Dans mes nuits

Il y en aurait des choses à dire sur mes nuits. Rêves ou cauchemars, je me souviens de tout. Parfois, il est doux de voir le matin arriver. Parfois mes nuits me poursuivent jusque tard dans la journée. Je crois que les rêves expliquent bien des choses et nous aident à évacuer, à nous construire.

Je pourrai vous dire que pendant des années j’ai rêvé de toilettes. Des toilettes toujours ouverts d’une manière ou d’une autre. Des toilettes aux vitres transparentes ou avec des ouvertures sur les côtés. Des toilettes publiques, communes. S’il y a bien un endroit où l’on aime être seul, c’est aux toilettes. Et bien dans mes nuits, je n’étais jamais seule et j’avais toujours peur d’aller aux toilettes.

Une nuit, nue sous un jet d’eau tiède, devant une salle comble, le rêve des toilettes s’est évanoui. J’étais libérée.

Puis est venu le temps des courses folles, poursuivie par des individus sombres. Toutes ces courses atroces se terminaient inéluctablement par un saut dans le vide, souvent une piscine sans eau à l’intérieur. Je me réveillais en pleine nuit, apeurée à l’idée de m’endormir à nouveau.

Il y a ensuite eu les nuits où je tentais coûte que coûte d’attraper un train, un avion. Je le ratais inéluctablement. Je trimballais alors mes bagages dans les rues désertes de villes fantômes. Au fur et à mesure, j’ai commencé à courir après des trains, des avions, que je savais perdus d’avance.

b60d9920fe0ebb49e0290e681b347390_resized

Et puis celles, peuplées de sang, de courses contre la montre, d’enfant perdu ou volé, de peurs, d’angoisses, d’entrailles puantes.

Ensuite il y a eu les nuits d’insomnies.

Puis les rêves sont revenus, ceux au cours desquels je tentais tant bien que mal d’échapper à l’agresseur, celui-là même qui m’avait dit « je t’aime ». On dit que ce sont ces rêves qui aident à faire le deuil. J’y crois. En ce moment, je rêve de choses plus faciles.

Et dire que quand j’étais petite je rêvais de notes de musique qui dansaient dans des bulles de couleur…

Et toutes les nuits en plus…

Ceci est ma participation au défi d’Agoaye – 53 billets en 2015. Pour en savoir plus, c’est par Ici – http://www.agoaye.com/53-billets-en-2015-le-reve-de-cette-nuit/

Macaron-copie

Advertisements

29 thoughts on “Dans mes nuits

  1. petiteyaye says:

    Il y a tellement de choses qui se passent dans l’inconscient de notre sommeil… c’est fou quand on y pense cette soupape ! En ce moment je sens que j’ai besoin de beaucoup rêver/cauchemarder mais j’ai le sommeil perturbé par les réveils de Michoco, qui deale avec ses propres rêves/cauchemars…

    Like

  2. Marie says:

    C’est drôle, j’ai longtemps fait ce rêve récurrent de toilettes aussi. Je m’y crois seule et puis non, y a pas de mur, ou y a pas de porte, et les gens ne comprennent pas que c’est gênant et qu’ils doivent partir !
    Par contre pendant toute la période où j’étais en dépression, je ne rêvais plus. Plus du tout. Et je sentais que quelque chose n’allait pas. Comme tu le dis, on évacue les choses en rêvant. On les démêle sans doute, même quand ce sont des cauchemars.

    Like

    • Marie Kléber says:

      Après pas mal de réflexion sur le sujet Marie, j’en suis arrivée à me demander si ces histoires de toilettes n’étaient pas liées à une autre histoire, celle de la confiance en soi.
      Rêver est important. Il faut évacuer et relâcher ce qui nous pèse. Beaucoup de choses se remettent à leur place de cette façon. Quand on ne rêve plus, c’est que quelque chose cloche.

      Like

  3. Melgane says:

    Je n’ai jamais eu de grandes périodes comme toi où je rêvais toujours de la même chose. Par contre en ce moment je suis dans une période rêves glauques. Il n’y a pas forcément de sang, ni de violence physique ou verbale, mais c’est glauque.

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Glauque ça me parle bien Melgane. Parfois quand on a quelque chose à libérer, je pense qu’on revit le même rêve sur une période donnée et une fois que le rêve cesse, quelque chose s’est débloqué en nous.
      Pas trop dur d’affronter la journée après des nuits difficiles?

      Like

  4. fedora says:

    J’ai rêvé régulièrement de lumière que je n’arrivais jamais à allumer… et puis d’examens jamais passés… les choses se règlent la nuit dans notre inconscient…

    Liked by 1 person

  5. dhelicat57 says:

    Curieux je ne me rappelle pas toujours de mes rêves ou cauchemars mais parfois je rêve de douleur ou est ce la douleur qui me réveille… Des nuits hachées torturées comme si au repos le corps se relâchait … Bisous Marie
    Ps:j’ai des cadeaux d’anniversaire à la maison pour le petit homme il faudra trouver un moment pour qu’il vienne les chercher avant ses vacances

    Like

    • Marie Kléber says:

      Je crois que le corps évacue dès lors qu’on relâche toute tension Catherine. Avec ce que tu vis, c’est bien normal que tes rêves soient sombres et cahotiques.
      Bises et oui trouvons une date en Juin. Je t’envoie un mail.

      Like

  6. Petite ombre says:

    je me suis reconnue dans certains de tes rêves dont ceux des toilettes que je fais encore souvent, mais j’ai capté que c’est quand je dois réellement faire pipi et que je me réveille pour y foncer !!!

    Like

  7. una idea says:

    Coucou Marie,

    La nuit, c’est un vrai monde parallèle….

    Je suis heureuse pour toi que tu rêves de choses plus faciles en ce moment.

    Les rêves et leurs messages codés, les rêves qui font peur et ceux qui libèrent. Pour moi mes rêves ont une grande influence sur la façon dont va se dérouler ma journée ensuite. Parfois le message est clair, parfois impossible à comprendre, ça laisse juste une impression.

    Je t’embrasse et si tu lis ce mot avant de dormir, je te souhaite une Bonne nuit 😉

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Merci beaucoup Una Idea. Je crois que nos rêves règlent beaucoup de choses, du quotidien ou du passé. C’est important de les faire, même si parfois ils sont douloureux.
      Douce nuit à toi!

      Like

  8. sisco says:

    Tous ces rêves, un coup doux et un coup tordu, un coup rempli de joie et un coup de peine, un peu tendu ou détendu…

    En tout cas s’ils sont récurrents, peut être qu’il y a des signes à rechercher en eux… 🙂

    Bonne découverte !

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Il signifient chacun quelque chose Sisco. Le tout est de prendre le temps de les analyser et d’en tirer les conclusions nécessaires. Merci!

      Like

  9. Charly says:

    Qu’ils soient angoissant ou doux, il est difficile d’en trouver la véritable signification soi même. Ça nécessite un vrai travail sur soi.
    Mais c’est vrai que quelque soit le rêve, j’ai toujours été fasciné par cette deuxième vie qu’on se créé pendant le sommeil !

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Chacun de ses rêves a une signification Charly. Quand on commence un travail ou une thérapie on les comprend mieux et doucement on règle certains problèmes. C’est passionnant c’est bien vrai!

      Like

  10. PureNrgy says:

    Je vois que nous avons partagé certains rêves 😉
    Comme toi, je m’en souviens très bien en général. Et j’ai aussi appris à les interpréter, souvent il ne faut pas chercher très loin! L’autre nuit, j’en ai compté 7 ou 8. Je dis souvent que je pourrais en écrire des romans. L’un d’eux a déjà inspiré une nouvelle que je publierai un de ces jours.
    Fais de beaux rêves Marie ♥

    Like

    • Marie Kléber says:

      Je suis bien d’accord avec toi Héloïse. Les interpréter nous aide aussi à avancer. J’aimera beaucoup lire ta nouvelle! Douce journée à toi. Mille merci!

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s