“Ils cherchent le Paradis, ils ont trouvé l’enfer” – Dounia Bouzar

7053067-10795212

Il fallait que je vous en parle. J’en ai achevé la lecture ce matin et la fin m’a prise aux tripes. C’est un peu comme si j’avais vécu aux côtés de ces familles déchirées, amputées d’une partie d’elles même, pendant quelques jours, comme si j’étais moi-même une de ces mères orphelines, privées de leurs enfants, partis mourir en enfer.

On les appelle communément les fous de Dieu. Ce ne me plait pas. Comment peut-on associer Dieu à la folie humaine ?

Ces hommes qui massacrent, tuent, recrutent sont des monstres. Ils justifient leurs actes barbares au nom de Dieu. Ils embrigadent des jeunes en leur faisant croire que l’Occident est manipulé, que tout désir est un péché, qu’aller se battre est une façon de se racheter, que mourir en martyr fera d’eux des hommes libres.

Ce livre raconte la vie de ces hommes et des ces femmes, parents, frères, sœurs, amis, qui un matin ont assisté à l’endoctrinement d’un des leurs et pire encore, au départ de beaucoup d’entre eux pour la Syrie. Ce livre raconte comment des très jeunes ont perdu pied, comment ils se sont radicalisés, comment on leur a retourné la tête, lavé le cerveau, comment ils ont fini par tourner le dos à leurs familles, à se marier avec des inconnus, à passer en Turquie, à rejoindre la Syrie, sans être inquiétés. Ce livre raconte le combat de ceux qui restent et ne comprennent rien, de ceux pour qui la vie s’est arrêtée un matin en voyant leur fille transformée en fantôme ambulant, une kalachnikov à la main.

Dounia Bouzar a été contacté par plus de 120 familles depuis janvier 2014, familles dont les enfants sont partis ou souhaitent rejoindre la Syrie, pour un travail humanitaire, c’est ce qu’on leur dit pour les motiver. Sur le terrain, la réalité est tout autre.

Il fallait que je vous en parle. Au nom de toutes ces vies brisées. Au nom de ceux qui reviennent meurtris, déshumanisés. Au nom de ceux qui ont perdu la vie. Au nom de ceux qui continuent à se battre envers et contre tout. Au nom de ceux qui prient et ne perdent pas espoir. Au nom de ceux qui les soutiennent.

Advertisements

16 thoughts on ““Ils cherchent le Paradis, ils ont trouvé l’enfer” – Dounia Bouzar

  1. Un livre tristement d’actualité ! On accuse les sectes de ” lavage ” de cerveau, Ces fanatiques ont compris que c’était le seul moyen de recruter leurs victimes ! Quand la folie gère le monde ! 😦 Bisous Marie

    Like

    • Et les victimes finissent par ne plus penser que comme leurs bourreaux.Tout se brouille dans leur esprit. C’est bien triste et surtout dangereux Paulette. Merci et bon weekend à toi

      Like

    • Je pense que c’est important d’en prendre consience. Nous pouvons tous être amenés à avoir un proche dans une situation délicate comme celle-là. Plus nous serons avertis, ouverts, mieux nous réagirons ensemble, main dans la main. Merci Bernard

      Like

  2. Des familles détruites par le départ d’un de leurs membres, des personnes qui pensent bien agir endoctrinées.
    La folie de certains hommes qui prônent leurs doctrines au nom de certains idéaux.
    Un sujet d’actualité malheureusement.

    Like

  3. Dans un monde sans valeurs, des jeunes sans buts, qui cherchent à donner une direction à leurs vies, sont des cibles toutes trouvées par les fanatiques religieux… les techniques – bien éprouvées – d’endoctrinement font le reste. Penses-tu que ce livre puisse être lu par des ados Marie (rapport à mes élèves)?

    Like

    • Chacun cherche un but ma belle et malheureusement certains sont plus sensibles, plus perdus, plus rebelles que d’autres et le piège se referme.
      Le livre parle du combat des parents et des encontrinés, la façon dont ils appréhendent la vie et cette nouvelle expérience qui leur ai offerte. Je pense que c’est un livre qui peut intéresser des jeunes, même si le contenu est parfois dur (actes de torture par exemple) .

      Like

    • C’est un livre qui fait mal mais je crois que, comme tu le dis si bien Orlane, il faut parfois se prendre la réalité en face, pour comprendre et avancer. Merci

      Like

  4. Un bouquin poignant on dirait!
    Je ne le lirai pas mais je vais le citer à ma maman, qui va surement le lire. Tu en parles du fond des tripes!

    Merci pour avoir attiré mon esprit sur le sujet en tout cas!

    Like

    • C’est poignant Héloïse, très dur aussi.
      C’est une partie de notre réalité aujourd’hui. Et puis je suis très intéressée par tout ce qui touche l’emprise en général.
      Merci et bonne journée.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s