Retrouver son équilibre…

Est-ce l’automne sans la fraîcheur qui me donne l’impression que tout stagne? Un manque de fluidité dans mes relations du quotidien. Des tonnes de choses à faire et je laisse le temps me filer entre les doigts.

Est-ce novembre et ses souvenirs qui me pressent et me font perdre mes repères encore fragiles ? La peur de ne pas prendre le temps de vivre, de temps pour moi, pour me recentrer sur l’essentiel.

Est-ce un manque de solitude qui me fatigue, au point de laisser les fantômes m’attaquer la nuit ? Je tremble et je peine à retrouver le sommeil.

Est-ce mon impatience qui me bride ? Laisser les choses se faire, sans colère. Laisser la haine et les mots durs derrière soi. Regarder devant, les yeux bien ouverts.

Est-ce moi qui me fixe trop de limites, trop de buts à atteindre ? Trop d’idées se bousculent dans ma tête. Apprendre à sélectionner ses pensées, à appuyer sur le bouton OFF quand tout se bouscule à l’intérieur.

Est-ce les circonstances qui m’empêchent de trouver le juste milieu, entre ma vie de maman et ma vie personnelle ? Une vague de culpabilité m’envahit quand je pose quelques heures pour moi. Devoir se justifier. Il faudrait pouvoir s’affirmer davantage.

Est-ce tout simplement la vie qui me fait prendre conscience qu’il est temps de lever le pied, que tout arrive en son temps, qu’il est nécessaire de lâcher prise, de prendre du recul, d’encore et toujours travailler sur soi pour être en paix au quotidien ?

c063c2292280907ea0b4c56bebb92494_resized

Quand je pense à ce que je souhaite, je vois de la lumière, des relations pacifiques avec mes proches, une vague de légèreté traversant l’appartement, des projets qui s’écrivent chaque jour, sans limite fixe, des rires à n’en plus finir et moins d’éclats de voix. Je me vois moi, paisible, attentive, reposée, en harmonie avec mes idées. De la sérénité à revendre et de la douceur de vivre, moins de susceptibilité et accepter chacun comme il est, sans me permettre de juger tel ou tel comportement qui m’agace parfois, telle ou telle pensée indépendante.

La route est encore longue. Mais toute naissance est un passage compliqué, délicat, douloureux. Laisser derrière soi ce qui ne nous convient plus n’est pas toujours facile. On s’accroche à des souvenirs, des objets, des images. La réalité nous frappe parfois de plein fouet. Certains choix sont plus compliqués que d’autres à faire. Mais aucun choix n’est mauvais. Prendre conscience que nous avons en nous la capacité de créer notre vie, à chaque instant. Une réalisation qui nous libère et nous donne des ailes.

Comment vous sentez-vous en cette saison ? Des idées à partager sur la vie, les choix que l’on fait, votre façon d’appréhender le quotidien ?

Advertisements

16 thoughts on “Retrouver son équilibre…

  1. Je suis pareille, j’aimerai trouver le bouton OFF car trop d’interrogations tout le temps et trop d’incertitudes
    J’aimerai me laisser tout simplement porter mais rien n’est simple pour que j’y arrive
    Avant j’y arrivais, quand j’avais une vie plus posée et aujourd’hui c’est différent, alors j’improvise avec mon quotidien 😉

    Like

    1. Quand on prend le temps de faire attention à ses pensées, on trouve le bouton. Mais comme tu le dis ce n’est pas toujours aisé au milieu de nos vies qui vont à 100 à l’heure. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a et c’est déjà pas mal. Bises ma belle.

      Liked by 1 person

    1. C’est vrai Bernie, mais quand on a un enfant, il y a toujours des bien pensants pour nous murmurer que “ce n’est pas bien…”

      Like

    1. Il FAUT que tu en parles Fedo. Je pense que c’est Novembre qui me fait cet effet là et l’envie de faire plein de choses, tout en sachant que ce n’est pas encore le bon moment!
      Bises

      Like

  2. Novembre est le pire mois de l’année. Souvent je me suis retrouvée entre des murs aseptisés parce que je me déglinguais à cette période. Beaucoup d’angoisses depuis que la nuit tombe plus vite. Les cauchemars qui font le lien avec les pensées de la journée. Ce n’est pas le décès de mon ptit grand-père de coeur qui arrive à me donner le sourire facilement, la formation qui me stresse, certains liens d’amitié qui m’étaient précieux qui ont volé en éclats pour de bon, ma ptite nièce qui a de l’asthme et nous a fait de belles frayeurs, je pleure plus que je ne ris. Je crois que c’est la période où tous les petits bonheurs du quotidien sont à prendre encore davantage pour le coup… tout ce qui pourrait être anodin devient presque vital.. encore plus que d’habitude. Suis pas d’une grande aide quand il s’agit de sérénité ^^ mais je t’envoie de gs bisous qui viennent du plus profond de mon coeur pour surmonter cette période et je pense très fort à toi, tu es précieuse dans la vie de beaucoup et ce, quelque soit la période que tu traverses, garde le bien au creux de toi ma belle ❤ Câlins à ptit escargot aussi et ne culpabilise pas du temps que tu prends pour toi, il est essentiel à mes yeux pour pouvoir profiter encore davantage de ceux qui nous entourent

    Liked by 1 person

    1. Merci du fond du coeur ma jolie Delphine.
      Novembre et son lot de chagrins, d’angoisses, de douleurs qui reviennent. Oui il faut miser sur les jolies choses, sur les petits bonheurs cachés ici et là, sur l’amour de nos proches. Et essayer autant que possible de lâcher du lest sur tout le reste, ce qu’on ne contrôle pas, ce qui nous dépasse.
      Je sens la force de toute ton amitié. Je t’embrasse très fort ma belle. Prends soin de toi et sache que je suis moi aussi tout près de toi par la pensée.

      Like

  3. Novembre est le mois de l’année où la sève “descend, tombe” Très sensible dans le monde végétal, cette période a aussi ses répercussions chez les humains. Pour combattre il faut savoir s’occuper de soi et se créer des petits bonheurs, ne surtout pas focaliser sur les petits problèmes ! Chouchoute-toi ! Gros bisous Marie

    Liked by 1 person

  4. Je suis comme toi : j’ai énormément de mal avec le mois de novembre … Les jours qui finissent tôt, la grisaille et celui-ci me laisse un goût bizarre dans la bouche avec cette douceur destabilisante !

    Essaies de déculpabiliser de vouloir prendre du temps pour toi, retrouver ta vie de femme. Après tout, si tu le fais, après, tu seras encore mieux dispo pour ton petit escargot 😉

    Bises et bon week-end

    Liked by 1 person

    1. C’est un passage à vide pour beaucoup ma belle. On est entre l’automne et l’hiver et fin de l’année oblige, on se sent un peu fatigué aussi.
      Prendre du temps pour soi, c’est plus que nécessaire pour moi aujourd’hui mais pas facile de convaincre tout le monde.
      Doux weekend à tous. Merci!

      Like

  5. Honnêtement en cette période et à contre-courant, je revis un peu. Après des années de guérison pour mon corps suite à un grave accident, je suis aujourd’hui moins malade, moins fatiguée, les vacances d’été ont achevé de me remettre sur pied et j’ai ENFIN pu reprendre le sport en septembre : je-re-vis ! Le jogging de ce matin m’a fait un bien fou, ça m’avait énormément manqué !!
    Ce n’est pas encore parfait, je n’ai atteint qu’un tout petit nombre d’objectifs à court ou moyen terme, mais j’avance et ça fait du bien ! Pour couronner le tout les rares moments de grisaille laissent quand même passer la luminosité par chez moi, le temps permet de sortir se promener même en ville ; Aujourd’hui, pour la première fois, je me suis même autorisé un balayage chez le coiffeur d’où je sors contente de ma crinière qui accroche plus la lumière avec ses reflets miel ;-D
    Tout ça pour dire : tiens bons, un peu de patience et tout finit par arriver, ça avance petit à petit ♥
    gros bisous

    Liked by 1 person

  6. Les choix ne sont pas mauvais, ils nous mènent juste sur différents chemins. Ne ne devrions pas en porter la croix. Novembre est un peu pesant, c’est vrai. C’est maintenant que l’on doit se raccrocher à ce qui nous permet de nous ressourcer ! Courage à tous les petits cœurs 🙂

    Liked by 1 person

  7. Tout comme toi, j’ai l’impression que ça stagne ici aussi, beaucoup de missions à finir et le temps qui file trop vite.
    Mon mental pense beaucoup au moment de dormir alors la méditation, etc me sont indispensables.
    Actuellement, j’apprends à ne pas penser à ce que je veux pour mon futur et ma vie idéale mais juste à apprécier être dans le présent, ce que je suis en train de faire maintenant et accepter et embrasser les émotions qui viennent même les négatives pour pouvoir les libérer.

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s