens, avec tes rêves accrochés à tes paupières lourdes de promesses. Ouvre ton cœur au monde, au battement d’ailes des papillons. Ouvre tes bras pour donner de la chaleur, pour recevoir de la douceur. Ouvre tes yeux à l’autre, offre lui une chance de te connaître, d’intégrer ton univers, d’y trouver repos et calme, au milieu de la tempête.
Prie. Debout, assis, face au soleil qui se lève ou à la nuit qui descend, face aux étoiles filantes, au silence du désert. Reste silencieux quelques minutes, laisse la grâce de l’instant descendre sur toi telle une pluie d’amour naissant.
Fais naitre des souvenirs, prend des photos de tous ces instants magiques, en famille, entre amis. Célèbre tout et rien, tes victoires, vos années d’amitié, autour d’un verre en terrasse, autour d’un dîner improvisé. Partez en voyage sur le pouce, faites des kilomètres la fenêtre ouverte, poussés par le vent, les cheveux en bataille et les yeux éblouis. Eclate de rire au milieu de la foule et saute dans les flaques, à pieds joints.
Dis « je t’aime » sans compter. Avant que tu ne puisses plus le dire. Dis « je t’aime » jusqu’à t’effondrer dans les bras de l’être aimé. Dis « je t’aime » en enroulant tes bras autour d’un corps, en déposant un baiser sur une peau satinée.
Ouvre tes yeux, tes oreilles, regarde la vie sans la juger, sans te juger. Goûte à tout. Respire profondément. Expire lentement.
Bats toi pour ce en quoi tu crois, sans haine, ni violence. Seule la lumière a le pouvoir de t’emmener loin, de t’ouvrir les portes de demain. Continue à y croire, même si tout le monde est contre toi, même si on te traite d’idéaliste et que tu n’apprécies pas.
Regarde les autres et ne les rend jamais coupables de tes maux ou de ta colère. Quand celle-ci pointe son nez, accepte la et demande-toi comment la transformer. Quelque chose de beau en sortira.
Partage les joies de ceux qui te sont chers, entoure-toi de nourrissons qui sourient aux anges, d’enfants coquins, de blanc, d’azur, de couvertures douces, de coussins confortables.
Laisse le passé au placard et quand il s’invite sans prévenir, laisse-le te parler avant de le congédier. Tire les conclusions qui te semblent justes et qui t’aideront à avancer.
Regarde-toi dans la glace avec tendresse. Complimente-toi de temps en temps, comme tu sais si bien le faire avec autrui. Sois bienveillant et généreux. Sois toujours ton meilleur ami.
Eloigne-toi du rivage quand la mer se rebiffe, quand elle s’abat furieusement sur les rochers. Laisse sa rage s’évanouir avant de l’approcher et écoute bien les secrets qu’elle te confie.
Pars en voyage à l’autre bout du monde, sois attentif à tes découvertes, aux paysages inconnus. Mais souviens-toi toujours que ta plus grande richesse bat en toi : ton cœur ouvert aux autres.
Apprends, lis, écoute l’autre, fais des erreurs, accepte de ne pas tout contrôler, ai peur, ai froid, ai plein d’amour à donner, arrête le cours de tes pensées, à défaut de pouvoir arrêter celui du temps, traînes en pyjama jusqu’à midi, laisse Petit Loup ou Louloute mettre des jouets partout, faire le ménage avec toi, même si c’est pire après qu’avant, refais le monde à ta façon avec des personnes qui ont les mêmes envies que toi, profite de chaque saison au maximum, fais des pauses, bois du chocolat chaud, fais de ton travail une fête (à la mesure du possible), fais vivre tes passions, crée en de nouvelles, écris, peins, dessine, fais du sport pour te libérer l’esprit, prends des forces, mange sainement, explore, laisse couler, porte des couleurs, fais les valser du bout de tes doigts.

France disait tout ça et plus encore. Elle vivait ses mots comme personne. Elle avait ce mérite. L’âge l’a emportée loin. Elle aurait dit que c’était normal. Ses mots restent inscrits à l’encre indélébile dans la vie d’Elsa. Sa façon de lui dire qu’elle ne sera jamais seule, que la mort ne change rien, que le corps s’en va mais que l’âme reste, immortelle, un cadeau pour la vie. Marie Kléber

Ceci est ma participation à l’Atlier des Jolies Plumes créé par Célie et Fabienne. Le thème de cette 17e édition était La Vie. Pour participer, écrivez à latelierdesjoliesplumes@gmail.com.

Advertisements

16 thoughts on “Un cadeau pour la vie

  1. Pidiaime says:

    Ça en fait des choses !
    Dur de tout mettre en œuvre au quotidien, mais l’important, je crois, c’est d’essayer comme on peut, chacun à son niveau.
    C’est tellement de choses, et bien plus encore, la vie !

    Like

    • Mariek says:

      Trop dur Pidaime. Un peu chaque jour. Essayer tant bien que mal de se rappeler l’essentiel. Et d’y revenir pour reprendre son souffle, retrouver ses marques.
      Impossible de résumer la vie, tu as bien raison!

      Like

  2. Petitgris says:

    Très belle leçon de vie écrite avec brio 🙂 La vie est courte , il faut la remplir au maximum et toujours avec amour : amour des autres et amour de soi ! Réussir sa vie demande aussi que l’on y mette du sien 🙂 Bonne soirée Marie Bisous

    Like

    • Mariek says:

      Je suis assez d’accord Paulette. Pour avoir la vie que l’on souhaite, il faut s’en donner les moyens. pas toujours évident, mais possible.
      Mille merci et bon lundi à toi.

      Like

    • Mariek says:

      Pas toujours si facile, mais pas si noire non plus. Je crois que j’ai surtout pas mal porté la peine des autres et que ça m’a tiré vers le bas Bernie. Mille merci.

      Like

  3. Dhelicat says:

    Toujours de très beaux mots Marie, prendre des photos écrire enregistrer je me suis surprise en voyant mon père décliner ces temps ci a avoir envie de l’enregistrer pour après entendre encore sa voix… C’est si court une vie et au bout il y a ce que nous en avons fait ce souvenir que nous laisserons aux autres, le plus tard possible pour en profiter encore et encore, bisous

    Like

    • Mariek says:

      Les souvenirs restent. Nous aimerions garder tout des êtres qui nous sont chers Mais les instants passent. Pas facile de profiter au maximum. Mais se le rappeler de temps en temps c’est un premier pas.
      Mille merci Catherine. Grosses bises

      Like

  4. Paulette Lesot says:

    La vie est un bref – trop bref – passage sur terre où il y a tant à faire ! Tu as superbement évoqué le tourbillon des bonnes activités à faire sans modération pour être heureux…après, il sera trop tard ! Merci pour ce beau texte ! Bon mardi bisous

    Like

    • Marie Kléber says:

      Vivre à 100% Paulette! Toujours. Car oui le temps file vite et nous nous rendons souvent compte trop tard que nous n’avons pas assez profité de ce qui nous a été donné.
      Je t’embrasse.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s