Tourbillon de mots

Ma plume  coure sur le papier. Les mots s’entrechoquent mais ne se complètent pas. Ils se touchent, s’appréhendent, se sentent, s’attachent un peu et se détachent brutalement. Ils se voudraient moins timides, plus débrouillard, un brin plus aventuriers.

Ils se bousculent et chahutent. Ils veulent savoir celui que j’aime le plus, ceux qui, mis bout à bout, écriront quelque chose de censé, quelque chose qui plaira, que d’autres liront à haute voix, en se sentant concernés.

Ils se cherchent. Ils se faufilent entre les lignes et mes mains peinent à garder le rythme de leur course folle. Le stylo commence à peser lourd dans ma paume, mes doigts deviennent chauds et je sens une crampe saisir mon poignet. Je ne me résigne pas. Je sais que si je continue, la douleur finira par s’atténuer. Si j’arrête, les mots vont se perdre, fuir mes pensées. Ils vont m’en vouloir un peu de les avoir laissés là. Ils se feront plus discrets la prochaine fois.

Ils se mélangent, s’arrangent. Doucement ils finissent par créer quelque chose, une suite d’idées, un poème, un texte court, une lettre. Mis bout à bout, ils parlent, se parlent. Ils font vibrer mon cœur sous la plume fragile, à court d’encre bleue azur.

Ils tourbillonnent dans ma tête tandis que je cherche à les maîtriser, un peu maladroitement il me semble.

Ils finissent par être fatigués, par rendre les armes. Tout n’est pas sorti mais l’essentiel est dit. A la relecture demain, ils se feront plus précis, ils rentreront dans le vif du sujet, ils m’épateront même.

5982f594efd05bbd869cc1358c7f9b17

Source

Je pose ma plume sur le cahier devant moi, croise mes doigts et je détends mes articulations. Je respire profondément, histoire de relâcher toutes les tensions qui me tiraillent. Je laisse les mots s’envoler dans l’air frais du soir qui tombe. Ils virevoltent sous mes yeux avant de quitter mon monde le temps de quelques heures, le temps de faire le plein d’énergie, de me reconnecter avec moi-même, de prendre conscience de ce qui est.

Advertisements

16 thoughts on “Tourbillon de mots

  1. Tes mots à toi évoquent bien la genèse d’un texte 🙂 Les idées se bousculent, il faudra les discipliner ! J’aime beaucoup ton ressenti devant l’écriture ! Bon week end Marie et bisous à tous les deux

    Like

    • C’est tout à fait ça Paulette. J’ai plein d’idées, de mots qui passent mais il faut discipliner tout ce petit monde, sous peine de ne jamais rien produire, de ne jamais y arriver.
      Grosses bises et belle journée d’automne à toi.

      Like

  2. Merveilleux ton article merveilleuse Marie. Tes mots et tes articles sont fabuleux, tu as le don de me captiver à chaque lecture, je le pense vraiment. Alors surtout, continue de jouer avec ces mots que tu fais valser avec brio !

    Like

    • C’est moi qui vais rougir maintenant. Merci beaucoup ma belle. je crois que les mots apprécient les compliments, c’est pour cela qu’ils ne me laissent jamais en paix!

      Like

    • Bien entendu Orlane. Ces textes sont faits pour parler aux âmes. Et plus ils vivent, plus ils nous rendrent vivants.
      Mille merci à toi

      Like

  3. J’aime ♥
    Ces mots qui se bousculent dans nos esprits, qui démangent nos doigts sur le clavier et rêvent d’être partagés, rêvent de liberté… Laisse les venir et courir sur le papier Marie. C’est toujours un plaisir de te lire.

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s