Je n’ai que mes mots…

Je n’ai pas grand chose.

Je n’ai que mes mots.

Des mots pour dénoncer l’absurde, l’horreur, la terreur.

Des mots pour soutenir, pour prier.

J’aimerais que mes mots puissent soulager la peine, apaiser les angoisses.

J’aimerais que mes mots puissent porter l’espoir au milieu du désespoir.

6db4144d4dbfa0cb19aa52fe360d416f_resized

Des mots pour les victimes, pour leurs proches, pour ceux qui ont assisté à ce déferlement de haine au milieu d’une soirée ordinaire.

Des mots pour les secouristes, les policiers, l’armée, ces hommes et ces femmes qui nous protègent et risquent leur vie.

Des mots pour contrer la haine.

Des mots pour promouvoir la paix, pour dire à nos cœurs de ne pas céder aux pressions.

Des mots d’amour.

Des mots pour un Paris mutilé, meurtri, profondément traumatisé.

Je n’ai que mes mots pour lutter et faire face à cette guerre sans nom, pour ne pas laisser la peur prendre le dessus.

Des mots pour se relever et tenir debout.

Des mots pour être fort face à la lâcheté humaine, face au choc du terrorisme, qui nous prend aux tripes.

Advertisements

27 thoughts on “Je n’ai que mes mots…

    1. Melgane, il faut mettre des mots sur tout ça. Il faut en parler aux enfants, je crois que c’est très important. Mon fils n’a pas 3 ans, difficile. J’ai employé des mots simples pour lui expliquer pourquoi j’étais triste. Je crois que cela nous permet aussi de mieux appréhender les choses, même quand nous n’y comprenons rien.

      Like

  1. Tu vois, ça c’est une qualité que tu as qui me fait toujours quelque chose quand je te lis. Tu as cette humilité et cette sensibilité face à l’horreur. Quand tu dénonces, quand tu t’exprimes et donne ton avis, c’est ce que je ressens, ce que j’ai ressenti en lisant ton recueil. (Je l’ai fini hier. Je publierai mon avis dans la semaine)

    Liked by 1 person

    1. Merci mille fois ma jolie. Tes mots me touchent. Au milieu des heures sombres, c’est cette fraternité, cette solidarité qui m’a émue. Me dire que nous étions tous sidérés, anéantis, traumatisés. Ce matin, au travail, difficile de faire face, car les mots sont plus crus, moins innocents. Chacun sa manière de gérer sa peine.
      je t’embrasse très fort.

      Like

  2. On ne peux passer sous silence la souffrance et la folie des hommes, de toutes nations et de toutes religions, à la suite des événements tragiques d’hier soir à Paris : ” Ne tuez pas la personne humaine, car Allah l’a déclarée sacrée ” : Coran, VI, 151

    Like

    1. On ne peut pas Sabine. On peut juste faire face et relever la tête, se dire qu’on ne lâchera rien, qu’on ne laissera pas nos idéaux se faire massacrer.

      Like

  3. Tes mots sonnent très juste Marie ! A notre échelle nous n’avons que des mots face à la folie sanguinaire . Ne pas céder surtout est la meilleure réaction pour rendre hommage aux victimes et à leurs familles endeuillées. Prends bien soin de vous deux Bisous

    Liked by 1 person

    1. Nous n’avons que ça Paulette. Ne pas céder, ne pas avoir peur. C’est parfois facile à dire moins facile à mettre en pratique. Face aux victimes, à leurs proches, restons soudés et parlons de paix, de victoire. Car c’est vers cela que nous devons tendre, toujours. Grosses bises.

      Like

    1. Merci pour tes pensées qui font du bien ma jolie Delphine. Tous unit face à la barbarie. Ce n’est que comme ça qu’on vaincra.
      Des tendres bises de nous deux.

      Like

    1. Parfois il faut laisser un peu de temps passer. Moi j’ai trop de mots, trop à dire, trop à sortir. Tout garder me fait encore plus mal.
      Chacun sa façon de vivre et gérer ses émotions ma belle. Douces pensées pour ces jours difficiles.

      Liked by 1 person

  4. Tu n’as peut-être que tes mots, mais tes mots remplacent les miens qui ne sortent pas ou plus, les deux. Je suis meurtrie, je n’ai que le silence. Et demain, il va falloir faire face aux questions des plus jeunes, faire face à la barbarie et inculquer les valeurs qui m’ont été inculquées lorsque j’étais plus jeune.

    Liked by 1 person

    1. Répondre aux questions, c’est délicate Orlane. Pour nous c’est difficile de comprendre. Alors comment expliquer l’insoutenable. Plein de courage pour toi.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s