Ma plus belle victoire

Quand je fais un retour un arrière, que je fouille un peu dans mon passé, enfin surtout dans ces 4 années qui m’ont privé de moi, mais qui au fond n’étaient que le résultat d’une longue agonie, d’une place que je ne trouvais pas depuis trop longtemps, dans mon époque, mon univers.

Quand je pose un pied dans mes souvenirs, sans amertume, ni regrets, je prends conscience de certaines choses, de ces principes un peu futiles auxquels je tenais, mais je constate surtout une chose, une chose forte et importante.

J’ai longtemps pensé, en posant cette fois le pied sur le sol français, le visage fatigué de trop de larmes versées, le cœur lourd de promesses bafouées, le corps anéanti, que cet homme que j’aimais avait tout brisé en moi, que la violence de ses mots avait détruit mes maigres forces, que le poids de ses silences avait fait mourir mon cœur.

Il n’en est rien.

Cet homme que j’ai aimé m’a dépossédé de moi, il m’a volé ma liberté, il a minimisé mes rêves, il m’a privé de mes pensées, il a violé ma confiance en lui, en moi.

Mais il ne m’a pas brisée. Il n’a pas atteint mes idéaux. Il n’a pas changé mon fond. Il n’a pas touché à mon âme.

Mon cœur a tenu le cap, alors que je dérivais. Il savait certainement que j’allais revenir à moi, que je n’étais pas morte, que je ne le serais jamais vraiment.

Cet homme que j’ai un jour détesté n’a pas remplacé l’amour que j’avais dans mon cœur par de la haine, ma souffrance par de l’indifférence, mes envies par des angoisses. Je suis restée celle que j’étais, malgré tout. Je suis restée cette fille avec mes idées de tolérance et d’amour universel attachées à mon être tout entier.

Il ne m’a pas vidée de ma substance profonde. Il a juste joué avec ce qu’il avait entre les mains, pensant qu’il pouvait peut-être me détruite.

Mais il n’en est rien.

Et aujourd’hui, je suis encore plus vivante qu’hier. Cette victoire, c’est à moi que je la dois !

3244799bb6de4c33571c360e31509618_resized

Source Pinterest

Advertisements

18 thoughts on “Ma plus belle victoire

  1. Lou says:

    L’être humain est plein de ressources… Pour supporter mais aussi pour se relever quand il tombe. Je suis toujours impressionnée par exemple de voir à quel point les enfants ont la capacité de se remettre à jouer et à rire dans les pires circonstances, après des catastrophes naturelles, etc. Je suis sûre que cette capacité, nous l’avons tous au plus profond de nous-mêmes et qu’elle se manifeste quand on a besoin d’être sauvé de sa propre détresse.

    Like

    • Marie Kléber says:

      C’est très vrai Lou. Je pense que nous l’avons tous en nous. Nous ne le découvrons que le jour où notre monde s’effondre, que le jour où l’impossible devient possible. Merci beaucoup et belle fin de journée à toi.

      Like

    • Marie Kléber says:

      Il en faut énormément Fedora. C’est ce que m’avait dit le père de ma famille d’accueil quand j’ai quitté l’Irlande. Les guerres, les violences, les tortures ne brisent jamais totalement les hommes, car il existe quelque chose de plus fort que tout ça, la vie, l’amour de la vie.

      Like

  2. dhelicat says:

    tu as su puiser en toi les ressources pour ne pas sombrer, il ne tient qu’a toi de ne plus perdre de temps, de savourer cette victoire et que rien ni prrsonne desormais ne te prive de toi… tres bon weekend Marie, bises

    Like

    • Marie Kléber says:

      Très bien dit Catherine! Je savoure désormais chaque jour. En fait je crois que je ne savais pas qu’un jour je pourrai être heureuse..
      Grosses bises de nous deux et belle semaine à toi.

      Like

  3. lamisstamara says:

    Oui, tu peux être fière, Marie, pour cette magnifique victoire ! C’est extraordinaire cette capacité qu’à l’humain, parfois, de se relever des pires épreuves. Je suis heureuse de te savoir plus vivante que jamais ! Bisous.

    Like

    • Marie Kléber says:

      Je crois que nous avons en nous des forces que nous ne découvrons que le jour où il faut faire face à l’impossible. Merci pour tes mots, ton soutien et ton amitié. Je pense bien fort à toi Karine.

      Like

    • Marie Kléber says:

      Merci beaucoup Elodie. Tes mots donnent vraiment envie de croquer la vie à pleines dents.
      Je te fais de grosses bises moi aussi.

      Like

    • Marie Kléber says:

      Mille merci Orlane. Tes mots me touchent. Tant de femmes sont des modèles autour de nous. Le tout est surtout d’écouter son coeur et de se rendre compte que nous avons tous droit au bonheur.

      Like

  4. Sophia says:

    Etrange contraste entre la légèreté, les évocations aériennes, du texte et le fonds évoqué, si grave. Car je trouve qu’il est très compliqué de s’extraire du regard de ceux qui sont sensés nous aimer. Cela demande beaucoup de force, la conviction de n’être pas folle, quand chacun voudrait qu’on le soit. Quelle victoire ! Bravo 😉

    Like

    • Marie Kléber says:

      “La conviction de n’être pas folle”, c’est tellement ça Sophia. S’en détacher sans culpabilité est un défi de taille. Mais c’est possible. Je crois que je ne me lasserai jamais de me le répéter et de le répéter autour de moi. On peut tous rebondir, réussir.
      Merci à toi

      Like

  5. maviedebrune says:

    cet article me prend aux tripes !!! c’est tellement vrai …. Les épreuves nous mettent à terre, mais on garde toujours au fond de nous, même quand on y croit plus, cette force, ce coeur qui nous pousse à devenir nous même. Je suis un peu confuse dans ce commentaire, je me comprends, j’espère que toi aussi !
    Soit fière de toi ❤

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s