Halte au sexisme ordinaire!

Est-ce une chance que de vivre 8h par jour, 5 jours par semaine avec des machos, sexistes, vulgaires et puant la clope et la transpiration de surcroît ? Non, c’est un sacerdoce !

Sans rire, au quotidien, c’est un supplice. Ce genre de types me débecte. Purement et simplement. Je ne supporte pas leur humour à deux balles, leurs réflexions en dessous de la ceinture, leurs sous-entendus malsains et à la limite de l’acceptable bien souvent.

Tu lui dirais quoi toi à un type qui sortirait en pleine réunion de service « Une femme, tu lui fais un bisou ou tu lui files une claque. Elle finit toujours par faire ce que tu lui demandes. »

Ou encore à un type qui te demanderait « Vous m’avez commandé le dessert ? » KESAKO. Entendez une ou des Escort Girls. Et en plus, il se permet de vous faire un show parce que sa femme se barre en vacances avec ses copines !!

T’aurait pas des envies de liquidation immédiate quand t’entend « Elle dit qu’elle s’est fait violer. Mais fallait la voir la minette de 16 ans avec sa jupe ras la moule. Moi-même j’arrivai pas à décoller mes yeux de son beau petit cul.» Parfois, j’ai envie de lui casser la gueule. Pas vous?

12

C’est bien de se dire que les mentalités changent. Et elles changent quand même, doucement mais sûrement.

Il n’empêche qu’il y a encore un ramassis de gros cons qui pensent qu’ils sont au-dessus des valeurs, des codes, des lois, au-dessus des combats. Il y a encore des nanas pour en rire, pour se trémousser comme des adolescentes en quête de reconnaissance.

C’est ce sexisme, ce machisme ordinaire qui tue tous les efforts de ceux qui refusent d’être tirés vers le bas, de tous ceux qui ont un idéal. Parce qu’on dit « c’est pas grave » une fois et qu’à force, plus rien ne devient grave.

Moi je dis simplement : Attention Danger. Disons le haut et fort que nous sommes choqués. Et si on nous rétorque que c’était juste de l’humour (un peu mal placé c’est vrai mais bon de l’humour quand même), ayons le courage de dire qu’il y a des choses avec lesquelles on ne rit pas.

Advertisements

42 thoughts on “Halte au sexisme ordinaire!

  1. Wondersissi says:

    Amen!! Je suis entourée de mecs un peu bourrins, et la plupart ne se rendent même pas compte de la portée de leurs mots…. Et compte sur moi pour faire leur faire bien comprendre le fond de ma pensée!!! 🙂 bises Marie

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Oh la la quelle horreur!! Bosser avec des filles c’est pas franchement top tous les jours, mais que des garçons, ça doit être du lourd. Plein de courage à toi Sarrousse.

      Like

  2. La Carne says:

    Ces gens là sont à vomir. Ces hommes… et ces femmes… parce que oui, il y a encore des femmes pour ricaner de ça, voir approuver certaines remarques nauséabondes… 😦 C’est bien là le problème je pense. Si aucun homme déblatérant de telles merdes ne trouvait écho chez aucune femme, on finirait par “gagner”. Mais il y a de l’écho… encore beaucoup, vraiment! la remarque concernant la jeune femme en mini jupe, je l’entends autant de la bouche de femmes que d’hommes. C’est effrayant. C’est toujours la même histoire. On est pour la liberté d’expression… oui mais. On approuve les mini-jupes… oui mais. 😦

    Liked by 1 person

  3. Melgane says:

    Je suis d’accord avec toi sauf sur la fin : on peut rire de tout. Oui, même de la violence faite aux femmes. Je me souviens d’un sketch de Jérémy Ferrari dans On n’demande qu’à en rire qui joue un mec au standard d’une association ou d’une société, je ne sais plus, et qui lance : “il y a deux façons de faire rougir une femme ! Une gauche, et une droite !” et j’ai ris. Et qu’en j’y repense j’en souris encore. Parce que sa manière de le dire et le sketch en général était drôle. Vraiment. Après, comme ce que tu décris, il y a les “blagues” qui sont faites à longueur de journée et qui te font bien sentir que la personne pense vraiment ce qu’elle dit même si c’est “pour rire”. Quand une personne t’insulte “pour rire” et qu’elle le pense, tu le sens. Avec ce genre de blagues c’est pareil. On sait très bien que Jérémy Ferrari ne le pense pas quand il insulte les Noirs (notamment dans son sketch sur le thème “intouchable 2” à un prime d’On n’demande qu’à en rire), les handicapés, les femmes, et tout ce que tu voudras d’autre. Parce qu’il joue un personnage et que justement il dénonce les choses en s’en moquant.

    Les mentalités changent… et en même temps on entend et lit de telles conneries… L’autre jour je reçois un commentaire sur l’un de mes articles : “Vous ne comprenez rien aux hommes. Faire des trucs de femme ne nous valorise pas aux yeux des autres, ça donne une image plus faible de nous. Alors que pour vous les femmes, faire des trucs de mecs ça donne une image plus forte, ça montre que vous avez du caractère etc… Beaucoup n’aiment pas ça, mais dans la société actuelle être fort c’est mieux qu’être faible je trouve. Donc faites des trucs typé “pour les homme” ça ne me dérange pas, mais ne nous forcez pas à devoir pleurer ou faire de la danse… Soyez fortes vous même et pas en rendant les autres autours plus faible que vous.” C’est incroyable d’encore penser des choses comme ça… Je me demande si les mentalités changent vraiment aussi vite qu’on veut bien nous le faire croire, ou si les personnes n’osent plus parler. Parce que finalement cette personne m’a laissé un commentaire anonymement…

    Like

    • La Carne says:

      j’irai même jusqu’à dire qu’il est important de pouvoir rire de tout. Comme toi, des blagues sexistes me font rires… alors que c’est la femme (moi donc, entre autre) qui en est la cible.

      Liked by 1 person

      • Melgane says:

        C’est vrai, c’est important… Et puis ça me fait marrer les gens qui disent “faut pas rire du handicap !” alors que les handicapés eux-mêmes, bien souvent, rient aux blagues qui les visent !

        Liked by 2 people

      • Marie Kléber says:

        Je suis assez d’accord avec vous, mais il y a une manière de le faire. Quand je vois les blagues de mon patron, j’ai plutôt envie de lui coller mon poing dans la figure. Mais bon, peut-être que j’ai tout simplement du mal avec les types qui pensent que coller une baffe à une fille c’est normal…

        Like

    • Marie Kléber says:

      Je pense qu’il y a une différence entre un comique qui fait un sketch et un type (ou une nana) qui dit quelque chose sous couvert de l’humour, alors même qu’il le pense très fort. Alors oui on peut rire de tout, mais il y a une manière de le faire.
      Je suis d’accord avec toi Melgane, on en entend encore de bonnes. Déjà rien que l’idée de ces cases pourries, ça me saôule. Des trucs de femmes et des trucs d’hommes. C’est fou qu’on n’en soit encore là. Je crois que certaines mentalités changent, pas toutes et qu’il y a encore beaucoup de travail à faire….

      Like

  4. fedora says:

    Je pense qu’on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ! et puis aussi, que tu as bien du courage de travailler avec de gros lourds pareils… ce que tu dénonces, c’est ce sexisme “ordinaires” véhiculé également par un tas de femmes ! et le sexisme va dans les 2 sens… le nombre de “tous les mêmes”, “il n’a qu’à bricoler”, etc. Nan mais ho quoi ! Bref, je plussoie ton billet !!!

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Tout à fait d’accord avec toi Fedo. Les femmes jouent le jeu et parfois font le même genre de commentaires. Recemment j’entends quelqu’un de mon entourage (une femme) dire “maintenant elle est mariée, il est temps qu’elle s’occupe de son mari. Lui il a déjà assez à faire avec son travail”. Son travail à elle c’est de la merde donc…
      Ca me fait un choc à chaque fois!!

      Like

  5. Petitgris says:

    Je m’associe à ta juste révolte Marie ! Pour moi le rire est une thérapie mais là ça ne me fait pas rire du tout , ça pue le pervers et les filles qui gloussent en les écoutant ne viendront pas se plaindre si elles sont un jour victimes de ces goujats ! Bonne fin de journée Marie Bisous

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Le pire c’est peut-être même les filles qui gloussent je crois. Eux, je leur envoie un regard assassin. Elles, je ne sais pas, je reste hébétée à chaque fois. Comment c’est possible Paulette?
      Grosses bises et mille merci!

      Like

  6. pazzapa says:

    Je rejoins tout ce qui a déjà été dit (c’est ballot ça, le commentaire à 2 balles qui ne fait que copier les autres). Il y a humour et humour je pense, il y a la manière de dire, de faire, le contexte, les personnes concernées….je peux rire de blagues machos mais pas avec n’importe qui. Une phrase prononcée par une personne ne me fera pas rire si c’est une autre qui le dit….Mais dans le fond oui, le sexisme, dans les deux sens, c’est abject.

    Like

    • Marie Kléber says:

      Il n’y a pas de commentaire qui ne sert à rien pazzapa…
      Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis à propos de l’humour. Avec certaines personnes ça passe tout seul, car l’humour sert justement à mettre le doigt sur un problème de société, ou autre. Alors que dans d’autres cas, l’humour est lourd et ce qui est dit est pensé.Merci!

      Like

  7. Nature ... says:

    Je n’aime pas mais alors pas du tout ce genre de gros machos, nantis de leurs blagues à deux balles …
    Ça évolue mais il y en a hélas encore beaucoup.
    Belle soirée à toi Marie

    Christine

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Beaucoup trop Christine. Je ne sais pas pour qui ils se prennent, mais je te jure qu’il y a des baffes qui se perdent pour le coup (et je suis conte la violence!)
      Grosses bises et merci pour ton passage.

      Like

  8. Sophia says:

    Je trouve que c’est bien que tu rendes compte de ceux qui distancient ces instincts et qui acceptent de formaliser les relations hommes/femmes. Comme tu le dis, souvent leurs efforts sont gommés par l’acceptation implicite, au nom de “l’humour viril” , des comportements prédateurs des autres. Si tu travailles en présence de tels arriérés, je te plains… 😦 Je n’ai pas vraiment l’impression que les choses changent. Je me demande même si certains n’affirment pas de plus en plus violemment leur “virilité”, sous l’influence des images de la pub, des clips… qui valorisent toujours plus les rapports de force dans ce domaine. Douce soirée à toi.

    Like

  9. Korwynn says:

    “J’sais pas qui c’est mais vache ! Il a du mal à se garer.” disais-je sur le parvis de mon entreprise en regardant une personne manœuvrant difficilement sur une double-place de stationnement.
    “Tu attends pour voir qui c’est ? Surement une femme.” me répondit le responsable qualité de la boite.

    Et ça, c’est le moindre des commentaires que j’y entends. Les préjugés comme ça, j’en perçois plein dans mon entreprise, même chez mes parents. Que ce soit vis à vis des femmes, des ethnies différentes ou aussi des croyances (voir simplement des étrangers.)

    La logique pour moi reste la même : il faut critiquer ce qui n’est pas soi, ce qui s’y oppose par la différence (comme si c’était une forme d’insulte au lieu d’être un enrichissement.) Et cette idée là qui est de ne rien supposer, accepter qu’une personne est un “unité” avec des forces et des faiblesses sans pour autant la projeter dans des clichés de regroupement, bien je trouve qu’elle n’évolue pas si vite… :-/

    Bref, courage à toi.

    PS : si ce n’est pas trop indiscret, tu bosses dans quel domaine pour avoir tant d’hommes autour de toi ?

    Like

    • Marie Kléber says:

      Il est gratiné lui aussi Korwynn. C’est vrai qu’on a encore trop souvent tendance à utiliser ces fameuses cases. Alors forcément rien ne peu vraiment avancer.
      Je bosse dans l’automobile (et d’ailleurs mon patron me le rappelle à chaque fois que son humour me défrise). L’humour je n’ai rien contre, les blagues en dessous de la ceinture, je ne m’y fais pas mais passe encore. Le reste ça me fatigue et ça m’écoeure même souvent.
      Merci beaucoup!

      Like

    • Marie Kléber says:

      Je vais te dire il y a des jours où j’en simplement envie de plier bagage et de ne plus entendre toutes ces horreurs. Mais c’est bien de les entendre Rachel, ça montre que rien n’est encore gagné, que nos combats ne sont pas vains, qu’il faut les continuer. Bises et mille merci.

      Like

  10. missfujii says:

    je vais t’en raconter une bonne !! il y a 15, jours l’association ”femmes solidaires”, m’a demandé de faire un reportage photo, de la journée qu’elle organisait ! Lors de ce festival, les femmes de l’assos avait installé, des grilles d’expo avec toutes les actions menées par ce groupe de militantes. Il était impossible de ne pas voir ce pour quoi elles se battaient
    et qui annonçait clairement qu’elles sont des féministes ! Il y un type qui s’approche de moi et me demande “c’est quoi femmes solidaires” ? On peut rencontrer des femmes ? à mon avis, il a confondu, solidaires et solitaire !!!! Je me suis dis, je vais m’amuser un peu, et je l’ai envoyer faire la queue (c’est le cas de le dire) à un stand pour aller chercher un ticket !! Mais le bougre il m’a cru et il a s’est glissé dans la file d’attente, quand il a du réaliser ça a du lui faire tout drôle !!! Je ne l’ai pas revu de la journée !!!

    Like

    • Marie Kléber says:

      Tu m’as fait rire Sabine! Il n’avit rien compris en effet, il a dû faire une drôle de tête quand il a compris. Tu m’étonnes que tu ne l’ai pas revu…

      Like

  11. Illyria says:

    Ca me fait penser à un de mes profs qui y va avec les blagues sur les filles aussi…
    Certains disent “c’est pas méchant, il essaie juste de faire de l’humour, d’être drôle”
    Oui mais non.

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      A la différence qu’il n’est pas humoriste ni comique. Il est prof.
      Si ça le tente, il n’a qu’à changer de profession!!!
      Bises Illyria.

      Like

  12. petiteyaye says:

    pour moi il ne faut surtout pas reculer. Ne pas accepter de porter des jupes longues si on a envie de porter une jupe courte, pas laisser passer certaines paroles, etc. et ne surtout pas se sentir coupable ! Je suis tombée sur un adorable message d’un homme sur Facebook qui expliquait que ce matin il allait sortir en short, qu’il se ferait sûrement siffler dans la rue, que les gens commenteraient s’il était épilé ou pas, qu’il ne passerait pas par le parc pour ne pas avoir à passer devant une bande de jeunes, etc… bref il s’est juste mis dans la peau d’une fille en jupe, à l’image de cette vidéo qui a, il y a un an ou deux, relancé le sujet !

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Ne pas reculer et ne céder sur rien Petite Yaye. Pas toujours facile mais il faut s’accrocher. C’est trop important. Vraiment.

      Like

  13. Lexie says:

    Oui c’est un sacerdoce. Le ton est moins osé ici, et lorsque l’un de mes collègues s’expriment ainsi il ne récolte que des sourires contrits car nous sommes une majorité de femmes. Je ne fais de cadeau à aucun, jouant volontiers sur la bêtise pour faire plier par la honte plutôt que par la force (puisque ce genre de gars écoute peu dans tous les cas). J’ai la chance de n’avoir ds mon entourage que des gars très loin de cette vision des choses et qui taclent volontiers les autres gars lorsqu’ils ont ce genre de remarques sexistes. Lucky me!

    Liked by 1 person

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s