Posted in Carnets de route

Comme une envie de voir la mer…

Je suis une fille de la ville, mais de la ville près de la mer.

Je n’aurai jamais pu vivre à la campagne. Ses bruits me font frissonner. Je me sens mieux dans un appartement, même sans jardin. Avec la mer, pas si loin.

J’ai grandi sur la côte ouest, près de l’océan. La ville et ses rues vivantes. Et le calme du bord de mer, aux vacances scolaires et chaque weekend à partir de Juin.

A côté du périph, la vie semblait être acquise, notre routine installée. Autour de nous, il y a de la verdure, des parcs pour nous faire oublier les embouteillages de début et de fin de journée, des jardins pour les enfants, des espaces verts qui nous donnent l’illusion que nous pouvons quitter la ville le temps d’un après-midi, en pique-niquant sur l’herbe en famille ou entre amis.

La mer est loin. Et elle me manque. J’aimerai pouvoir sauter dans un train et en moins d’une heure retrouver les plages de mon enfance, celle qui me connaissent si bien, gardiennes infaillibles de mes souvenirs et de mes secrets.

Est-ce la fin de l’hiver, le printemps qui se fait désirer, la longue chaîne des bronchites, angines et grippes qui m’ont secouée depuis le début de l’année ?

2015-03-26_16 38 51_resized

J’ai beau aimé Paris, j’ai besoin de fraîcheur, de douceur, de m’asseoir sur le sable et d’attendre l’orage. Même la pluie n’a pas le même goût face à la mer. J’ai envie de siroter un café en écoutant le va et vient des vagues, de m’aventurer dans les terres, de me blottir contre un arbre, de regarder le ciel changer de couleur, annoncer la nuit.

Paris est loin de tout ce que j’ai toujours aimé, de ce qui m’a toujours soutenu, dans les moments délicats de mon existence. En France ou ailleurs, la mer a toujours été mon alliée, ma bouée de secours, une épaule sûre et sereine, mon havre de paix et de sécurité.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

7 thoughts on “Comme une envie de voir la mer…

  1. Mes montagnes me manquent mais je dois avouer qu’on s’acclimate bien aux villes de bord de mer. J’ai cette chance en pleine capitale d’être à 10 minutes des rouleaux et du sable qui colle aux pieds et j’avoue, ça requinque !

    Like

    1. Il reste toujours un peu de nous où que nous allions et les paysages connus et aimés nous manquent toujours autant Petite Yaye. Même si ailleurs, nous trouvons parfois d’autres paysages qui nous font du bien!

      Like

  2. Je me sens un peu honteuse en te lisant Marie, moi qui vois la mer et la plage de ma fenêtre et qui n’en profite que très peu, oubliant souvent que ce n’est pas donné à tout le monde. Je sais pourtant qu’elle me fait du bien. Mais bon, je ne suis pas une fille de la mer, et encore moins de la ville. À l’approche des beaux jours, je ressens toujours un irrépressible besoin d’aller fouler la terre, de marcher dans les herbes folles, de toucher l’écorce des arbres… Moi, c’est sur les crêtes des Préalpes, au loin, que je guettais l’orage, étant petite. Plus j’avance en âge et plus je me sens attirée par les environnements montagneux.
    Merci de m’avoir fait voyager 🙂

    Like

    1. Je crois que notre enfance reste ancrée en nous Marie. Nos souvenirs nous lient à des lieux, des paysages. Quand on est loin d’eux, on ressent comme un manque. Et quand on les retrouve, quelque chose en nous se remet en place.
      Je t’embrasse bien fort et ne t’en veux pas de ne pas profiter de la mer, si pour toi les montagnes sont plus apaisantes que ces grandes étendues d’eau calme que je chéris!

      Like

  3. J’aime la regarder, moi aussi, Marie… De loin ! C’est très apaisant. La voir de ma fenêtre, c’est un spectacle magique que j’apprécie tous les jours, car c’est tous les jours différent. Par contre, je ne m’en approche que rarement et chaque fois, je me demande pourquoi je ne le fais pas plus souvent !
    Bon week-end avec ton petit bout 🙂

    Like

    1. J’avoue ne pas avoir grandit près de la montagne, donc je m’en passe Sabine. Mais la mer c’est mon péché mignon!

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.