Longue-Distance

Le frôlement de sa main. Sur ma main. Sur ma peau bronzée. Sur mes incertitudes naissantes. Le contact de sa main me rassure. Derrière ses lunettes noires, il me dévore des yeux et je ne sais où poser les miens. Plonger mon regard dans son regard me fait un peu peur. Il le sait. Il joue d’ailleurs avec ça. Souvent. Pour détendre l’atmosphère.

Je ne sais plus trop où j’en suis. Je ne savais pas que l’amour pouvait nous prendre par surprise, qu’il pouvait nous soulever de terre, nous faire tournoyer et nous faire perdre notre équilibre, sans que cela soit une mauvaise chose. Je ne pensais pas que les bras de l’autre, son corps, son sourire, ses expressions, ses passions pouvaient envahir l’air que nous respirons. Il avance à tâtons. Je marche à reculons. Pourtant je l’aime. Mais j’ai terriblement peur. Peur de l’après, de nous deux loin l’un de l’autre, de nos existences de funambules. Et puis j’ai peur de la rupture, des cris, des larmes. Comment nous aimerons-nous à 1000km ? Comment bâtirons-nous l’avenir entre Skype et SMS ?

Je me pose plus de questions que lui. Tout semble si limpide dans son esprit. Ce n’est l’affaire que de quelques mois. Le temps pour lui de tâter le terrain, de voir si je peux le suivre, partir respirer enfin le même air que le sien.

Je me dis que la distance viendra peut-être briser notre belle complicité. Je n’ai jamais été optimiste en amour. J’ai d’autres qualités. Mais l’amour, ça m’a toujours contrariée. Je ne me suis jamais sentie à la hauteur d’un amour ou assez à l’aise pour oser davantage. Et puis voilà qu’avec lui, tout a été si vite. Tout a semblé si facile. Trop facile.

Il pose maintenant sa main sur mon visage. Sa caresse est légère et tendre. J’ai envie de faire un pas vers lui, mais mes yeux se posent sur l’horizon, sur l’avion sur le tarmac.

  • Sophie, n’ai pas peur.
  • J’ai pas peur.
  • Menteuse !
  • Oui j’ai peur. Mais tu n’y peux rien.

Il s’est levé, m’a souri. Il a pris sa valise posée à côté. Je l’ai suivi jusqu’à la limite. J’aurai pu inventer n’importe quoi pour l’empêcher de partir. Mais de quel droit ? Au lieu de ça, je l’ai regardé s’éloigner, le cœur lourd. Je l’ai vu se tourner, m’envoyer un baiser du bout des lèvres. Je l’ai vu disparaître dans la foule. J’ai fouillé dans mon sac à la recherche d’un mouchoir pour essuyer mes joues mouillées. J’ai effleuré un morceau de papier, que j’ai sorti, faute de mieux. Et j’ai balayé mes larmes avec un « je t’aime » griffonné au crayon bleu.

f689a2372f8c79d7adfff99c4af9f92a_resized

Ceci est ma participation à l’Atelier des Jolies Plumes, créé par Célie et Fabienne:  “Ce mois-ci, nous vous invitons à écrire une histoire d’amour. Le début, la fin, le milieu, l’entier, dans l’ordre, le désordre, l’avant, l’après, c’est vous qui choisissez. Elle peut être magique, tragique, héroïque, fantastique, surréaliste, ancrée, légère, difficile, passée, présente, future, c’est votre histoire et nous avons hâte de découvrir les traits que vous lui donnerez…”

Advertisements

22 thoughts on “Longue-Distance

    1. De l’imagination Onee (quoique l’amour à distance j’ai vécu, mais on se quittait sur un quai de gare à l’époque…).
      Mille merci!

      Like

  1. C’est un très joli texte !

    J’en profite pour te dire qu’il faudrait que tu m’envoies un mail (essayerdeuxfois@gmail.com) pour que je puisse t’envoyer les textes que j’ai reçus pour le projet de recueil. C’est l’une des membres du comité de lecture qui a proposé qu’on prenne un peu d’avance et je trouve que c’est plutôt une bonne idée.

    Liked by 1 person

  2. Excellente participation où les sentiments sont si bien évoqués . Cela me fait penser à la séparation d’un amour de vacances … souvent loin des yeux loin du coeur ! Bonne soirée Marie bisous

    Like

    1. Parfois on se dit qu’on s’aimera toute la vie, et puis la vie passe, les sentiments aussi. Et puis parfois ça tient aussi Paulette! Aucune histoire ne se ressemble.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s