La fabrique à souvenirs

Il y a des jours où j’aimerai pouvoir rattraper les souvenirs, faire un bond dans le passé, revivre certains moments heureux, attraper les gens au vol, les faire exister dans le présent, juste un petit moment encore, retrouver les sensations, les odeurs, les musiques, le frôlement des corps, les rires partagés, les fous rires même.

Quand j’étais petite fille, les vacances étaient synonymes de liberté. Les premières années mes, parents faisaient l’effort de nous emmener, ma sœur et moi, un peu partout en France. Et puis les bouchons dès la sortie de la ville ont eu raison de mon père. Et puis il y avait cette maison au bord de la mer, la maison de mes grands-parents, mes grands-parents qui désertaient Paris l’été et étaient heureux de nous retrouver. Nous avons investi cette maison. La route des vacances a pris une autre dimension. Nous laissions derrière nous les barres d’immeubles, le grondement de la ville. Nous avancions vers la mer, le calme, les retrouvailles entre cousines, la LIBERTE. Et cette liberté, je la touchais dès mon arrivée. A peine les bagages posés dans la maison, que j’enfourchais mon vélo et là où la route se divise, juste sur la gauche, elle m’attendait, chaude et vibrante, tantôt calme, tantôt agitée, elle était l’amie de mon enfance, l’amie fidèle qui accueillait mon corps, ma peau hâlée et faisait fuir toutes les peines qui m’avaient tiraillées pendant l’année écoulée.

Le dernier jour de classe, l’air était chargé de sourires, d’impatience, de rêves un peu fous, d’envies mitigées, envie d’accélérer le temps et envie de le suspendre encore quelque minutes pour profiter de ces derniers moments ensemble avant la rentrée de Septembre. Deux mois sans se voir. Deux mois de découvertes et d’aventures aussi. Deux mois pour grandir. Le dernier cours semblait s’éterniser. Nous n’étions déjà plus là, notre esprit vagabondait par-delà le mur d’enceinte de l’école, par-delà les nombreuses routes que nous allions emprunter, par-delà les heures de voyage. Nous connaissions alors les premiers papillons dans le ventre, ceux qui, avec le temps, allaient prendre de l’ampleur, au premier regard croisé, au premier baiser échangé, au premier coucher de soleil main dans la main. Excitation et crainte. C’est de loin le meilleur mélange que nous ayons connu.

Avec le temps, les études, les rencontres, les mariages, les départs, le travail, nous nous sommes un peu perdus de vue. Sur la plage, il n’y a aucune tête connue. Quelque chose s’est froissé. Nous n’avons plus la même innocence, la même insouciance en nous. Notre cœur est un peu cassé. Mais la route des vacances, que nous empruntons désormais avec notre moitié, nos enfants, nos parents parfois aussi, reste la même. La ville se fige derrière nous, les soucis aussi, juste le temps que nous fassions le vide, que nous reprenions nos esprits.

Pour moi, ce soir, dans quelques heures seulement, les vacances vont commencer. Je retourne à la source, je vais retrouver mon petit prince et la mer, mes cousines. Deux semaines et une rencontre, quelque part en Provence. Je pars me fabriquer de nouveaux souvenirs, des souvenirs que nous revisiterons plus tard, avec un petit pincement au cœur et une immense joie.

8359fff565864742ea2d869088058650

Crédit Photo – Larisa Charnakal Flickr

Advertisements

14 thoughts on “La fabrique à souvenirs

  1. Jolie évocation du temps des vacances entre souvenirs émus et exaltation du futur 🙂 Passe un fabuleux séjour Marie qui te fera des souvenirs étoilés ! 🙂 Bonnes vacances Bisous

    Like

  2. Marie c’est tellement incroyable comme tu arrives à transposer des émotions par écrit ! Très belles vacances à toi ! Gros bisous!

    Like

  3. ✿ ✿ Merci chère Marie ! C’est si bien écrit !!!
    Bonnes vacances !!! 🙂

    Je t’embrasse fort et ton Boubou aussi !!! !!!! 。♡♡彡
    Bon début de semaine !!!!
    ☆ ★ ☆

    Like

  4. Mille merci à toutes. Les vacances furent délicieuses. La reprise se passe plutôt bien.
    J’ai des idées et des projets.
    A très vite alors!

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s