Sous le choc

Je m’apprêtais à quitter le travail pour me rendre à mon cours de sport. Il y avait un peu plus de sirènes de pompiers que d’habitude. Mais rien d’alarmant non plus. Et puis soudain une explosion. Mon corps s’est figé. Tout le monde s’est précipité aux fenêtres pour voir.

Pendant quelques instants, nous nous sommes regardés, l’angoisse d’un scénario catastrophe accroché au coeur. Et si il s’agissait d’un attentat?

Et puis quelques uns ont rapporté des photos d’un immeuble en feu, à deux pas. Soulagement.

L’écho de l’explosion tapait encore dans ma poitrine. Et je n’ai eu qu’une envie, rentrer chez moi, dans mon chez moi douillet. J’ai eu envie de toucher quelqu’un comme pour dire, c’est rien, on est vivant.

Une maman avec sa fille reprenait des couleurs sur le banc en face. Elle était sous le choc elle aussi.Je me suis dit que c’était normal. La déflagration était violente. Et puis le doute qui subsiste jusqu’au bout. L’angoisse du début d’année qui remonte et les sirènes qui hurlent, les hélicoptères qui tournent dans le ciel.

Aucune victime.

Le choc est passé.

Advertisements

25 thoughts on “Sous le choc

  1. Le bruit d’une telle détonation est terrible, çà résonne en soi et remue dans tous les sens du terme. Les questions déjà habituelles de savoir si personne n’était à l’intérieur, si personne n’a été touché, viennent déjà à l’esprit une fois le 1er choc passé, mais c’est vrai que depuis le début de l’année, il y a une autre sensibilité qui est apparue chez beaucoup, depuis. Des bruits qui font sursauter bien plus qu’avant, avec toujours l’hypothèse “et si çà recommençait…” Il m’arrive de trembler comme une feuille avec certains bruits de la rue, bien ordinaires pourtant… mais depuis janvier, plus rien n’est ordinaire.
    je t’envoie de gs bisous ma belle, les bruits restent en soi, un moment après, j’espère qu’ils s’atténueront vite… je pense à toi et à ton ptit escargot ❤

    Liked by 1 person

    • Merci pour tes mots ma Delphine. Merci de me comprendre si bien. Trop de choses passent dans nos têtes à ce moment là. Tout stoppe. Le monde semble en stand by. Un quart de secondes. Et puis la vie reprend. Heureusement.
      Ca m’a fait du bien de rentrer chez moi, de me faire un bon plat, de me plonger dans une belle histoire.
      Affectueuses pensées ma douce amie.

      Like

  2. Comme je comprends ton choc ! Heureusement pas de victimes et il ne s’agissait que d’un événement accidentel ! Bonne nuit Marie

    Like

    • Pas de victime, juste du matériel. C’est presque un miracle vu l’endroit où ça s’est produit. Bon weekend ma belle et merci

      Like

    • Depuis pas mal de temps déjà je pense. Qui plus est avec tout ce qu’on entend et ce début d’année sanglant…J’ai pensé à ce moment là à tous les peuples qui vivent dans l’angoisse des bombes qui parfois tombent par centaines en quelques mois à peine.

      Liked by 1 person

  3. Je rejoins Escapade amoureuse… ce qui m’a le plus frappé, c’est la crainte immédiate d’un attentat… ça me fait peur, j’ai l’impression que le terrorisme a un peu gagné… je ne sais pas si je suis claire en disant ça… Mais perso, depuis le 11/09/01, je ne peux plus prendre un avion sans qu’un petit coin de moi pense au terrorisme… Tant que je continue à prendre l’avion, je gagne !

    Liked by 2 people

    • C’est vrai Fedora. Mais tu as raison chaque fois que nous combattons notre peur première, nous remportons une victoire face à la folie des hommes.

      Like

  4. si pas de victime cest deja, on pense desormais tout de suite a un attentat cest terrible… mais devenu inevitable cette pensee immediate, la peur qui gagne, bisous Marie

    Like

    • C’est fou comme les choses ont changé dans nos esprits Catherine. La peur est là. Ne la laissons pas gagner du terrain. Mais parfois ce n’est pas si simple.
      Merci et belle journée à toi

      Like

    • C’est la deuxième chose à laquelle j’ai pensé. C’est si prêt de tout. L’immeuble s’est embrasé mais aucun dégât humain Béa.

      Like

  5. J’ai lu l’information hier dans Le Parisien et vu le quartier, j’ai immédiatement pensé à toi. Quel bonheur tout de même d’apprendre qu’il n’y a pas eu de victimes. Les choses ont finalement plutôt “bien” tournées quand on pense à la tragédie que ça aurait pu être. Ce type d’accidents nous renvoie à des peurs bien ancrées mais ici heureusement, plus de peur que de mal. J’espère tout de même que tu n’as pas été trop chamboulée ❤ Je t'embrasse fort ma douce !

    Liked by 1 person

    • Ce sont ces évènements ma belle qui nous rappellent à quel point tout est éphémère et la vie importante aussi.
      Mille merci pour tes pensées. Rentrer chez moi m’a fait du bien. Et de savoir que cet incendie n’a fait aucune victime aussi.
      Grosses bises de nous deux!

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s