Revenir ici. Ecrire. Oui encore. Toujours.

Je continue d’écrire mais ces derniers jours ont été psychologiquement difficiles à vivre pour moi.

Tout d’abord l’horreur. Puis la traque. Et d’autres drames. Tout ça m’a replongée dans mon histoire personnelle. Les menaces. La peur au creux du ventre.

La semaine avait d’ailleurs débutée avec ces mots « fais attention », quand j’avais osé dire à Roger que je n’avais aucune confiance en lui et que pour le moment il était hors de question qu’il voit l’escargot en dehors d’un centre médiatisé. « Fais attention, tu vas avoir de gros problèmes ».

Et puis un mail d’insultes, dans lequel il sous entendait que j’étais folle « il faut peut-être que tu ailles voir un médecin ». Ou pire encore « pourquoi je te dirai bonjour puisque tu me hais et que tu hais mon fils ». Ca s’en était trop.

J’avais passé une journée entre deux, un peu perdue, me demandant même « quand tout ça va s’arrêter, quand ? »

Et puis la France a été terrassée par ces actes terroristes d’une violence extrême. Et j’ai perdu mes repères.

Comment peut-on tuer des gens, parce qu’ils sont journalistes, policiers ou juifs ?

D’où vient cette haine, cette violence, ce fanatisme ?

Comment des êtres humains peuvent se laisser retourner la cervelle de cette façon ?

Je n’ai que des questions et aucune réponse. JE NE COMPRENDS PAS. Au-delà de nos différences, culturelles, religieuses, sociales, nous sommes des êtres humains. Nous vivons tous plus ou moins de la même façon. Pourquoi certains voudraient imposer leur loi, leur façon de voir les choses. Comme le dirait une de mes amies « si je finis en enfer, c’est mon problème ! »

JE NE COMPRENDS PAS.

Et quand je ne comprends pas, quand mes questions ne trouvent pas quelque part quelques indices de réponse, je me sens mal. J’ai mal et je craque. J’ai envie de crier au monde STOP. Arrêtez de vous haïr. Arrêtez le massacre. C’est insupportable.

Revenir ici. Ecrire. Oui encore. Toujours.

2015-01-12 16 24 59_resized

Même si aujourd’hui je n’ai plus trop de mots. On dirait que quelque chose s’est brisé en moi, encore une fois, et qu’il me faut un peu de temps et beaucoup de prières pour panser ces blessures. Je ne lâche pas mes idéaux. J’ai toujours foi en l’humanité. Mais je ne me berce plus d’illusions. C’est à nous aussi de faire en sorte que les choses changent.

Advertisements

35 thoughts on “Revenir ici. Ecrire. Oui encore. Toujours.

  1. Ma Marie je devine ô combien cette semaine a été éprouvante. Décidément… ce début 2015 nous aura tous pris au piège. Je continue de croire que les choses vont aller en s’arrangeant. Courage ❤ Je suis de tout cœur avec toi (là pour toi si besoin bien évidemment) et t'embrasse très fort.

    Like

    • Il faut y croire Asmaa. Nous avons toutes les cartes en main pour construire un demain plus serein et lumineux.
      Mille merci pour ton amitié.

      Like

  2. Il y de quoi être ébranlée, Marie. Je ne comprends pas non plus cette haine et cette violence. J’ai passé le reste de la semaine complètement hébétée, comme assommée. J’ai vu mes repères vaciller au point d’aller relire ce qui m’a toujours semblé clair. Comment des gens peuvent-ils trouver une justification au crime là où je ne vois que miséricorde, pardon, justice ?! Je ne comprends pas.
    Prends soin de toi pour remonter la pente. Accorde-toi le temps qu’il faut. Bises lointaines.

    Liked by 1 person

    • Mille merci pour ton soutien sans faille Marie. Il est difficile de ne pas comprendre, de ne pas trouver les mots qui pourraient nous apaiser. Je crois qu’il faut retenir ces valeurs de pardon, de justice, de paix et d’amour pour se reconstruire, pour reconstruire tout court.

      Like

  3. Et ça pet changer, mes malheureusement ma foi en l’humanité s’effrite aussi, puis revient, quand je vois les rassemblements, je me dis que oui, oui le monde peut changer,mais il y’aura toujours des gens dont la bêtise, la méchanceté, la violence voudront faire leur loi, il y’aura toujours un combat contre ces gens sans humanité justement, même si j’ai du mal à imaginer que ça existe, force est de constater que certains n’en ont aucune 😦

    Like

    • Je crois qu’il ne faut pas abandonner nos idéaux ma belle, mais il ne faut pas non plus croire que tout est gagné. Le monde est rempli de fous et d’âmes sensibles, il faut l’accepter je crois même si c’est très dur.

      Liked by 1 person

      • Oui réussir à faire une place a cette idée m’est très compliqué vraiment, mais tu as raison, nos idéaux doivent rester intacts, ce sont nos fondements , c’est important .

        Like

  4. je ne comprends pas non plus cette haine envers les autres, encore que la haine je la subis tous les jours depuis plus de 7 mois de la part de ma voisine “arabe” la seule qui ne doit pas connaitre Charlie, pas plus tard que ce matin elle m’a menacée en hurlant “sort” et puis quoi: que va-t-elle me faire? je suis triste, j’essaye de résister et ne ne pas faire d’amalgame, je ne suis plus tolérante du tout envers elle, j’essaye de l’être envers les autres… la manipulation on connait toi et moi et cela fait mal, tiens bon Marie, je n’ose te dire que cela cessera un jour, simplement un jour on y est moins sensible en tout cas pour ce qui est de l’homme avec qui on vivait. bisous à vous deux prends soin de vous deux;

    Like

    • Je crois que la haine, le mépris et la manipulation, nous en connaissons un rayon Catherine, malgré nous. Je ne comprends pas pourquoi certaines personnes se plaisent à détruire les autres. Et c’est parce que je ne comrpends rien que j’ai mal.
      Mais il faut continuer à avancer et garder la tête froide et droite. Ils ne gagneront pas, tous autant qu’ils sont, cloitrés dans leur folie et leur lâcheté.
      Grosses bises à toi aussi et prends soin de toi.

      Like

  5. Je t’envoie toutes mes plus belles soudes, tout le soutien nécessaire… Moi je te dis “fais attention à toi” dans le bon sens. Prends vraiment soin de toi ma belle Marie, et de ton petit. Les choses sont éprouvantes, cassantes, humiliantes. Mais n’oublie jamais que tu es une belle personne.

    Like

  6. Comme je te comprends…cette semaine aura été épouvantable et l’incompréhension et la peine l’auront dominé…mais ce que j’ai vu hier me laisse croire (peut être naïvement) que la démocratie est plus que jamais présente et que la France est un beau pays où reigne la liberté, l’égalité et la fraternité…
    Courage Marie la vie a décidé encore une fois de mettre des épreuves sur notre route mais je suis certaine que nous en ressortirons plus forte et grandie.
    Prends soin de toi. Prends le temps nécessaire…Je t’embrasse fort

    Like

    • Mille merci à toi. Je crois que les évènements nous ont pas mal ébranlés. Et puis dans notre vie, il nous a fallut aussi faire face au deuil, au mépris. Pas facile de tout gérer en même temps.
      Mais oui, on sort toujours plus grand des épreuves. Douces pensées pour toi. Grosses bises de Paris

      Like

  7. Je suis tellement passée par tous les stades cette semaine, que maintenant tout s’écroule. J’ai voulu être forte, montrer que je n’avais pas peur, qu’on saurait être au-dessus de tout ça, mais ça remet tout en cause, et je ne sais plus du tout où j’en suis… Je me raccroche à des choses heureuses pour ne pas sombrer mais j’aimerai pouvoir faire sortir tout ça comme tu le fais. Les moindres mots trop brutaux, jugements trop hâtifs, sont autant de coups de couteaux qui me laissent gisante au sol. Et puis ces mots de Roger qui me glacent l’échine parce que je les entends parfois à mon endroit… ça ne résout pas ton problème, mais sache que c’est une onde de déflagration calculée, voulue, réfléchie et elle n’a pas des effets que sur toi, en effet, il y a quelque chose de cassé et il faudra du temps…

    Like

    • C’est normal Petite Yaye. Vouloir être forte est un mécanisme de défense comme un autre.
      Toutes ces choses sont difficiles, non seulement ces crimes atroces, mais aussi ce qui se passe dans le monde, et la façon dont chacun réagit, les aigreurs qui ressortent, les jugements hâtifs qui pullulent sur le net. Il a de quoi perdre pied.
      Se faire un avis devient difficile. Alors tu as raison, il faut s’entourer de douceur, de rires d’enfants pour tenir le coup.
      Quand aux propos et insultes de Roger, je sais que de nombreuses femmes doivent vivre avec au quotidien. Cette angoisse latente de perdre l’être qui nous est le plus cher, parce que c’est bien de ça qu’il s’agit. Les hommes usent et abusent de menaces pour nous maintenir sous leur joug. Il faut vivre avec et ne jamais baisser les bras.
      Je pense très fort à toi et t’envoie de douces pensées de France

      Like

  8. Marie, oh que oui ! Ecrire, toujours, parce que souvent, mettre des mots aux choses et surtout aux sentiments, et bien, cela fait un bien fou-fou ! Et puis sinon, plein de rayons de soleil pour toi !

    Bizz

    Like

  9. L’incompréhension, c’est exactement ce que je ressens dès que j’allumais une TV. Cet épisode aura été très éprouvant pour la France, mais pas plus que d’autres, pas plus que ce qu’il se passe dans d’autres pays certains pire en terme de barbarie. J’ai du mal à être dans l’effroi ici, plus que pour le reste. J’ai cessé de regarder les actualités pour cela entre autre, prise dans mes tripes chaque fois que j’ouvrais un journal, comment peut-on être indifférents à ce qu’il y a dehors et si affecté par ce qu’il y a ici? Et pourtant, ces évènements m’ont également beaucoup affecté. Je voudrais n’en retenir qu’une choses, ces gens sont morts pour leur convictions, et leur liberté, et cela m’incite à vouloir, moi aussi, m’engager pour les valeurs. Par ailleurs, je t’en prie, n’écoute pas les mots de haine de Roger. n’y prête aucune attention. Ne le laisse pas s’immiscer dans ta liberté d’être la mère que tu veux être. Ne le laisse pas piétiner tes valeurs. Courage, encore, je sais, c’est difficile… Si je savais prier, je priais pour toi, et ton fils, pour que vous puissiez trouver la tranquillité et le bonheur que vous méritez tant! je t’embrasse douce Marie, à très bientôt!

    Like

    • Oui ma belle, c’est cela aussi qui me fait mal, de me dire qu’on est prêt à se lever pour dénoncer le barbarisme, quand les horreurs se passent à deux pas de chez nous. Mais quand tout se passe à l’autre bout du monde, on n’en a que faire. Mais quoi faire, comment agir?
      Je suis un peu dépassée par tout ça moi aussi.
      Quant à Roger, j’ai accusé le coup. Ses menaces m’oppressent mais envers et contre tout, il faut tenir bon et profiter de la vie.
      Je t’embrasse moi aussi et au plaisir de se revoir vite. Merci pour tes mots en tous cas.

      Like

  10. Tout ça me donne envie de me mettre dans une bulle, me couper du monde extérieur, de ne plus regarder/lire les infos (bon, ok, je ne les regarde jamais, mais je les lis souvent), de ne plus côtoyer que des gens de confiance, et d’ignorer que tout ça, sur la même planète que ma bulle, existe.

    Like

    • Comme je te comprends Nine. C’est partagé. Moi j’aurai plutôt tendance à vouloir prendre valises et enfant et déserter sur une île loin de toutes ces horreurs.

      Like

  11. Je suis dans le désarroi le plus total… perdue… vidée… déçue… en colère… je n’ai plus d’illusions non plus. A nous en effet de faire en sorte que les choses changent… mais là, tout de suite… j’ai des doutes sur ma, notre capacité à faire bouger les choses…

    Like

    • Je crois qu’on a besoin de retrouver nos esprits, de revenir à une vie plus calme. La colère, la déception et le chagrin ne dureront pas. Elles sont porteuses d’énergie qui nous donneront envie, sous peu, de nous dépasser. C’est vrai pour tout…

      Liked by 1 person

  12. L’affaire de Charlie Hebdo a mobilisé toute la France. Impossible de trouver une chaine de télé qui ne parlait pas de cela, toute la journée, dimanche.
    Les français ont tous répondu à l’appel de la marche républicaine. Et je trouve cela très bien.
    Après, je ne peux m’empêcher de penser à la tuerie de Toulouse/Montauban d’il y a 2 ans, qui a tué aussi des enfants, qui n’avaient rien fait à personne mais qui a fait beaucoup moins parlé d’elle parce-qu’il ne s’agissait pas de personnes connues….
    Moi non plus, je ne comprends pas comment on peut décider de prendre la vie de personnes juste parce-qu’elles ne pensent pas comme toi. Et qu’elles le font savoir par l’humour.
    Je suis peut-être un peu décalée, mais cela me fait penser à la devise des Thanatonautes de Bernard Werber “L’amour pour épée, l’humour pour bouclier”, une façon de se défendre, qui ne fait de mal à personne…..
    Bon courage à toi , Marie.

    Like

    • Je crois que cet épisode douloureux a secoué la France. Je repense souvent à ces enfants tués et à tous les autres à travers le monde, à tous ces inconnus pour lesquels on ne se lève pas, parce que c’est loin.
      J’aime cette citation, très juste en effet Linette. L’humour et la caricature sont des façons de dénoncer des faits, des actes, sont une manière de bousculer les consciences. Beaucoup ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre.
      Et puis il n’y avait pas que ça. Il y a eu les policiers et ces innocents descendus acheter une baguette, faire leurs courses. Parce qu’ils sont qui ils sont, on les assassine sauvagement. Je ne comprends rien à tout ça.
      Grosses bises et belle journée à toi .

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s