L’écho de son rire

Juliette. Son visage et ses rêves.

Elle poursuit le caddie de sa maman, la pousse gentiment et trouve que les motos sur le périphérique sont belles.

Elle monte dans le bus, me bouscule, juste pour avoir sa place contre la vitre. Elle colle son nez contre le carreau, éblouie par le monde qui tourne.

Dans sa tête, les idées s’entrechoquent, se bousculent un peu vite. Un peu de tout et beaucoup de trop.

Juliette. Ses pas sur le bitume.

Elle s’agite. Seule la main de sa maman la rassure. Un bisou puis elle reprend la pose, scrutant les voitures qui défilent, celles qui se dépassent et se poursuivent.

Elle me regarde, échange un sourire. Elle me prend la main. C’est comme un électrochoc.

Juliette. Ses grands yeux bleus perdus dans le vide.

En sortant du bus, elle se précipite sur le trottoir. Ses pieds dansent sur l’asphalte. Quand d’autres sortent leur parapluie ou courent se mettre à l’abri, elle lève la tête vers le ciel.

Elle ne va pas à l’école comme les autres enfants. Sa maman la dépose à la garderie où une jeune femme en jean, les cheveux courts, le regard espiègle l’entraine à sa suite.

Juliette sourit.

Arrivée à mon tour, je la laisse à sa journée de découvertes, de chagrins et de joies. La mienne sera parsemée de pépites d’elle, son énergie, son élan de vie.

Advertisements

14 thoughts on “L’écho de son rire

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.