Constat douloureux mais salutaire

Dans cette course au lectorat, à la recherche de confiance en moi, j’ai perdu pied. J’ai perdu l’essence de la vie, j’ai perdu des repères importants. Je me suis lancé des défis de taille, ai multiplié les projets en tous genres.

J’ai existé avant de perdre pied, d’en avoir trop dans la tête, trop à n’en plus dormir sans penser aux mots à ajouter sur la page virtuelle que devenait ma vie.

Un banal mal de gorge, le besoin de dormir, de m’allonger et de ne penser à rien, une balade en petit train m’ont remis sur les rails. Mais des rails différents.

Je ne vais pas m’entêter dans la voie choisie, ni continuer à chercher dans le regard des autres la confiance qui me manque. C’est encore là un travail qui ne revient qu’à moi et moi seule. Les autres pourront peut-être m’aider à y arriver mais ils ne pourront pas faire le chemin à ma place.

Le nombre d’abonnés que je regardais grossir hier, assez fière, me donne la nausée aujourd’hui.

Le constat n’est pas forcément simple à gérer mais il est important que je sois honnête avec moi-même. Cette semi-gloire m’a attirée. J’ai voulu me hisser en haut du podium, devenir celle vers laquelle tous les regards se tournent, tout en conservant mon intégrité, ma vérité.

A trop vouloir m’approcher du soleil, je me suis brulée les ailes. En endossant les attributs d’une autre, j’ai forcément mis de côté un peu de moi, sans y prendre garde.

J’ai multiplié les heures de connexion, oubliant la vie, n’aspirant qu’à voir si j’avais un nouveau commentaire sur un billet. Je suis devenue obsédée par mon blog, par son essor, par son exposition, par son design, son aura. Sans m’en rendre compte, j’étais devenue accro, accro au regard des autres sur moi.

Je suis déjà passée par là, une fois, plusieurs fois. La prise de conscience est douloureuse mais elle est salutaire. Elle nous aide à aller de l’avant, à renverser la vapeur, à prendre des décisions vers un mieux-être, une nouvelle vie.

2015-03-10_16 28 39_resized

Advertisements

11 thoughts on “Constat douloureux mais salutaire

  1. P'tite fée says:

    Comme j ete comprends Marie. Le blog doit rester un lieu où s’épancher, mettre par écrit des choses qui nous tiennent à coeur sans en devenir l’esclave.
    Je tiens le mien quand j’en ai l’envie, l’inspiration sans rechercher la notoriété, j’en ai eu envie et puis j’ai v ud’autres se bruler les ailes comme tu dis à trop vouloir être célèbre, lu de plus en plus au détriment parfois de la vie de famille.
    Reste toi même telle que je te connais simple, fais toi plaisr à poser tes mots sur la toile ou dans tes cranets. Nous serons là si tu as besoin.
    Je t’envoies de gros bisous.

    Like

    • Marie O' says:

      C’est un équilibre difficile à trouver surtout quand on commence à être un peu plus lu. Il faut savoir prendre du recul et de la distance. J’ai vraiment cru que je maitrisais les choses, jusqu’au moment ou je n’ai plus rien maitrisé et je me suis retrouvée par terre. Je n’abandonnerai pas mon blog mais j’ai besoin d’abord de retrouver mes marques. Merci pour ton soutien ma belle. Grosses bises

      Like

  2. Marie says:

    Je crois bien qu’on en est toutes là, ma belle, à chercher un équilibre entre vie réelle et vie virtuelle, entre ce qu’on dit et ce qu’on ne dit pas. J’ai déjà débordé de ce que je voulais faire un paquet de fois en en disant beaucoup plus sur moi que ce que je voulais au départ, et je me dégoute parfois d’aller vérifier aussi souvent mes commentaires. D’un autre côté, les amitiés qui se tissent avec certaines blogueuses m’apportent un réel soutien… C’est pas simple de trouver le juste milieu.
    Mais en tous cas, tu penses bien que je te suivrai où que tu ailles et je ne serai sûrement pas la seule ! Te lire est un plaisir. Tu ne peux rien contre ça.
    Belle soirée, Marie. Soigne-toi bien

    Liked by 1 person

    • Marie O' says:

      Je crois que je n’abandonne pas surtout pour ça Marie, car les amitiés sont plus fortes que tout le reste et donnent envie de partager encore plus.
      Je sais que tu me suivrai au bout du monde!! Ca me touche d’ailleurs beaucoup. Merci pour tout Marie. C’est précieux.

      Liked by 1 person

      • petiteyaye says:

        tu as tout ton temps ! l’essentiel c’est que tu fasses des choses qui te plaisent et te font du bien 😉 Un blog ce n’est pas un boulot, ça doit être avant tout un plaisir et vu ton succès, je comprends que ça peut devenir trop, trop de charge, trop de contrainte, trop de pression… pleins de bises et contente d’être la première de ta liste “mes abonnements” 😉 si tu as besoin d’en parler par mail ou par Skype, je suis là 😉 (un peu loin certes, mais si près !) bises ensoleillées de nous deux

        Like

  3. Catwoman says:

    Je viens juste de comprendre que c’était toi … J’atteris pianissimo 😉

    Je ne te souhaite qu’une seule chose : trouve du plaisir à bloguer et écrire.

    Bises

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s