Je ne bois pas d’alcool (ou presque) et je me porte très bien

Voilà ma réponse à la très célèbre exclamation « oh la la, mais tu ne bois pas d’alcool ! », que j’entends à peu près à chaque fois que je dis non à un apéritif ou un verre de vin.

S’ensuit souvent une deuxième question, bien entendu les gens sont curieux, qui ressemble plus ou moins à ça :

  • T’es malade ?
  • C’est ta religion qui te l’interdit ?
  • T’en bois pas du tout, du tout ?

–      Mais pourquoi ?

Suivie d’une autre exclamation, avant même que j’ai donné ma réponse : Ma pauvre !

Il est donc grand temps que j’éclaircisse les choses, histoire que ça soit bien clair entre nous :

Non, je ne suis pas une extra-terrestre, arrivée par erreur sur la planète terre.

Non, ne pas boire d’alcool ne nuit pas gravement à ma santé.

Non, ma religion (quelle religion déjà !) ne me l’interdit pas.

Non, je n’ai aucun problème avec le fait que d’autres boivent de l’alcool, même si moi je préfère de loin le jus d’ananas.

Non, je ne fais pas ma mijaurée en refusant.

Oui, j’aime faire la fête et danser jusqu’au bout de la nuit !

Pendant des années, j’ai fait semblant, je me suis envoyée des « Monaco » au café de la plage avec les copines, des « Malibu » en boîte de nuit et ai descendu avec grande difficulté des verres de vin blanc à l’occasion de réunions de famille et d’anniversaires de mariage.

Soyons clairs, pendant des années, je me suis forcée. Pour faire bien. Pour éviter d’avoir à répondre aux questions poussées de tous ceux qui voulaient comprendre le pourquoi du comment ou le comment du pourquoi.

Et puis un jour, j’ai dit BASTA. Et j’ai décidé tout bonnement de ne plus me forcer, de dire tout simplement que je ne prenais pas d’alcool, parce que je n’aimais pas ça. L’alcool, ça ne me désaltère pas. Je n’aime pas le goût. Je ne trouve aucun plaisir à en boire. Dans la vie, on ne fait pas toujours des choses que l’on aime, mais quand on a le choix, je me dis que ce serait dommage de passer à côté.

Ce qui ne m’empêche nullement de boire du cidre quand l’occasion se présente, parce que j’adore ça !!

2136cb65407ad7eb4ea6d7bc30041350_resized 

Advertisements

51 Comments

  1. Eloise says:

    Moi non plus je n’aime pas l’alcool ! Du coup je n’en prend jamais, même si les jeunes avec qui je suis lors des soirées me regardent très bizarrement lorsque je leur dit … Je ne vais pas me forcer à en boire juste pour leur plaire ! 🙂

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Tout à fait Eloise. Je crois qu’il faut savoir penser à ce qui NOUS fait plaisir avant tout.

      Like

  2. Poupette says:

    Pas d’alcool pour moi non; et moi et mon porte-monnais nous portons très bien, merci 😉

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Ca c’est une certitude Poupette! Tout le monde est heureux!

      Like

  3. fedora says:

    Et tu as bien raison si tu n’as pas envie ! (le barbare ne boit pas d’alcool non plus et c’est bien pratique ^^)

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Très pratique!! Mais tu vois je suis contente d’avoir écrit cet article, je ne pensais pas qu’il y avait autant de gens qui ne boivent pas. d’alcool…

      Like

  4. Eh bien chacun ses choix et ses envies, si tu n’aimes pas ça,tu as raison de ne pas te forcer, il n’y a pas de raison. Je ne comprends même pas les réactions type “pourquoi”…moi, j’aime bien prendre des verres avec les collègues de temps en temps mais pour être honnête, après une mauvaise expérience l’année dernière *vilaine*, je ne suis plus super fan de l’alcool …

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Le “pourquoi” revient en force, comme si on ne pouvait pas faire ce qu’on voulait Bulle. Chacun ses choix en quelque sorte!

      Like

  5. Tiens, j’ai eu droit aux mêmes réflexions dans ma jeunesse, y compris aux réunions de famille où je passais pour la rabat-joie de service quand je m’énervais devant l’insistance des autres pour “juste un petit verre”. Un jour j’ai jeté un verre au visage de mon oncle qui m’avait mis du vin rouge en douce en lui hurlant que s’il était alcoolique ça le regardait, mais qu’il ne m’entraîne pas là-dedans (il était effectivement alcoolique, et drogué en plus, bref). Ma tante m’a foutue dehors et m’a plus invitée car, je cite “je ne sais pas m’amuser”…
    Les gens sont pénibles à chercher à nous imposer leur point de vue. S’ils sont incapables de s’amuser sans boire, ça les regarde, mais qu’ils ne forcent pas les autres.

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Tout à fait d’accord avec toi. Alcool et fête ne vont pas de paire. On peut très bien s’amuser sans boire d’alcool et boire de l’alcool et ne pas aimer faire la fête. Il faudrait que les gens soient juste un peu plus tolérants et acceptent simplement ceux qui font des choix de vie différents des leurs, c’est pas compliqué pourtant!!!!

      Like

  6. Petitgris says:

    Bravo Marie ! 🙂 Je n’ai jamais aimé le goût des boissons alcoolisées et je m’en passe très bien ! J’ai fini par ne plus entendre les réflexions de ceux qui associent alcool et fête. Bisous

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Selon certains, faire la fête et boire de l’alcool vont de paire. Pas du tout selon moi…Et puis comme toi, le goût m’indispose. Je m’amuse mieux avec une limonade!
      Bises Paulette

      Like

  7. Pour tout te dire, je ne bois de l’alcool que dans les grandes occasions, même le vin, je n’en bois jamais au quotidien. Et comme toi, ça ne me manque absolument pas ! Tu as bien raison de ne plus te forcer à en boire… Bisous ma belle !

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Ca ne sert à rien en effet Karine. Bises à toi et belle soirée

      Like

  8. Je ne bois pas d’alcool non plus et il est vrai qu’on a droit souvent au “tu ne bois pas d’alcool ?” et je réponds non je n’aime pas ça !! et ce n’est pas une tare !! Je préfère le jus d’orange ! Bel article Marie. Des bisous.

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Ce n’est pas une tare, exactement Béa. Je préfère les jus, au moins je me régale!
      Bises et belle soirée à toi.

      Like

  9. Charlie H says:

    Et puis comme ça notre rôle est tout trouvé… coucou Sam !

    J’ai bu beaucoup. Et un jour je suis tombée malade (pas de l’alcool). Depuis je tolère beaucoup moins donc je me contente de ce que je peux ingérer. Et c’est pas plus mal comme ça !
    Qu’est-ce qu’ils sont pathétiques les gens qui se saoulent chaque weekend… 😉

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Tout trouvé Charlie, c’est parfait en effet!
      Rien ne sert de se forcer ou de faire plus, pour faire comme tout le monde. Le plus important, c’est de se sentir bien avec ses idées.

      Like

  10. Natacha says:

    Je me retrouve un peu la dedans 🙂
    Je n’irais pas dire que j’ai “fait semblant” lorsque des mes 3 années de “folies” à prendre des cuites monumentales (terminale et 2 ans de fac), même si je ne buvais pas pour le plaisir de la boisson ça c’est une évidence. J’aime assez certains alcools ou certaines boissons si elles sont bien préparées (un bon Tariquet, un bon punch ou du cidre), mais avec modération (sauf le cidre ^^) et toujours quand ils ont une saveur très sucrée qui finalement annule un peu le goût de l’alcool !
    Bref une fois revenue chez mes parents il y a un poil plus de deux ans pour faire mon BTS, plus de copains dans les environs, perdu l’habitude de picoler à tout va, les rares soirées que je faisais me faisaient rapidement sentir les effets de l’alcool et arrêter… Et finalement maintenant je n’en bois plus ou très occasionnellement (en ce moment plus du tout, je suis enceinte !) depuis au moins un an. Même avant d’y être “médicalement contrainte” quand on me proposais un verre d’une boisson que j’appréciais j’avais tendance à décliner.
    Le seul qui s’en étonne est mon beau père, mais bon, c’est une autre affaire (il s’étonne bien du fait que je ne supporte pas rester dans la même pièce que toute la famille qui fume en tant que non fumeuse, à partir de là hein ^^) !
    L’absence d’alcool m’a jamais empêché de m’amuser, ni avant quand j’étais plus jeune (avant mon année de terminale aussi je sortais et faisais la fête ^^) ni maintenant que je n’en bois plus (ou si peu qu’on peut pas dire que l’amusement vienne de la boisson). On me demande assez rarement pourquoi je n’en bois pas, déjà que je suis végétarienne certains doivent penser que ça va de paire je sais pas (non du tout, mais je suis déjà classée comme relou-rabat-joie-qui-n’aime-pas-faire-bonne-chaire aaah les préjugés), et si on le fait j’esquive parce que j’ai pas vraiment à justifier :p
    Merci pour cet article en tous cas ! Bises

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Merci Natacha. Parfois c’est un choix, d’autres fois, c’est la vie qui veut ça. Le tout est de se sentir bien avec ses idées. Même si les autres nous traitent facilement de “rabat-joie”.
      Bises et Félicitations à toi!

      Like

  11. Marie says:

    Je trouve ça fou que tu aies à te justifier là-dessus. Comme si c’était une obligation de boire. L’alcool n’est pourtant pas un produit comme les autres. Chacun devrait se sentir libre de choisir s’il veut en consommer ou pas.
    Et inutile de préciser que je n’en boit pas non plus depuis très longtemps et que je ne m’en porte pas plus mal 😉
    Quand je vois (de très très près) ce que l’alcoolisme peut faire à une famille, je me dis que je suis dans le bon… Je ne perd rien.

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Pour les gens, si tu ne bois pas, sois tu as un problème, sois tu fais du style. Les gens d’ailleurs au premier abord ne me croient pas. Comme si boire était essentiel dans la vie.
      Quand je vois moi aussi les ravages de l’alcool autour de moi, je me dis que je n’y perds pas grand chose. Même si boire un verre ne conduit pas forcément à la maladie.
      J’espère que tu te remets doucement Marie. Merci

      Like

      1. Marie says:

        Non, bien sûr qu’un verre ne conduit pas obligatoirement à la maladie. Je sais bien que des tas de gens ont une consommation tout à fait maîtrisée qui ne pose aucun problème. C’est juste qu’en étant concernée au premier plan par cette maladie qu’est l’alcoolisme, je vois peut-être cette problématique autrement – d’un point de vue strictement de santé, indépendamment de ma pratique religieuse 😉
        Quand je vois des gens continuer à proposer des boissons alcoolisés à une personne en sachant pertinemment que cette personne est alcoolique, et en sachant que cette personne va prendre le volant en sortant de chez eux… Je me dis qu’il y a quand même un problème dans la relation que les gens entretiennent avec ce produit potentiellement dangereux.
        Et je vais beaucoup mieux, Marie. Merci de t’en inquiéter.
        Excellent week-end !

        Liked by 1 person

  12. petiteyaye says:

    et bien tu as bien raison ! non mais en plus il faudrait que tu te justifies ?! Bizarre que personne ne t’ai fait le coup de croire que tu étais enceinte… Depuis que je suis au Sénégal je ne bois pratiquement plus jamais d’alcool car personne autour de moi n’en boit et ça ne me manque pas du tout. Mais comme j’avais acheté une bouteille de cidre pour accueillir un canadien à dîner, je viens de me souvenir qu’il restait un fond de bouteille dans le frigo et tu sais quoi ? Je trinque à ta santé 😉

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Tu sais bien, les gens ont un avis sur tout ma belle! Tchin Tchin alors, de loin et avec le coeur. Je t’embrasse bien fort.

      Liked by 1 person

  13. dhelicat says:

    Bravo Marie, l’Homme n’en boit pratiquement jamais cela nous fait rire car au restaurant c’est Madame qui boit entendons nous j’aime de temps en temps un bon voire très bon verre de vin, pas d’apéritif ou très rarement et je n’ai jamais été une grande consommatrice… Une coupe de champagne de temps en temps … Ma mère me parle encore de la bouteille de vin rouge chere je suppose que nous avons l’homme et moi laisser se perdre car juste entamée nous ne l’avons pas finie, pour moi bon vin rime avec bon mets pas avec une soupe salade (lol) bisous Marie câlin à tonio

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Je te rejoins Catherine. C’est comme pour les crèpes s’accompagnent de cidre, sinon c’est pas pareil! Je dis que le plus important c’est de se faire plaisir et surtout de ne pas se forcer!!!
      Bises à vous deux.

      Like

  14. J’en bois de temps en temps quand je reçois ou quand je vais chez les gens. Mais en général, c’est boisson light et le plus souvent possible carrément de l’eau ! Tu as raison, ce n’est ni une question de religion, ni une question de santé, c’est juste une question de on aime ou on n’aime pas.

    Like

    1. Marie Kléber says:

      C’est tout simple et c’est comme tout d’ailleurs. On aime ou on n’aime pas et ne pas aimer ne fait pas de nous des gens pas normaux ou pire des frustrés de la vie!
      Beau weekend à toi Corinne.

      Like

  15. Bernieshoot says:

    se forcer n’est jamais bon, se faire plaisir c’est tellement mieux

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Complètement d’accord avec toi Bernard!

      Like

  16. maviedebrune says:

    Tu as tellement raison !!!! A chaque fois c’est la même rengaine ” ah bon tu bois pas d’alcool ? mais t’en a déjà bu ? t’as déjà été saoul ? ” Oui j’en ai déjà bu mais non l’idée de me mettre la tête à l’envers ne m’attire pas du tout. Et je n’aime pas ça, je ne vais pas me forcer. Les quelques gorgées que j’ai pu boire je les ai senti passer lol alors voilà c’est comme ça.
    Le pire, avant, je sortais beaucoup, je dansais jusqu’au petit matin, et j’étais toujours la première à chanter à tue tête et la plupart des gens pensaient que j’étais saoul… Comme si s’amuser autant sans alcool dans le sang était impossible … ! C’est triste quand même, que des gens puissent penser ça !!!
    Bisous ma belle

    Like

    1. Marie Kléber says:

      C’est marrant, les gens pensaient la même chose quand je me défoulais sur la piste de danse! Alors que pas du tout. Tu as raison on peut faire la fête et aimer faire la fête sans boire. Ce n’est pas un élément essentiel à la vie. Mais c’est en effet parfois fatiguant de devoir sans cesse se justifier.
      Bises ma belle et bon weekend

      Like

  17. Tant que la santé n’est pas en jeu, l’essentiel est vraiment d’être en accord avec soi-même. (Ne pas) boire pour les mauvaises raisons, ça craint. Et regarder de travers ceux qui (ne) boivent (pas), juste parce qu’on pense pas comme eux, c’est encore pire.
    Donc je boirai mon prochain verre en pensant à toi, et à ta santé 😉

    xoxo
    Lily

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Merci Lily! Oui, le tout est bien d’être en accord avec soi même!

      Like

  18. Super article moi aussi je ne bois pas d’alcool je n’aime pas ca. Et beaucoup ne comprennent pas cela , mais le mieux c’est d’ignorer ceux qui ont in constant Besoin de nous mettre dans leur sac !

    Bisous

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Tout à fait d’accord avec toi. J’ai pris le parti de les ignorer, notamment ceux qui me redemandent 15 fois “t’es sûre que tu ne veux pas d’alcool????”.
      Bises et merci

      Like

  19. Sophia says:

    Ce “témoignage” me fait penser à un article de grand journal américain étudié quand j’étais en …4ème…Le journaliste, qui ne buvait pas, racontait exactement la même chose. C’était une bonne accroche pour évoquer notre civilisation occidentale qui se croit très libérée, et qui, en fait, est hyper normative. 🙂 Les gens qui ne veulent pas d’enfant, ou qui ne sont pas portés sur le sexe, pourraient aussi témoigner de ce genre de questions “lourdes.”

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Dès qu’on sort un tant soit peu de la “norme établie” c’est la pagaille Sophia. On dirait que tout le monde se sent menacé. Alors même que les choix que nous faisons sont toujours très personnels. Merci

      Like

  20. Bloody Anna says:

    Lorsque j’étais un peu plus jeune, je buvais “comme tout le monde” si j’ose dire mais ça m’est complètement passé, tout simplement parce que je ne supporte plus les effets, je suis rapidement “malade”. Par contre, j’ai de la chance car mes amis ne me posent jamais de questions, ils s’en fichent totalement (et ça en fait plus pour eux ^^). Ceci dit, il peut tout de même m’arriver d’en boire un verre parce que j’aime le goût, je pense notamment au Monaco (c’est très léger en fait puisque c’est moitié limonade, moitié bière blonde légère avec un peu de sirop), avec ça je suis certaine de ne pas être malade. Et comme toi, le cidre (mais doux) 😉 Je crois qu’on est de plus en plus à ne pas vraiment boire d’alcool alors les “autres” vont peut-être enfin comprendre, ne désespérons pas !

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Les gens commencent petit à petit à se faire à l’idée que d’autres vivent differemment d’eux. C’est lent mais c’est en cours la belle, ne désespérons pas, tu as raison.
      Je ne savais pas que j’allais récolter autant de témoignages de personnes qui boivent peu ou pas d’alcool. Comme quoi, toutes leurs normes à la noix ne riment plus à rien…

      Like

  21. La Carne says:

    pendant des années je n’ai pas bu une goutte d’alcool. J’ai trinqué à mon mariage avec du jus d’abricot… pourquoi? parce qu’alors que je buvais très peu d’alcool, un jour je me suis prise une vilaine cuite… à 28 ans… ma 1ère cuite… et ma dernière!! j’ai été malade pendant 3 jours. j’ai dit “plus jamais”… et dans la foulée “fini l’alcool, pas besoin de ça pour s’amuser”. Bref… pendant 4 à 5 ans… rien!! (même pas le cidre). Et puis un jour j’ai eu envie d’un verre de vin… tout le monde disait qu’il était très bon… j’ai voulu gouter… il était top. 🙂 alors depuis, je re-bois de l’alcool… mais toujours avec modération… en même temps, une bière et je suis déjà toute gaie… 😉 A l’époque où je ne buvais rien, je n’ai pas souvenir qu’on m’ait demandé pourquoi… peut-être une ou deux fois… l’homme appréciait… je conduisais aux retours de soirées… 😉

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Les circonstances de la vie en quelque sorte. Boire de l’alcool doit rester un plaisir, comme tout.
      Et puis ça a des bons côtés aussi, les copains et copines le savent bien!

      Like

  22. quand les gens sont choqués que je refuse de l’alcool, je leur explique que dans la mesure ou je ne bois pas de lait de vache pour ne pas faire de mal à mon corps, il serait tout à fait indécent de lui infliger l’alcool… bon ils ne comprennent pas tous… mais sont bien content que quelqu’un puisse conduire à la fin 🙂

    Like

    1. Marie Kléber says:

      ^Pourtant l’explication est claire. Je crois qu’il y a en a qui ne veulent pas comprendre, tout simplement!

      Liked by 1 person

  23. jaiecrit says:

    Je bois un verre et rarement plus. Cela peut aussi dépendre de la soirée, mais je me porte bien au jus de fruits. Et j’ai aussi le droit à ces regards, à ces questions et ça finit par passer. Leurs regards (et encore plus ceux des serveurs, barmans) ne me feront pas changé d’avis. Mais cela m’ennuie que ceux qui décident/n’ont pas envie/et j’en passe de ne pas boire doivent se justifier. Et je peux faire la fête jusqu’au bout de la nuit, danser, rire, chanter et ça sans une goutte d’alcool 🙂 (c’est difficile à croire pour certains qu’on peut s’amuser sans boire)

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Et on peut même très bien s’amuser sans boire. Ce qui est fatiguant c’est justement d’avoir à se justifier sans cesse et de devoir prouver par A + B que ne pas boire d’alcool ne fait pas de nous des attardés ou des gens peu intéressants.
      Haut les coeurs!

      Like

  24. Agoaye says:

    J’ai à peu près le même genre de réactions quand je dis que je ne bois pas de café…

    Like

    1. Marie Kléber says:

      C’est fou ce que les gens sont relous…

      Like

  25. Di-Day says:

    Et s’agit si simplement d’une histoire de gout et de couleur! C’est idiot que des gens se “moque” pour ça!! Nan mais franchement! Comme si on me trouvait tordu parce que je ne mets jamais (oh jamais!) de sauce dans ma salade!! Ha si c’est vrai! Les humains sont comme ça, quand on ne fait pas comme tout le monde, quand on ne rentre pas dans le moule (quel moule d’ailleurs?!) Courage courage! On ira se boire une bonne tasse de thé?! 🙂

    Like

    1. Marie Kléber says:

      Dès que tu es un peu différente et que tu sors de la “norme”, tu fais peur aux gens et c’est bien connu, on répond aggressivement à ce qu’on ne comprend pas!
      Mais oui on ira se boire un bon thé et on trinquera à nos différences ma belle!

      Like

Comments are closed.