Sous l’armure

Y a-t-il un moment où tout s’arrête, où on trouve toutes les inconnues des équations à résoudre, où le chemin qui reste à parcourir n’est que joie et douceur.

Est-ce qu’il y a un moment dans cette vie où on cesse de se battre pour simplement être, pleinement, simplement ?

Est-ce qu’il y a un point final à ce chapitre de recherche, de connaissance de soi, de renaissance, d’acceptation, de pardon ?

2015-04-02_09 35 11_resized

Je me pose toutes ces questions car quand je pense avoir trouvé la sérénité, une phrase, un mot me replongent dans le doute. Je fais un retour sur moi, je me remets en question. Je me dis que peut-être que c’est vrai, que je me suis créé une carapace, une armure antichoc, pour me protéger. Que je n’ai pas eu d’autre choix que celui-là pour conserver intact les morceaux que je recollais au fur et à mesure.

J’avais l’impression que l’armure n’était pas si costaud, que j’arrivais doucement à la laisser de côté parfois. Mais comment fait-on pour l’abandonner sur le côté de la route, pour affronter le monde sans armure, notre corps livré à tous. Comment fait-on pour avancer sans protection, courant le risque qu’un autre joue avec nous encore une fois, bousille nos chances de nous en sortir.

Quand devient on assez fort pour faire face ?

Advertisements

13 thoughts on “Sous l’armure

  1. Je pense qu’il n’y a pas de juste réponse à cette question… chaque moment est une prise de risque… chaque prise de risque peut déboucher sur le bonheur ou la déception… gros bisous !

    Like

  2. Peut-être qu’il faut simplement du temps…
    Peut-être aussi qu’il faut croiser la route de la bonne personne, celle qui saura voir derrière la carapace…
    Be yourself, no matter what they say, with or without your golden armour 😉

    Like

    1. Aussi. J’ai du mal avec le facteur temps Marie, c’est peut-être pour ça que c’est difficile.
      La bonne personne saura sûrement, oui. Mes amies voient au delà je pense. Peut-être qu’avec certaines personnes, c’est encore mieux de se protéger. Trouver encore et toujours le juste milieu.

      Liked by 1 person

    1. C’est peut-être pour cela que le chemin est si passionnant (et impressionnant). Mille merci et grosses bises (en retard!)

      Like

  3. Pour avoir eu souvent l’envie de quitter l’armure, je peux te dire que je n’ai jamais réussi à baisser complètement ma garde ! Mais garder un oeil ouvert avec lucidité n’empêche pas d’être heureuse et de savourer pleinement la vie 🙂 L’accepter rend le chemin plus facile à parcourir 🙂 Bonne soirée Marie Bisous

    Liked by 1 person

    1. Je crois qu’en fonction des circonstances, des évènements, on a tous besoin d’un peu se protéger, faire attention. Merci pour tes mots Paulette. Les questions sont toujours d’actualité. Grosses bises

      Like

  4. J’aime beaucoup la réponse de Fédora. Pour répondre à ta question, je dirais que pour ma part, après avoir fait un travail sur moi, j’en ai conclu qu’il s’agit justement là de l’aventure humaine et que la remise en question est toujours aussi permanente mais elle est beaucoup moins angoissante et de fait beaucoup plus passionnante. Et il n’est pas un seul jour où un petit signe ne vienne éclairer ma route me montrant que la vie a un sens. J’ai enfin compris que mon quotidien est mon plus magnifique lieu d’apprentissage. Et comme une cerise sur le gâteau, je ne m’ennuie plus du tout en ma propre compagnie!

    Liked by 1 person

    1. C’est ce que je me dis en lisant vos commentaires et avec un peu de recul Sabine. Mille merci pour tes mots qui m’amènent à réfléchir et à envisager les choses plus sereinement.

      Like

  5. Il t’en restera toujours une blessure, qui se transformera en cicatrice. Tu as, Marie, bien avancé déjà dans la voie de la guérison. Quand la cicatrice sera nette, elle ne sera plus source de douleurs diverses permanentes. Certes un rien aux yeux des autres la ravivera, mais tu sauras vivre avec elle, enrichie d’une connaissance de toi que les personnes sans histoire n’atteindront jamais.
    Tu avances bien, ne précipite pas les choses si tu veux vivre en paix avec toi et, par suite, avec les autres.
    Bisous ma grande, gros câlins au petit bout.

    Liked by 1 person

    1. MERCI beaucoup pour tes mots empreints de beaucoup de bienveillance, qui me font beaucoup de bien. Chaque chose en son temps. J’ai tendance à vouloir précipiter les choses alors que c’est dans l’acceptation de ce qui a été et ce qui est que se trouve la réponse.
      Des bises de nous deux.

      Like

  6. Je ne sais pas si on devient fort pour faire face ou plutôt pour se relever.
    Je pense qu’il y a toutes sortes de situations auxquelles nous ne serons jamais préparés et qui pourront nous surprendre à tout moment jusqu’à la fin. Des bonnes comme des mauvaises.

    “Est-ce qu’il y a un moment dans cette vie où on cesse de se battre pour simplement être, pleinement, simplement ?”
    à cela je dirais qu’il n’y a pas un moment, mais “des” moments. Des moments de pure béatitude où l’on se contente de ressentir la vie et de l’apprécier, où les doutes n’existent pas, et où rien d’autre n’existe que notre corps en train de respirer et la sensation du vent sur notre peau. Il faut savoir saisir ces moments. Savoir les provoquer aussi. Mais je crois qu’ils ne sont pas faits pour durer. Du moins pas dans le genre de société dans lequel nous vivons et qui nous rattrape forcément.

    Cesser de se battre, je dirais que c’est un état d’esprit, Marie. Il y a plein de choses inutiles contre lequel nous luttons vainement en gaspillant de l’énergie. Accepter que nous ne pouvons pas tout contrôler et laisser couler plus d’évènements.
    “Let go”, comme disent les anglais.
    Une expression que j’ai encore du mal à faire mienne…
    Courage ! Douter c’est aussi apprendre.

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s