Une pensée particulière

Ceci est un texte déjà publié en 2013. quelques fois, quelques souvenirs me traversent et je repense à elle. Et seuls les mots ont le pouvoir de soulager ma peine…

Pour toi, M.

Tu vis quelque part et je sais d’avance que je ne te reverrai pas. Parce que la vie ne nous donnera pas cette chance, parce que te donner des nouvelles de moi, c’est te donner en pâture à des hommes, sans foi ni loi.

Tu t’es mariée avant moi, avec cet homme qui était le meilleur ami de celui qui a par la suite partagé ma vie. Tu t’es mariée sans certitudes et contre l’avis de ceux qui t’aimaient plus que tout. Tu as dit oui, à un homme, qui a fini par t’avouer, qu’il s’agissait d’un mariage de convenance, un mariage pour des papiers.

Sa liberté contre la tienne. Tu payes le prix fort. Sa liberté contre ton asservissement. Et pourtant c’est sa religion qui dit que l’on doit le respect à la mère de ses enfants. Ca ne lui fait pas peur de te maltraiter, mais il ne manquera jamais une prière à la Mosquée, entre deux cigarettes, deux trahisons.

Bien des fois tu m’as mise en garde et je ne t’ai pas écoutée. Bien des fois tu as partagé avec moi tes doutes et tes regrets, tes désillusions sur cette vie que tu n’as pas vraiment choisie.

Je te revois, tes cheveux blonds flottants dans le vent froid d’un matin d’Avril. Il te trompait et ce n’était pas la première fois. Il a eu beau nous dire que ce n’était pas vrai, nous ne l’avons pas cru. Mais tes larmes se sont tues.

M., toi si optimiste et pleine de vie, il a réussi à tout briser en toi, cet homme que je n’aime pas. Il a utilisé son fils comme monnaie d’échange pour te forcer à revenir, alors même que tu avais eu le courage de fuir ton enfer. Et moi, je n’ai rien voulu voir. C’était déjà trop tard.

Tu es partie avec lui là bas, dans son pays, en vacances, le temps de quelques mois et ils n’ont eu de cesse de te critiquer, d’anéantir tes forces, de te ridiculiser. Et alors que la pluie de Novembre balaye les rues désertes, tu regardes par la fenêtre et tu te demandes bien pourquoi et comment tu as pu accepter tout ça.

Entre lui et toi, un petit garçon, plein de cris et de rage. Je le revois encore, si tendre et si coquin. Mais dès que son père passait la porte, ce n’était que colère et chagrin. Et toi, tu continuais à te battre contre du vent, pour une étincelle dans ses yeux d’enfant.

d979172edaac0317052d2d68c7692520_resized

Entre lui et toi, un enfant mort né et une promesse qu’il n’a pas respectée. Mais pourquoi ça m’étonne encore ces choses la. Tu es sa chose. Il ne t’aime pas. Il veut nous faire croire le contraire, lui l’homme fort, le mari, le père, celui qu’on respecte et qui ne respecte rien.

Entre lui et toi, une culture et un pays qui vont t’engloutir si tu pars. Et chaque jour qui passe, je pense à toi, à cette tragédie que j’ai fui et au fond de laquelle tu te noies. C’est bien toi qui me disais, on survit comme on peut. Mais la vie ce n’est pas que cette souffrance distillée. La vie c’est plus que ça, alors pourquoi tu penses que tu ne le mérites pas.

M., j’espère juste que tu auras ta revanche, que tu sortiras vivante de ce mariage qui t’oppresse et t’enterre vivante, quelque part, loin de moi.

M., nous ne pensions pas que ce goûter d’anniversaire serait notre dernière fois. Cela me fait de la peine, même si bien souvent j’ai baissé les bras devant ton désespoir. Aujourd’hui il ne me reste que des prières et chaque jour, j’ai pour toi, une pensée particulière.

Advertisements

14 thoughts on “Une pensée particulière

  1. Oh Marie, je suis triste en lisant ces lignes, triste pour M. Pour son fils. Et en colère aussi contre cet homme qui la détruit. Qui sait, peut-être qu’un jour vous vous retrouverez. Vous pourrez panser vos blessures ensemble, vous réconforter mutuellement ?
    Si seulement j’avais une baguette magique…

    Like

  2. Ces situations sont plus nombreuses qu’on ne le pense. Certains hommes vivent de nos jours avec des moeurs que l’on espérait finies. Pauvre M. j’espère que le destin lui donnera la possibilité de s’en affranchir ! Bisous Marie

    Like

  3. ❀ ✿ Bonjour chère Marie !

    Je suis très touchée par tes mots que je viens de lire. Pauvre M. !!!!
    Ah ! Si j’avais le pouvoir de changer les choses … le passé… !

    Bises d’Asie ✿ ❀

    Like

    • Je suis bien d’accord avec toi Fedora. Il y a vraiment des choses, des actes qui me dépassent…

      Like

  4. Magnifique texte très émouvant. Derrière chaque mot on y sent à la fois regrets, colère et tendresse.
    Je souhaite à M qu’elle puisse briser ses chaines.

    Liked by 1 person

    • Tu as très bien saisi mes émotions Charly. J’espère qu’un jour elle pourra s’en sortir, s’affranchir. Mille merci!

      Like

  5. Cette triste histoire m’en rappelle une autre… Du courage à M., il en faudra. Le réveil sera brutal, mais l’espoir d’une nouvelle vie reste toujours possible.
    C’est un texte émouvant…

    Like

    • Il en faut toujours Esmerine. Le réveil est brutal je confirme. Mais j’espère que M pourra connaître la chance d’une nouvelle vie heureuse, loin de tout ce qui lui fait mal aujourd’hui. Merci pour tout et bienvenue!

      Like

    • Sûrement pas, mais au moins d’une certaine manière je lui aurai dis tout ce qui est trops longtemps resté bloqué en moi. Merci ma belle

      Like

Comments are closed.