Au fait, pourquoi j’écris?

Voilà la question qui m’est venue quand j’ai reçu une réponse positive de la part d’une des Maisons d’édition à laquelle j’avais confié mon manuscrit de poésie. A l’envoi je n’avais pas réalisé qu’il s’agissait d’une maison qui publiait à compte d’auteur et qu’elle allait donc me proposer un contrat en échange d’une coquette somme d’argent, bien entendu.

Passé le cap de la surprise, de la joie, je me suis posée un moment pour réfléchir.

A la question posée par de nombreuses personnes, je réponds souvent que pour moi écrire c’est comme respirer. Mais je pourrai aussi dire que j’écris comme d’autres cuisinent ou cousent, peignent, sculptent, méditent…La liste est longue. J’aime bien manger et faire à manger mais je passe rarement des heures en cuisine, je tente rarement des recettes compliquées. J’aime coudre, mais pour mes proches, des amis, c’est joli et ça me détend beaucoup. J’aime la photo, accrocher des instants, saisir des opportunités, mais vous ne me verrez jamais prendre des tonnes de cours ou passer ma vie l’appareil accroché à mon cou.

73920fcff78088b703f8c1398709377a_resized

Alors qu’écrire c’est différent. Le monde m’inspire et je ressens sans cesse le besoin de faire parler ce monde. J’écris aussi pour moi. Je note dans un journal mes pensées, mes idées, la manière dont j’évolue, dont je grandis. J’aime aussi écrire pour les autres.

En fin de compte j’écris pour ça, pour créer un échange. Aider avec les mots, mes mots. Et transformer les maux, les miens et ceux des autres par la même occasion. Mes textes sont souvent empreints d’un peu de noir et de lumière. Parce que c’est mon expérience. Au bout du tunnel, la lumière. Et de plus en plus de lumière au milieu du tunnel. Et enfin un tunnel lumineux. On ne pourra jamais effacer le chagrin de la vie. Il en fait partie. Mais on peut apprendre à marcher dans le noir, en toute sérénité. D’ailleurs parfois on marche dans la lumière et dans notre cœur, c’est le noir le plus total.

Quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard, comme beaucoup je répondais écrivain. Qu’est-ce qu’être écrivain réellement ? (vous le saurez à la sortie de mon essai sur le sujet !)

J’ai l’impression que je le suis déjà, ici. Un peu, du moins.

Et s’il est vrai que j’ai envie que mon message touche le plus grand nombre, je ne suis pas pour autant prête à tout accepter pour obtenir ce que beaucoup considère comme le St Graal – Etre publié par une maison d’édition !

Et vous, qu’est-ce qui vous motive dans l’écriture ? Ou bien dans la passion qui est la vôtre ?

Advertisements

42 thoughts on “Au fait, pourquoi j’écris?

  1. fedora says:

    et tu réussis à nous enchanter !
    J’écris parce que j’ai toujours aimé cela, pour créer des échanges, pour râler ou partager des émotions… j’écris parce que j’aime la vie… Bisous

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Merci ma belle. Toujours le mot doux qu’il faut.
      Je crois qu’écrire, c’est en partie ça, célébrer la vie Fedora. Comme tout autre forme d’art!
      Bises

      Like

  2. Her0xy says:

    Ce qui m’a poussé à écrire ? Mes maux du quotidien, mais aussi l’envie de transmettre et surtout mon surplus d’imagination… J’espère un jour pouvoir transmettre mon tapuscrit à une maison d’édition qui ne me demandera pas une énooorme somme d’argent… Bisous

    Liked by 1 person

  3. Loreleï says:

    en ce qui me concerne, c’est comme toi, j’écris comme je respire, ça fait partie de ma vie depuis que je suis petite. Je voulais être écrivain ou journaliste plus jeune. J’ai d’ailleurs tenté de faire écrivain public quelque temps mais ça n’a pas fonctionné.
    Mais que j’aimerai vivre de ma plume……

    bisous!

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Un jour Loreleï, il ne faut jamais lâcher ses rêves!
      Ecrivain public, ça m’intéresse beaucoup, mais je ne suis pas certaine d’en saisir toutes les subtilités.
      Grosses bises et vive la vie qui nous inspire!

      Liked by 1 person

  4. Miss Plume says:

    Parce que j’écris comme je respire. C’est vital. Essentiel.
    Merci à toi de nous faire partager tes lignes. Tu seras éditée. Nul doute. Et sans compromission. Car tu as le talent, ce talent qui sait émouvoir.
    Bisous Marie

    Liked by 1 person

  5. Céline says:

    En tout cas, dans les choses à ne pas accepter, être publié à compte d’auteur me semble vraiment la chose à éviter en première place… Je me demande même comment une telle arnaque peut encore être autorisée !

    Liked by 1 person

  6. Nature ... says:

    Bonsoir Marie,
    Que j’aime ta plume …

    “Et vous, qu’est-ce qui vous motive dans l’écriture ? Ou bien dans la passion qui est la vôtre ?”

    … dans l’écriture … pour moi ce sont mes poèmes, qui reflètent mon état d’âme, les douleurs qui ne passent pas, écorchée vive je me sens alors les mots que je pose le soir ou le matin dans ma chambre, sont mon exutoire, un besoin vital pour me sentir ‘mieux’ après … ou pour avancer du mieux que je peux …
    … dans la photo … parce qu’à l’instant précis où je suis en quête d’une goutte d’eau, d’une fleur, de ce petit instant nature, alors j’occulte ce qui m’empoisonne et je me sens en harmonie avec cette nature vraie qui m’enchante …

    Voila Marie
    Merci pour ce partage

    Christine

    Like

    • Marie Kléber says:

      Les poèmes aident à extérioriser Christine. C’est bien de pouvoir tout lâcher sur le papier, pour ensuite pouvoir passer à autre chose.
      Pour ce qui est des photos, je te le répète, elles sont sublimes, inspirées, inspirantes. On se loverait dedans pour longtemps!
      Merci pour ce beau partage. Je t’embrasse

      Like

  7. Melgane says:

    J’écris parce que si je n’écris pas pendant trop longtemps je ne me sens pas vraiment bien. J’écris pour moi, je fais très peu lire même si je le fais de plus en plus. J’écris pour contrôler aussi. A défaut de contrôler ma vie je contrôle au moins celle de mes personnages (niark niark niark).

    Ça ne m’étonne pas du tout qu’ils t’aient accepté ! Mais c’est vrai qu’à compte d’auteur c’est cher et puis je sais pas trop pourquoi je trouve que c’est un peu comme s’auto-éditer, je trouve que… comment dire… que ça a plus de valeur quand c’est choisi par un éditeur. Alors que bon, concrètement ils publient plutôt les trucs à la mode qui vont plaire au public (y’a qu’à voir le nombre de bouquins de vampire qui ont suivi Twilight ou Divergeante et Labyrinthe après Hunger Games).

    Like

    • Marie Kléber says:

      C’est une manière comme une autre de gérer ses doutes et ses angoisses Melgane. Quand on aime écrire, c’est comme un besoin vital. Contente de ne pas être la seule à ressentir cela.
      L’auto édition me convient mieux. Au final, comme tu le dis c’est un peu pareil. Sauf qu’en payant, la maison d’édition s’engage à faire la com autour de ton livre et t’aide sur la maquette, ect…Mais le prix est exagéré!

      Like

  8. missfujii says:

    Pour moi, c’est l’inverse la parole est première et l’écriture m’a toujours paru plus difficile. Mon blog permet donc d’oser l’écriture. Une sublimation des mains dans une fonction positive de transmission… écrire sur mon blog, m’a permis des rencontres avec l’autre, les autres, ceux issus, chacun, d’horizons tellement différents , d’offrir et de partager, alors que rien de nos vies, apparemment, ne pouvait laisser supposer des temps d’échanges et de partage. Je n’ai pas une passion en particulier, j’aime faire pleins de choses diverses et variées

    Like

    • Marie Kléber says:

      Le blog est une aventure passionnante Sabine! Parfois il faut oser affronter ce qui semble plus difficile de premier abord. On gagne à sortir de sa zone de confort. Merci pour le partage de ton expérience.

      Like

  9. Chriss FV says:

    Bonsoir Marie,

    Je pourrai citer 10000 raisons qui me poussent à écrire…mais il y en a qu’une, c’est comme toi, un besoin vital comme respirer.

    J’écris pour moi, par moi.

    J’écris depuis que j’ai appris à écrire et ai compris que l’écriture pouvait être un plus dans la vie.

    J’écris pour les autres car je suis -parmi d’autres activités- écrivain public (je suis d’ailleurs en formation actuellement).

    J’écris parce que je vis.

    Publier un livre ? Encore faudrait-il que j’en finisse un !

    Publier à compte d’auteur ? Même pas pour me faire plaisir ! (bon, chacun fait ce qu’il veut).

    Belle soirée.

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Merci Chriss.
      Ecrivain public, je ne savais pas! C’est un métier qui m’intéresse aussi beaucoup. Mais ça doit être très spécifique.
      A vrai dire je ne savais pas trop en quoi consistait la publication à compte d’auteur. Je suis fixée maintenant. Et ça ne me tente pas du tout!
      Longue vie à tes mots!

      Liked by 1 person

      • Marie Kléber says:

        Merci pour le lien vers ton site, ça m’intéresse Chriss! Mais comment arrives tu à tout gérer?
        Il n’y a d’âge pour rien…Tout est toujours possible. On apprend sans cesse et c’est ce qui rend la vie encore plus passionnante.

        Like

      • Chriss FV says:

        Bah, c’est mon côté hyperactif ! Lol
        En fait, je suis très organisé, un brin perfectionniste… 😉
        Sans oublier la vie de famille dont mon dernier fils qui n’a que 7 mois !

        Oui, tout est toujours possible !

        Liked by 1 person

  10. Aileza says:

    C’est drôle parce que ta question, je vais y répondre dans mon apéro cosmique de vendredi, alors je te laisse patienter^^ Sinon moi aussi j’ai “failli” publier à compte d’auteur mais je me suis ravisée ou plutôt mon compte en banque m’a rappelée à l’ordre. Je crois que trop de maisons d’édition profitent de la crédulité de “jeunes” auteurs. Je te souhaite de réussir, vraiment ❤

    Like

    • Marie Kléber says:

      Hâte de lire ce que tu as à dire sur le sujet Aileza!
      Compte d’auteur c’est l’arnaque je trouve. Beaucoup de personnes rêvent d’être publiées donc les maisons d’édition fleurissent et en profitent.
      Vive l’auto-édition!
      Et toi, un livre en cours alors?
      Bises ma belle

      Liked by 1 person

  11. Aline - Inspiré et Créé says:

    Pourquoi j’écris? Excellente question!
    Je dirais c’est parce que j’ai une imagination supra débordante et que ça me plairait de le partager avec le monde et puis, écrire, c’est comme voyager à l’intérieur de moi avec des personnages et des situations qui reflètent (peut-être) ce qui se trouvent à l’intérieur de moi. 😉

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      On en revient à la notion de partage Aline! Très important.
      Je pense que petit à petit, au fil de nos mots, on se découvre davantage et qu’on se connait mieux aussi.Même à travers nos personnages.
      Merci pour le partage de ton témoignage.

      Like

  12. escapadesamoureuses says:

    Pour moi, je n’appelle pas cela vraiment écrire car je ne considère pas que j’ai une plume de talent, juste envie de poser mes pensées quand cela va mal ou bien quand cela va bien, juste envie de partager et le blog est un moyen comme un autre de partager avec les mots et les photos.
    Toi par contre, tu as un talent. 🙂

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      C’est déjà beaucoup de pouvoir se poser pour évacuer. Nous avons tous des talents différents, le tout est que chacun découvre le sien et soit heureux. Mille merci!

      Liked by 1 person

  13. neuroneseneventail says:

    En même temps je pense que tu as un don si l’on peut dire en tout cas tu as du talent dans l’écriture et pour ca j’essaie de ne louper aucun de tes articles ! Moi j’écris pour extérioriser, partager, pour progresser, parce que j’aime les mots et les belles phrases …

    Liked by 1 person

  14. pidipiwo says:

    Pour moi, être écrivain, ce n’est pas qu’un job, c’est une essence -je vis écrivain, je respire écrivain, je ressens écrivain.
    Il me semble qu’on n’a pas besoin de publier pour être écrivain (ou alors, je me fourvoie totalement !)
    En tout cas, j’ai beaucoup de plaisir à découvrir régulièrement tes nouveaux textes, et peut-être qu’un jour j’aurais la fierté de posséder un livre où ton nom apparaît 🙂

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. L’écrivain est celui qui écrit Pidaime. Merci beaucoup pour ton soutien, promis je te le dédicacerais avant de te l’envoyer!

      Liked by 1 person

  15. La Carne says:

    Ecrire me plonge dans un état que j’aime. Un état dans lequel j’aime m’enfoncer… un état dont il est parfois dur de sortir. Je me pose pas mal de question par rapport à ça depuis pas mal de temps. Ecrire d’un côté. Etre lue de l’autre… quand l’intime rejoint le “public”…

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Comme je te comprends…En écrivant on se dévoile forcément un peu, quand même. Au moins au début je pense. Pas facile de trouver le juste équilibre. Tu bossais pas sur un roman d’ailleurs?

      Like

      • La Carne says:

        je bossais sur un livre… pas un roman… un “je ne sais trop quoi”… mais je bloque. Je me dis que ce que j’écris ne mérite pas un livre… qu’un jour les gens vont réaliser que je ne sais pas écrire et que je n’ai aucune imagination. Bref… j’ai peur… donc je freine… voire j’arrête… j’admire d’autant plus ceux comme toi qui se lancent!

        Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s