150 vies en moins

Au départ je n’ai pas prêté plus attention que ça à l’accident. D’abord parce que j’étais au fond de mon lit avec 39.5° de fièvre. Et puis parce que tout ce raffut m’a vite pesé, au regard des millions de personnes qui crèvent autour de nous et dont personne ne parle jamais. Crever, c’est moche comme mot, j’en conviens, mais c’est notre réalité. Mourir c’est partir avec un minimum de respect.

Ces jeunes shootés à bloc qui perdent la vie dans un squat peuplé d’immondices, ces gosses qu’on tue sans que personne ne vienne réclamer le corps, ces hommes et ces femmes qu’on torture, qu’on humilie, dont on laisse les corps pourrir au soleil, ces peuples qu’on massacre, ces pauvres à deux pas de chez nous, isolés, sans revenus, sans famille, sans repères. Tous, ils crèvent chaque jour, parfois sous nos yeux, parfois loin de nous. Mais avec tous les nouveaux moyens de communication que nous possédons, nier cette évidence, c’est fermer les yeux, accepter l’inacceptable.

Et puis hier en rentrant, j’ai appris qu’il s’agissait d’un suicide, qu’un pilote de ligne avait emmené dans sa chute 149 autres vies. Quelle horreur !

ec24fd6d1b64a737e4296514788510d6_resized

Source Photo

Je vais vous avouer que ma première pensée a été pour les parents de ce jeune homme. D’abord le suicide de leur enfant. Et ensuite la conscience que son acte a brisé non pas seulement 149 vies, mais la vie de pères, de mères, comme eux, de femmes, d’enfants, d’époux, d’épouses, d’amis. Des centaines de vies écrasées contre les falaises des Alpes.

Il y a quelques années j’ai compris pourquoi certaines personnes mettaient fin à leurs jours. Trop de souffrance, trop de douleurs, trop de tout et pas assez d’énergie pour continuer à vivre. Certains pensent parfois que le suicide est un acte purement égoïste. Si certains arrivent à survivre, pourquoi pas d’autres. Pour ma part je pense que c’est un acte courageux, même si cela brise tout sur son passage. Certains y arrivent, pas d’autres. C’est humain. Et l’humain est parfois terriblement fragile.

Mettre fin à ses jours c’est une chose. Se donner la mort en embarquant d’autres vies que la sienne, c’est criminel. Que s’est-il donc passé dans la tête de cet homme ? Comment pardonner ? Comment revivre ? Comment comprendre ? Trop de questions qui resteront sûrement sans réponse. Est-on en droit de juger l’auteur de cet acte ? Que se passe-t-il d’effrayant dans nos têtes quand tout s’écroule autour de nous ? Maintenant que l’on en sait plus, on va décortiquer sa vie, blesser sa famille forcément, les rendre peut-être même responsables de l’horrible acte de leur fils.

Pour ma part, je ne sais pas. Je crois que je préfère ne pas y penser et prier pour qu’au bout de ce long chemin de deuil, chaque personne touchée par cette tragédie trouve la paix.

Advertisements

47 thoughts on “150 vies en moins

  1. Catwoman says:

    Contrairement à toi, je m’y suis intéressée dès les 1° minutes, pour la simple et bonne raison que je connais relativement bien la région et que, hasard, nous avons passé une partie de nos vacances d’été là-bas …

    Après, là où je te rejoins : hier soir, j’ai eu très mal au cœur : j’ai appris que plus de 400 femmes et enfants avaient été enlevées par boko haram au Nigéria … Pas un mot, on a tourné en rond pendant tout le JT sur cet accident d’avion, à faire l’enquête à la place des enquêteurs, y en a un peu marre de ce journalisme …

    Et pareil, je pense effectivement qu’il faut être incroyablement malheureux et courageux pour balancer un avion plein à craquer contre une montagne. Je pense comme souvent à ses parents qui auront à supporter la double peine : celle d’avoir perdu leur enfant et celle que leur enfant est la cause de ce drame !

    Allez, soigne toi bien et passe un bon week-end !

    Bises

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Quand ça se passe près de chez nous ou d’un endroit connu, on s’y intéresse davantage Catwoman. Ca nous touche un peu plus. Mais voir le monde les yeux rivés sur la carcasse d’un Airbus, alors que des drames humains se déroulent par centaines ailleurs dans le monde,ça fait réfléchir.
      Merci et bon dimanche à toi aussi

      Like

  2. mcristina says:

    Bonjour Marie, j’espère que tu vas mieux ! Comme toi j’ai eu cette réflexion ce matin en marchant pour aller au boulot…Que s’est-il passé dans sa tête pour embarquer avec lui tous ces gens qui n’avaient rien demandé?Et c’est vrai que tous les gens des gens meurent et on en parle pas, pareil que toi…Evidemment que c’est une catastrophe, un drame mais il y en a tellement d’autres tous les jours dont les médias ne parlent pas…La rédaction de BFMTV était filmée au moment où ils ont reçu l’info du crash et à aucun moment je n’ai entendu un mot humain,ou une pensée triste à l’égard de tous ces gens qui avaient perdu la vie…il fallait trouver le scoop…Bref, je suis complètement d’accord avec toi. Reste au chaud et bon week-end Marie ! Gros bisous

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      C’est une question douloureuse Cristina. Mais tous les autres, ceux dont on ne parle pas, c’est aussi douloureux je trouve. Quand aux médias, ils me dégouttent vraiment. Il y a un moment où il faut savoir s’arrêter et laisser à l’homme vivant ou mort sa place.
      Oh là oui je vais me reposer ce weekend. Doux weekend à toi aussi ma belle

      Like

  3. fedora says:

    Comme Catwoman, je m’y suis intéressée mais pas pour les mêmes raisons… je flippe toujours un peu avec les avions (c’est beaucoup plus lourd qu’un oiseau mais ça vole, tu comprends ^^). Bref, j’ai trouvé ça dingue… emmené avec soi, dans la mort, des familles, des vieux, des bébés, des gens qui ne demandaient rien… c’est rude… le barbare comprends mieux que moi ce “dernier coup d’éclat”… Comprend, pas excuse hein ! Moi, j’ai beaucoup plus de mal avec ça… je trouve ça un peu… je ne sais pas quel mot utiliser… mais pas courageux, non, pas ce mot-là, criminel oui… mais ça n’est que mon avis…

    Like

    • Marie Kléber says:

      Criminel je te rejoins Fedora. Après tout ce qui touche à la maladie, à la folie, c’est très compliqué. Masi les victimes n’avaient elles rien demandé.

      Like

  4. BleunwennDeCornouailles says:

    Un psychologue a parlé de ce type de suicide, apparemment ça s’appelle un “suicide altruiste”. La personne souffre, donc pense que tout le monde souffre, et décide en abrégeant ses souffrances d’abréger celle des autres aussi.
    C’est un concept que je n’arrive vraiment pas à comprendre et que je trouve au contraire très égoïste… tout le monde ne pense pas de la même façon et donc, si lui souffrait, ce n’était pas forcément le cas des autres. Mais je suppose que dans son esprit malade, ce n’était pas le même raisonnement… c’est désolant pour les autres victimes et pour les familles, de savoir qu’ils sont morts pour rien, à cause d’une seule personne.

    Like

    • Marie Kléber says:

      Un concept difficile à comprendre en effet mais dans un esprit malade, les choses prennent une signification différente. Pour les familles ça ne change rien, le chagrin est là et il faut avancer…

      Like

  5. petiteyaye says:

    Je sens les gens de plus en plus fragiles, la planète va mal… peut-être est-ce dû à la surmédiatisation, je ne sais pas. Je ne veux pas non plus fermer les yeux mais c’est pesant de vivre dans cette ambiance de constantes tensions, de peur, de dangers. Quand ce n’est pas le terrorisme, c’est la nature qui frappe, la science, l’organisation injuste de nos sociétés, la folie des hommes ou de qq individus, vers où va-t-on exactement ?

    Like

  6. Marie says:

    Moi aussi, j’ai été interpellée par ce crash dès qu’il s’est produit, simplement parce que c’est proche de ma région d’origine. J’allais skier là-bas avec l’école, le mercredi.
    Ma première pensée, en apprenant cette information invraisemblable, a été pour les familles de tous ces gens morts de façon aussi absurde et incompréhensible. Comment comprendre un tel geste ? Comment digérer cette vérité ?
    Un accident peut toujours arriver. On se dira que c’était la malchance ou le destin. Pour un pirate de l’air, on se dira que c’était un esprit criminel, un cœur plein de haine. Mais comment réussir à donner du sens dans ce cas-ci ?
    Et puis ma deuxième pensée a été effectivement, comme toi, pour la famille de cet homme, doublement brisée.
    Pauvre gens. Trouver la paix, c’est tout ce qu’on peut leur souhaiter, tu as raison Marie.

    Like

    • Marie Kléber says:

      Je crois que certaines réalités sont difficiles à digérer mais on se dit que ça arrive. Alors que là c’est dramatique, un acte à part, inqualifiable. On reste avec encore plus de questions, de doutes, d’angoisses. C’est dur Marie.

      Like

  7. ptitedelph says:

    j’ai suivi un peu davantage quand j’ai su que c’était un suicide, parce que pour moi, çà ne pouvait pas être le cas… qu’on n’arrive plus à se battre, qu’on soit fatigué de vivre, je suis mal placée malheureusement pour dire le contraire, mais entraîner 149 personnes avec soi, je n’ai pas compris j’avoue… J’ai pensé à une pulsion suicidaire, on ne pense plus à rien sauf se foutre en l’air, en oubliant le reste. Je me demande s’il était encore conscient à la fin qu’il y avait du monde avec lui ou s’il était déjà trop dans son monde. Je pense à toutes ces familles en deuil qui vont subir son choix à lui, à ses parents à lui. En 2009, il avait arrêté sa formation de pilote pour se soigner déjà, ce que j’ai encore plus de mal à comprendre, c’est comment la compagnie lui avait permis de reprendre et de lui confier autant de vies. Une expertise médicale correcte l’en aurait empêchée, parce que je sais aussi trop bien que quand il y a des problèmes de santé de cet ordre sur du long terme, certaines voies nous sont coupées, pour nous protéger nous, mais aussi les gens dont on serait amenés à s’occuper. La fameuse fragilité… peut-être que cet accident permettra à une plus grande vigilance de la santé du personne naviguant… :/
    je pense aussi souvent à toutes ces personnes qui meurent chaque jour et dont on n’entend que très peu parler. Ce qui m’a choqué le plus, quand j’ai entendu les infos, c’est que le journaliste disait “on ne connait pas encore la nationalité des victimes”…. pourquoi çà aurait changé quelque chose selon la nationalité ?? je me suis dit “qu’est ce qu’on s’en fout, je retiens qu’ils sont tous morts”… et çà fait un peu pareil dans le monde, j’ai parfois l’impression que certaines vies ne comptent pas autant que d’autres et çà me rend mal qu’on n’en parle pas plus, pour leur donner l’importance qu’ils valent tout autant 😦
    J’espère que tu te sens mieux en tout cas, tu accumules ces derniers temps 😦 repose toi au maximum ce w-e et remets toi vite. je t’envoie des pensées et de gs bisous ❤ et câlin à ton ptit escargot

    Like

    • Marie Kléber says:

      Je me demande si à un moment donné, on ne déconnecte pas avec le monde. Tu as raison ma belle, certains problèmes de santé empêchent d’exercer certaines professions. Il faut un meilleur contrôle pour au fond éviter des drames humains considérables.
      Comme toi je me demande pourquoi à chaque fois il nous énumère la nationalité des victimes. Des hommes sont morts, qu’ils soient russes ou belges, quelle importance!
      Je me remets doucement de la grippe, qui m’a mise KO. Merci pour tes pensées ma douce amie et doux dimanche à toi. Grosses bises

      Like

  8. Nadine says:

    Mes pensées vont à toutes ces familles éprouvées .Mais quelle horreur pour celle du copilote !
    Les commentaires des journalistes ( I- télé en particulier ) me font mal .Je ne veux plus les écouter .Ils élaborent des théories blessantes ,font de la psychologie de bas-étage .
    Ce jeune homme me fait penser à ces parents qui tuent leurs enfants car ils les incluent dans leur souffrance .Souvenez-vous des petites jumelles Suisses ,disparues avec leur père ,plus aucune traces d’elles .Et de cette famille nantaise (la mère ,lesenfants ,et même les chiens !) assassinée par le père ,disparu depuis .
    Alors ,oui, ce pilote a amené 149 innocents dans sa descente .Et mon humanité est endeuillée .Que cette année démarre mal ,Charlie-Hebdo ,Dropped ,Boko Haram ,l’islamisme et ses excès ! Que le Monde va mal …

    Like

    • Marie Kléber says:

      Nadine, je suis tout à fait d’accord. Oui, parfois la folie de certains leur fait imaginer que les autres sont aussi malheureux qu’eux. Et leur offrir la mort sur un plateau leur parait être le plus beau cadeau du monde. Certains disaient que l’année 2015 était une année de transition, elle commence avec des drames difficiles à avaler.

      Like

  9. elisafn says:

    Cou cou ma douce Marie,
    Même si je suis moins blogueuse maintenant et je me trouve un petit peu éloignée de mon ordi, je me régale toujours en te rendre visite:)
    Bisous et bon weekend
    Elisa

    Like

  10. lamisstamara says:

    Oui, c’est épouvantable ce qui vient de se passer… Comme toi, je pense beaucoup aux proches de cet homme, leur vie est brisée… Quant aux autres, ils sont victimes à plus d’un titre… Cela fait mal au cœur…

    Like

  11. Safianechka says:

    Je suis pas vraiment d’accord, je trouve pas que ce soit “courageux” de mettre fin à ses jours. C’est tragique, ça nous frappe. On se prend une claque quand on apprend que quelqu’un s’est suicidé. On sait pas ce qu’il leur est passé par la tête, on ne connait pas leurs sentiments, mais je ne trouve pas que ça puisse avoir quoique ce soit de courageux. Il faut du désespoir et une détermination morbide. Pas du courage.
    Dans leur cas, ce qui serait courageux, ce serait plutôt de trouver la force d’essayer encore de vivre.
    C’est la vie qui est difficile. Pas la mort.

    Sinon, comme toi, je trouve que c’est un acte criminel que de choisir d’emmener avec soi 149 autres vies dans la tombe. Des personnes qui imaginaient se lever le lendemain, qui étaient probablement en train de penser à ce qu’ils allaient faire en arrivant à destination, ou bien en arrivant chez eux, et qui ont tout bonnement été coupé dans leur élan par cet événement tragique, ce choix égoïste qu’a fait une seule et unique personne…

    Like

    • Marie Kléber says:

      Safianechka, il faut peut-être être passé non loin de là pour comprendre le courage qu’il faut. Mais je sais aussi que pour ceux qui restent c’est atroce et que reprendre la vie après un tel drame c’est un vrai défi.
      Après c’est un choix personnel et on ne devrait jamais emmener dans sa chute des personnes qui n’ont rien demandé et qui aimaient très certainement la vie.

      Like

  12. Bernieshoot says:

    en tant que contrôleur aérien j’ai eu une pensée pour mes collègues à la fréquence qui ont vu et n’ont rien pu faire .. puis j’ai eu les mêmes pensées que toi .. on ne peut parler de suicide en entrainant 149 innocents avec soi …

    Liked by 1 person

  13. fatimab says:

    J’étais terriblement choquée hier en apprenant aux nouvelles que ce crash est dû à un suicide.. Il a tué tellement de personnes, blessé des familles entières. Encore un drame auquel on ne pouvait pas s’y attendre :/

    Like

  14. tetedelinette says:

    Un crash d’avion, c’est déjà horrible. Mais apprendre que c’est dû au suicide du pilote, c’est sûr que c’est encore pire parce-que là, on a franchement quelqu’un sur qui mettre la faute, même s’il est mort. Du coup, on cherche le second coupable, celui qui a permis que cette situation arrive. C’est aussi un moyen de détourner son chagrin, on a autre chose sur quoi se “reposer” au lieu de se laisser aller à son chagrin : trouver le responsable. Et pour les journalistes, quel sujet! Ca prend toute la place aux infos. Il faut dire que cela se passe près de chez nous, pas comme ces enlèvements qui se passent beaucoup plus loin et qui nous touchent moins vu qu’il y a peu de chance qu’on y trouve des personnes de notre entourage….
    C’est triste à dire mais c’est la réalité.
    Repose-toi bien Marie et bon week-end!

    Like

    • Marie Kléber says:

      C’est encore pus horrible en effet Linette. Tant qu’on cherche un coupable, on ne pense pas. On a l’impression de se battre. On a l’impression de tenir.
      Merci Linette et bon dimanche à toi

      Like

  15. Lesdoucesparoles says:

    Coucou,
    Je suis d’accord avec toi, il faut être vraiment courageux pour décider de mettre fin à ses jours. Quand j’ai appris que c’était le co-pilote qui avait volontairement réduit en cendres l’avion, je me suis dis “Comment est-ce que cet homme a eu l’idée, rien qu’un instant, qu’il avait le droit de détruire la vie de centaines de personnes juste parce qu’il est malheureux?”
    C’est bien triste.
    Bonne journée à toi 🙂

    Like

    • Marie Kléber says:

      Merci pour ta participatin au débat. Certains disent que le fait qu’il ai prit toutes ces vies avec la sienne c’était sa manière de délivrer les gens,qu’il pensait aussi malheureux que lui. C’est très triste de toute façon.

      Liked by 1 person

  16. loraline says:

    Je ne pense pas non plu que l’on puisse parler de “courage” pour qualifier un suicide, qu’il concerne 1 seule personne ou 1 + 150. Au contraire, je vois ça comme une fuite, quand la douleur devient intolérable et insupportable. J’ai été choquée aussi de ce geste, mais l’on parle bien d’une personne malade donc je crois qu’il est normal que l’on ne puisse pas comprendre cet acte… Comme je l’ai vu dans un commentaire, j’ai été tenté de me dire que c’était une pulsion, mais le fait qu’il ait bloqué le pilote volontairement de l’autre côté de la porte me paraît bien calculé… Enfin voilà, essayer de trouver des répones à l’inacceptable…

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Justement quand la douleur est intolérable, seule la mort semble pouvoir nous délivrer Loraline. Mais je comprends tout à fait que le suicide puisse être vu differemment par nous tous.
      La maladie de la personne rend l’acte un peu moins inhumain peut-être. Mais ceux qui savaient et qui n’ont rien fait…

      Like

  17. djdfr says:

    Les choses vont s’empirer car l’humanité est arrivé à un moment de crise. Ou nous changeons ou nous perdons notre nature divine. L’énoncé est simple–aimer, pardonner, faire la paix, se libérer des préjugés, développer l’intelligence du cœur. Bien sûr, le vivre peut être plus compliqué. Néanmoins, ça vaut le cout de faire l’effort.

    Liked by 1 person

  18. Charly says:

    Face à un tel drame, tout le monde cherche un coupable et, là, il est servi sur un plateau. Pourtant difficile d’en vouloir à quelqu’un de tellement désespéré qu’il en est venu à se donner la mort à lui et à plus d’une centaine d’autres personnes avec autant de détermination. Une âme brisée qui a entrainé les autres avec lui. Il nous reste la tristesse et l’incompréhension, en pensant fort aux familles de chaque victime.

    Like

    • Marie Kléber says:

      C’est vrai Charly. Je crois que chercher à comprendre un tel acte ne changera rien.Ce qu’il reste c’est la tristesse de ceux qui restent justement.

      Like

  19. La Carne says:

    j’ai trouvé ça effroyable. Egoïstement. je prends “souvent” l’avion… c’est terrifiant. Les réponses arrivent concernant cette personne, ses intentions… c’est de plus en plus effrayant. Je ne monte jamais totalement sereinement dans un avion… cet été, ce sera encore moins que d’habitude…
    Là il y avait clairement volonté de mourir… et de tuer… pour marquer… c’est criminel. Je n’ose imaginer l’état des familles… l’état des parents de cet homme…

    Like

    • Marie Kléber says:

      Moi non plus. L’avion est toujours synonyme de tension même si on nous répète que c’est le moyen le plus sûr de voyager… La c’est le suicide qui entraine des centaines d’autres personnes dans la chute qui fait mal. Vouloir en finir avec la vie, ça peut se comprendre. Mais là c’est tuer intentionnellement des personnes innocentes. Atroce vraiment.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s