Une minute de silence

Une minute ce n’est pas grand-chose et quelques fois pourtant c’est tout ce que l’on peut donner.

Ces jours-ci les minutes de silence viennent se greffer les unes aux autres, sans que je sache en arrêter le flot.

Il suffit d’ouvrir un journal, de regarder les informations du soir. Il suffit de sentir la tension, palpable à tous les niveaux.

Il suffit d’un regard vers le passé. Il suffit de ces mots gravés dans nos mémoires « plus jamais ça ».

Il suffit de regarder un enfant dormir et se demander où notre monde s’en va, à quel destin tragique tant d’hommes et de femmes sont condamnés.

Il suffit d’un éclat de soleil pour se dire qu’il ne brille pas partout pareil, d’un bol de soupe pour se souvenir qu’à côté de nous certains meurent de faim.

Il suffit d’une âme qui s’envole vers d’autres cieux, d’un rêve qui s’éteint, de larmes partagées.

Il suffit de quelques gouttes de terrorisme pour se remémorer les heures noires de l’histoire et se dire que l’histoire continue.

Il suffit d’un coup d’œil vers le sud, le nord, l’ouest ou l’est, pour comprendre que rien n’est jamais acquis, que nous avons encore beaucoup de choses à apprendre sur la folie des hommes.

Alors une minute de silence, c’est tout ce qu’il me reste face à la barbarie, au fanatisme, à la violence, à l’injustice, qui font d’atroces ravages au sein même de nos vies.

e3193f9e67adde5f6bd3932a1623fe15

Source

Advertisements

21 thoughts on “Une minute de silence

  1. ptibaton says:

    Je suis tellement d’accord avec toi, et il faut dire que face à de telles situations nous n’avons pas d’autres solutions que ce silence pour pouvoir faire comprendre notre soutien.

    Like

    • Marie Kléber says:

      C’est tellement ça. Il n’y a pas de mots qui tiennent dans des cas comme celui là.
      Tu te fais rare sur la bloggosphère mais j’espère que tu vas bien. Grosses bises

      Like

  2. Marie says:

    Une minute ou une heure, c’est pas grand chose mais que peut-on opposer d’autre qu’un silence plein d’horreur face à la barbarie sans fin des hommes ? Ça ne s’arrêtera jamais 😦

    Like

  3. ptitedelph says:

    il m’arrive de ne plus pouvoir voir ce qui entraînerait une minute de silence, tellement je suis éponge de tout et tant çà déborde de tous les côtés. De plus en plus, j’ai l’impression. Partout et tout le temps, je me demande s’il y a un seul jour de répit dans ce monde…

    Like

    • Marie Kléber says:

      Je me le demande aussi ma belle. Quelques fois, quand c ‘est trop, je quitte un peu le monde pour me réfugier ailleurs, dans un univers où le mal et la folie n’ont pas leur place.
      Grosses bises et douces pensées de nous deux. Prends soin de toi.

      Like

    • Marie Kléber says:

      Aucun mot ne peut venir à bout de telles tragédies Catherine. Le silence s’impose à nous, pour continuer la route et continuer de croire en des lendemains meilleurs…

      Like

  4. Linette says:

    C’est de plus en plus difficile de regarder les infos quand on voit tout ce qui se passe dans le monde. Je me demande sans cesse comment l’homme peut en arriver là, comment on peut s’en prendre impunément à la vie des autres, comment on peut décider d’obliger les autres à adhérer à ses opinions extrêmes plutôt qu’accepter des compromis, et comment on peut mêler Dieu (quand on y croit) à çà …Comment sera l’avenir pour nos enfants…?

    Like

    • Marie Kléber says:

      Je me le demande aussi Linette. Pourquoi ne pas laisser chacun vivre comme il l’entend, pourquoi toujours vouloir emprisonner les autres dans nos idées. Et mêler Dieu à tout ça, c’est forcément honteux, une manière de justifier des actes abominables, comme pour s’excuser d’être fous.
      L’avenir pour nos enfants me fait parfois un peu peur. Même si on n’y pense pas tous les jours, l’angoisse est bien là et la peur aussi.
      Grosses bises à vous 4.

      Like

  5. elisafn says:

    Merci pour ton petit mot et ton soutien Marie:)
    C´est très touchant en fait.
    Ce type de choses fait que l´on continue à écrire et à partager:)
    Bisous pour ta belle semaine
    Elisa, en Argentine

    Like

    • Marie Kléber says:

      Merci Heloïse, le monde a besoin de ce silence, comme une prière. Ces mots me tenaient vraiment à coeur, heureuse qu’ils t’aient autant touchée.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s