Te dire aurevoir, au moins…

Je n’avais pas prévu d’écrire aujourd’hui mais je me devais d’écrire ces mots. Merci.

Sans nouvelle de toi, je me suis rendue à l’évidence. Quelque chose n’allait pas. Toi, si réactive, si active. Toi, toujours là, à l’autre bout de ta tablette, de ton téléphone Hi-Tech.

Nous n’avons pas eu le temps de nous dire aurevoir. Je n’aime pas vraiment ça. Mais parfois la vie nous rattrape, de bien tristes nouvelles nous forcent à tout plaquer comme çà, à mettre fin à une aventure pour en démarrer une nouvelle, ailleurs.

Bien sûr j’aurai aimé te serrer dans mes bras, te dire que tu allais me manquer. J’ai soudain réalisé que notre premier Starbucks était le dernier. J’ai repensé à la dernière fois où nous nous sommes vues, à ce que nous avons partagé. Si nous avions su que c’était la dernière fois, aurions nous fait les mêmes choix ? Je me pose souvent cette question ces derniers temps. Est-ce le fait d’aller mieux ou d’appréhender la vie différemment ? Est-ce le temps qui passe qui me murmure qu’il ne faut rien laisser passer, qu’il faut vivre à 100%.

01d20ea028d7fd92c95a5a45c95723a3_resized

Ton message m’a fait un peu mal. Je sais ce que c’est de partir sans pouvoir dire aurevoir, un peu comme une voleuse. Je ne vais pas t’oublier, ne t’inquiète pas. Et un jour je sais que si je traverse la Méditerranée, tu seras là, les bras grands ouverts pour me faire découvrir ton univers. J’espère juste que les mauvaises nouvelles se seront dissipées, que ton cœur sera plus serein, que l’amour ne sera pas loin.

Je garde ton sourire dans mes souvenirs. Et tes mots aussi, qui ont en fait frémir quelques-unes parfois, tes mots qui se faisaient plus discrets ces derniers temps. Ton blog est là, intact. J’espère que tu reviendras lui rendre visite quelques fois. Pour tous ceux qui aimaient te lire et pour ta façon de manier les mots aussi.

Prends soin de toi et de tes rêves, de l’amour avec un grand A. Prends soin de la vie et de ceux que tu aimes. Prends soin de ton ego, ça aide parfois. Prends soin de la personne que tu es et ne laisse personne dire du mal de toi. J’aurai eu tellement de choses à te dire puis je t’aurai serré dans mes bras. Je t’aurai dit ça va aller, sans vraiment savoir si ça se dit vraiment ces choses-là.

A défaut, j’écris ces quelques mots pour toi Asmaa.

A bientôt, Inch’Allah !

Advertisements

9 thoughts on “Te dire aurevoir, au moins…

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s