Les chagrins de la vie

Parfois la vie nous joue de sales tours. Un jour, le sourire aux lèvres, on embrasse notre amoureux. On se love près d’un corps aimé, d’un cœur qui semble presque tout connaître de nous, d’une voix qui nous a juré fidélité et que le temps n’effacerait pas les souvenirs heureux. Jamais.

L’instant d’après l’image a disparu. Le lit est vide. Il fait froid. L’amour s’est envolé vers un autre nid. Les larmes nous guettent, attendant que nous soyons seuls pour envahir notre visage, sans nous laisser respirer. Les larmes inondent nos souvenirs et l’instant présent s’impose à chaque instant.

Parfois la vie nous glace, nous vole un être, un morceau d’espace. Autour, tout tourne quand en nous, tout s’effondre. Chacun, à sa façon, tente de maintenir le cap, sans grande conviction. S’effondrer semble la meilleure solution. Tenir relèverait d’un miracle que personne ne se sent à même d’accomplir.

216b194ce1836c34e9adad53f6eab4d3_resized

 Crédit She is beautifully broken Tumblr

Tu verras demain ça ira mieux. On entend ces mots à l’infini, mots qui ne veulent rien dire, mots qui semblent nous dire qu’on s’en remettra. Et si on ne s’en remettait pas ? Qu’est-ce qu’ils connaissent les autres à notre chagrin ? Qu’est-ce qu’ils savent qu’on n’a pas appris ? De quoi rêvent-ils ces saltimbanques de bazar qui nous disent qu’on s’en sortira, plus forts qu’avant ?

Le chagrin prend toute la place. Il faut le laisser nous habiter. Un jour, on se réveille, plus fort que la veille. On se sent prêt à l’affronter, à le laisser nous transformer. Tout deuil est une histoire sacrée. Il faut laisser le temps au temps et laisser le temps nous apaiser.

Advertisements

27 thoughts on “Les chagrins de la vie

  1. Petitgris says:

    Tu as très bien cerné le problème ! Les blessures de la vie sont longues à cicatriser et tous les bons conseils ne les panseront pas. La cicatrisation doit venir du plus profond de nous , le deuil se fait même si l’oubli total est impossible ! Bonne soirée Maris Bisous

    Like

    • Marie Kléber says:

      La guérison vient de l’intérieur, une fois que nous sommes prêts Paulette. Très vrai. Le deuil et l’oubli, deux notions avec lesquelles j’ai eu beaucoup de mal au début. Merci et très bon weekend.

      Like

  2. Rachel says:

    Le temps estompe la douleur mais ne l’efface jamais tout à fait… Comme le dit si bien une chanson, “on n’oublie jamais rien, on vit avec”…
    Les mots amicaux, les gentilles attentions nous aident à nous relever plus vite et à faire face..
    Gris bisous Marie

    Like

    • Marie Kléber says:

      C’est vrai Rachel. Les amis, la famille nous aident à tenir debout et à avancer. On apprend à vivre avec tu as raison. Et doucement la vie devient plus légère, heureusement.
      Grosses bises et bonne soirée.

      Like

  3. missfujii says:

    Une rupture affective, pour qu’elle soit vécue sur un mode évolutif, nécessite d’être capable de pouvoir tourner une page complètement. Facile à dire mais pas toujours évident. Tout dépend de l’histoire de chacun, des blessures conscientes et inconscientes du passé. Toute séparation douloureuse renvoie à un traumatisme originel, et donc à cette nécessité d’accepter de « mourir » à un certain état pour naître à nouveau…

    Like

    • Marie Kléber says:

      “mourir” à un état pour naître à nouveau, c’est tout à fait ça Sabine. Mais ça prend du temps. Une fois qu’on a compris, quelle libération!

      Like

  4. pidipiwo says:

    “De quoi rêvent-ils ces saltimbanques de bazar qui nous disent qu’on s’en sortira, plus forts qu’avant ?”, même si c’est la vérité, ce n’est pas vraiment ce qu’on a besoin d’entendre en plein milieu de la tourmente. Et puis, même si on se renforce, rien n’empêche d’éprouver du chagrin.

    Like

    • Marie Kléber says:

      Et c’est la vérité Pidaime, mais elle est difficile à entendre quand tout va de travers. Même si ce que dit l’autre c’est pour nous faire du bien, pour essayer de nous aider. Mais ça ne nous aide pas vraiment. Etre là est souvent suffisant.
      Bon weekend et merci!

      Like

  5. Marie says:

    Le temps, seul remède pour rendre la peine supportable, pour réussir à la mettre de côté, dans un coin. Elle finit par ne plus prendre toute la place mais elle est là quand même.
    Tendres pensées Marie

    Like

    • Marie Kléber says:

      Le chagrin ne s’efface jamais vraiment Marie. Les souvenirs sont là, sans être omniprésents. Mais la vie reprend le dessus doucement et on respire à nouveau plus facilement.
      Merci beaucoup, en espérant que tu vas bien. Affectueusement.

      Liked by 1 person

  6. Catwoman says:

    Comme je me souviens à mes premiers chagrins ma mère qui maladroitement essayait de me consoler en me disant que ça allait un jour aller mieux ! Je ne la croyais pas, qu’est ce qu’elle en savait d’abord ?

    Et aujourd’hui, je n’en suis que plus forte 🙂

    Tu décris parfaitement toutes ces étapes en tous cas

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      L’autre cherche à nous rassurer, c’est humain. Mais nous ne sommes pas réceptifs, au creux de la vague.
      L’important c’est tout ce qu’on apprend de ces chagrins Catwoman. Et on en append des choses ma belle.
      Doux weekend à tous.

      Like

  7. Sarah says:

    toujours aussi beau et vrai. Je me dis souvent qu’un chagrin d’amour est une des choses les plus difficile à surmonter (bien sûr je parle des choses ordinaires de la vie, pas des événements graves et un peu exceptionnels).
    Je suis de tout cœur avec toi dans ta peine, je sais qu’il n’y a rien à dire et à faire que d’être là et d’écouter. Le temps fait ce qu’il peut ensuite.
    Merci de partager ces moments-là.
    Amitiés,
    Sarah

    Like

    • Marie Kléber says:

      Merci Sarah. Je crois que c’est quelque chose de compliqué en effet, même si on veut nous faire croire que c’est facile. Aucun deuil n’est facile.
      Cette peine est ancienne. Ce texte a été écrit en pensant à une amie qui souffre. Mon chagrin a moi est passé, j’ai fait mon deuil. Comme le dit Sabine, je suis morte et je suis née à nouveau. C’est le plus grand et le plus beau chamboulement de toute ma vie.
      Amicales pensées.

      Like

      • PureNrgy says:

        ” Comme le dit Sabine, je suis morte et je suis née à nouveau. C’est le plus grand et le plus beau chamboulement de toute ma vie.” C’est comme ça que je ressens les moments ‘sombres’ qui ont marqué ma vie. Récemment je partageais à quel point l’année passée fut bouleversante pour moi, mais en même temps c’est un cadeau aussi. Et je ne regrette rien! Si je voyais loin, maintenant je vois Tout et c’est exceptionnellement beau!

        Liked by 1 person

      • Marie Kléber says:

        Je te l’ai dis et je te le redis, je lis tes mots, j’entends ta voix. C’est magique Héloïse.
        Aucune regret tu as raison. Car on apprend tellement et on grandit, on comprend aussi mieux beaucoup de choses. Tout parait plus beau et plus vrai. Merci Heloise!

        Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s