Ce qu’il reste de nos amours

Mon coeur se fait une beauté.

Je parle de toi au passé, toi qui es multiple. Pas tant que ça quand on y pense.

Combien ai-je eu d’amours, d’amoureux ? Combien de vies se sont mêlées à la mienne le temps de bâtir des secrets, de se fabriquer des souvenirs ? Combien ont vraiment existé, compté pour moi, plus de quelques heures, plus de quelques pas de danse joue contre joue, crainte contre désir, envie contre passion ?

Très peu.

Un premier amour platonique. Un visage qui m’accompagnait l’année entière et deux mois côte à côte l’été, sans se parler. L’adolescence et les premiers émois, les tourments de l’âme et les désirs inavoués du corps. Nous nous sommes parlés, juste quelques mots ici et là, comme ça, par hasard, parce que nous partagions la même plage, sans partager les mêmes jeux. On finissait par bien rire quand on évoquait ton prénom, au détour d’une conversation entre copines. Plus tellement maintenant. Plus tellement depuis que tu n’es plus de ce monde, depuis que tu as laissé derrière toi une femme et une princesse aux cheveux bouclés, qui à l’heure où tu as déserté, n’était pas encore née.

Un premier grand amour. Celui dont on ne guérit jamais vraiment, jamais complètement. Un premier grand amour et des souvenirs à la pelle, qu’on fait revivre entre deux photos retrouvées dans une armoire, un soir de cafard. Celui qui nous donne des ailes, qui nous fait rêver. Celui que l’on croit être le dernier. Celui avec qui rien n’est impossible. Celui qui sait garder nos secrets, sait nous faire rire, sait tendre la main pour nous rattraper en vol. Mon premier grand amour s’en est allé dans un silence de plomb. Nous ne sommes pas restés amis, c’est dommage, mais c’était mon choix. Lui aurait préféré autre chose. La vie a repris ses droits. Nos chemins se sont séparés et pourtant quelques fois, c’est contre lui que j’aimerai me réchauffer, dans ses bras que j’aimerai m’écrouler.

Le troisième est un gâchis. Un échec cuisant. Certains diront même qu’il a des airs de tragédie. D’autres préfèrent ne pas évoquer son nom, le laisser de côté, ne pas essayer de comprendre ce que je lui ai trouvé. Le troisième n’est certes pas le dernier. C’est celui qui n’aurait jamais dû être, celui qui a tout volé, qui a piétiné mon cœur, qui a assassiné mes pensées. Le troisième se fiche des convenances. Il prend sans penser. Il agit sans confiance. Il trahit sans aimer. Le troisième laisse encore un goût amer dans mon quotidien. Il ponctue ses phrases de peut-être, de « nous trois demain ». Il n’a rien compris. Il ne sait pas que l’amour que l’on donne peut être repris quand l’être aimé n’est pas à la hauteur, quand l’amoureux en a envie.

Le poids de mes amours se balance dans le vide. Mon cœur se fait une beauté, il se laisse guérir. Il fait du tri. Mon cœur se laisse du temps pour aimer à nouveau.

a46cd652d03f1f53a6202e8ee833e20b

Advertisements

22 thoughts on “Ce qu’il reste de nos amours

  1. On met du temps à faire le tri, à ranger, à laisser un peu de place pour le prochain… C’est bien au moins d’y penser et de commencer à en avoir envie! Et même si le 3ème était clairement….comment dire….ce qu’il était, crois tu qu’il tait jamais aimé? Pour de vrai? Je suis un peu out sur le net mais heureuse de te lire à nouveau!

    Like

    • Faire de la place, du tri dans mon coeur, dans ma vie. J’en ai besoin ma belle. J’en ai besoin pour avancer plus sereinement.
      Si le 3e m’a aimée je n’en sais rien. Je ne me pose plus la question, il n’y a rien à comprendre, il est incompréhensible. Mais si il m’a aimé, il m’a très mal aimé c’est certain (et dire que c’est lui qui remettait en doute mon amour, quand moi je doutais du sien!)
      Grosses bises et profites bien de tes vacances.

      Like

  2. Tes mots me parlent infiniment ! Je suis heureuse de voir que tu te relèves… Essayons de garder en nous nos plus beaux souvenirs tout en effaçant ceux qui sont plus douloureux… L’humain est quand même drôlement bien fait ! Il croit avoir touché le fond sans plus pouvoir s’en sortir, et puis, lentement, sans même sans aperçevoir, il commence son ascension qui le même vers des jours meilleurs. Bisous Marie et merci pour ce billet !

    Like

    • C’est très bien dit Karine. Nous avons des ressources en nous, auxquelles nous ne pensons pas. Nous nous reconstruisons forcément un jour, même sans nous en rendre compte parfois.
      Merci beaucoup ma belle et très belle journée à toi.

      Like

  3. Haa les amours du passé… Et le premier grand qui laisse, comme tu dis, des blessures indélébiles que l’on trainent avec soi, on ne sait même pas pourquoi! Si ton cœur fait un peu de tri, c’est bon présage … 🙂

    Like

    • Merci beaucoup. Je crois que le premier amour est un mystère a lui tout seul (comme de nombreuses premières fois).
      Bises et belle journée ma belle.

      Like

    • Mille merci!
      Je crois que tout ce qui touche au premier grand amour nous laisse des souvenirs doux (et quelques uns douloureux aussi).
      Très belle journée à toi.

      Like

    • Merci beaucouo Béa. Je sens comme une page qui se tourne. Mon coeur a envie de nouveauté, souffrir ne le tente plus vraiment.
      Bises et bonne matinée!

      Like

  4. Un billet que j’aime 🙂 Il prouve que tu arrives à faire le point sur tes sentiments et prépare une ouverture sur l’avenir . C’est la vie qui veut ça ! Note que bon nombre de filles gardent un souvenir ému de leur vrai premier amour , même longtemps après y avoir mis un terme : cela fait partie des souvenirs 🙂 Belle soirée Marie Bisous

    Like

    • Je crois que c’est tout à fait ça Paulette. Toutes nos premières fois sont forcément gravées en nous, d’une façon ou d’une autre.
      Doucement, mon coeur fait du tri et s’ouvre à la vie, à la possibilité un jour d’un autre amour.
      Je t’embrasse bien fort. Merci.

      Like

  5. Joli texte optimiste, qui donne envie d’aimer à nouveau ❤
    "Mon cœur se fait une beauté, il se laisse guérir. Il fait du tri. Mon cœur se laisse du temps pour aimer à nouveau." Très jolie et juste conclusion!

    Like

    • L’amour est toujours le vainqueur dans l’histoire. Il faut juste laisser à notre coeur le temps de se remettre, de guérir, d’oublier, d’être prêt.
      Merci pour tes mots Illyria et heureuse de lire que ce texte t’a bien plu.

      Like

  6. Donne du temps à ton coeur, pour se faire à nouveau tout beau pour celui qui viendra le faire rebattre à 300 à l’heure, çà viendra. Mon 1er a toujours sa place dans mon ptit coeur, je n’ai jamais oublié celui qu’il avait été pour moi, du haut de mes 14 ans ❤ la suite vaut mieux l'oublier…

    Like

    • Rien ne remplace véritablement le premier ma belle…Pour l’instant mon coeur se repose, recolle ses morceaux, pense ses blessures et se prépare pour un autre amour, qui viendra balayer tous les autres.
      Je t’embrasse bien fort.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s