7 semaines de vacances

Nous étions 5 femmes dans la salle d’attente de l’espace-rencontre, ce samedi. Et quand l’heure de la sortie a sonné, nous nous sommes regardées et nous nous sommes dit « enfin les vacances ! ». Un gros ouf de soulagement. Nous nous sommes senties libérées d’un poids. C’est comme si une nouvelle route s’ouvrait sous nos pieds. Les vacances allaient enfin pouvoir commencer.

Nous nous disons bonjour mais nous ne nous racontons pas notre vie. Si nous sommes là, c’est que notre histoire de couple a mal tournée, qu’il y eu violence, alcoolisme, inceste ou qu’il y a un risque avéré de nuisance (de la part du parent visiteur) ou d’enlèvement.

Nous trimballons nos angoisses avec nous, sans nous départir de notre sourire. C’est le meilleur antidote pour donner confiance à nos enfants.

Devant les grilles, nous attendons. Personne ne se parle. Les pères (et quelques mères aussi) attendant d’un côté. Les enfants sont avec l’autre parent. Pourquoi personne ne se parle, pourquoi personne n’essaye ? Parce que c’est bien trop compliqué.

A la suite de notre premier rendez-vous de médiation, j’ai naïvement cru que nous arriverions, Roger à moi, à faire un pas, même un tout petit pas l’un vers l’autre. Ca a été un échec cuisant (comme d’habitude). Roger a fait un pas vers Tonio la Fouinette mais ce-dernier ne voulait être que dans mes bras (c’est bien normal pour un enfant de son âge). Je lui ai parlé pour le calmer, j’ai demandé à Roger de lui laisser le temps de se faire à lui, de venir vers lui, de s’habituer. Il m’a répondu sèchement qu’il pouvait attendre, puisque ça faisait déjà 1 an et 4 mois qu’il attendait. Il a détourné les yeux, est allé fumer une cigarette. Il y avait toute la haine du monde dans ses yeux. A la fin de la rencontre, il n’a pas attendu que nous nous arrêtions pour lui dire en revoir. Il a quitté le centre au pas de course.

C’est dingue. C’est à moi qu’il essaye de faire du mal, mais c’est son fils qu’il pénalise. Il ne comprend toujours pas qu’il n’a plus aucun pouvoir sur moi, que je suis sortie de son emprise.

Voilà pourquoi personne ne se parle, parce que tout le monde sait que ça ne sert à rien, que les rancoeurs des uns sont toujours là, bien ancrées, que certaines personnes ne sont pas encore prêtes à passer outre. Et puis parce que nos blessures sont encore bien présentes, et que même si nous donnons le change pour nos enfants, nous avons mal, très mal. Parce que nos enfants souffrent forcément de cette absence de communication, de cette rancoeur farouche, d’être le centre d’un conflit qui n’est pas le leur.

Sept semaines pour souffler, prendre le temps de vivre, ne pas se soucier du RDV du samedi suivant, pour se déconnecter d’internet, couper le téléphone, vivre au rythme des marées, profiter des soirées ensoleillées, des jardins publics, d’un café en terrasse, d’un pique-nique improvisé.

Vive les vacances Mesdames !! Nous les méritons amplement…

20b51a4077440bc1ee7a95e16037604d

Crédit Image – Pinterest

Advertisements

20 thoughts on “7 semaines de vacances

  1. triste et realiste constat… îl faudra du temps pour panser les blessures effacer les rancoeurs et apprendre a oublier… pour lheure ce sont les vacances alors profite avec Tonio de ce temps rien qua vous de ce repit bien merite et oublie Roger le temps d’un ete…. (autant que possible) bonnes vacances a vous deux, bisous

    Like

    • je pense que je ne vais pas avoir trop de mal à l’oublier Catherine, il me pompe tellement d’énergie, que j’attends ces vacances avec impatience.
      Il faudra du temps c’est vrai. Mais c’est comme tout, ça se fera.
      Grosses bises et mille merci.

      Like

  2. Des vacances pour le repos de l’âme, pour profiter de vos doux moments tous les deux sans stress 🙂 Profite bien Marie. Oublier n’est pas possible mais ne plus en sentir le poids soulage ! Gros bisous à Tonio et toi Bonnes vacances ! 🙂

    Like

    • Tout à fait Paulette. Déjà de se dire qu’on n’aura pas à sa voir tous les 15 jours, c’est rassurant et apaisant. Les vacances sont vraiment les bienvenues.
      Merci et belle journée à toi.

      Like

    • La vie est quand même douce Wondersissi. Mais cette dernière semaine a été longue et éprouvante. L’été sera beau, j’en suis certaine.
      Grosses bises et merci pour tout.

      Like

  3. C’est vrai que c’est particulier les endroits comme ça, avec plein de souffrances… Profite bien des vacances pour décompresser et te vider la tête!
    Ca fait bizarre de lire des articles où tu parles de Roger d’un côté et de Ahmed de l’autre ^^ (ne change pas ça, mais faut resituer à chaque fois, ça doit te faire bizarre à toi aussi ^^)

    Like

    • J’arrive à ne pas me mélanger les pinceaux. Roger, ça parle à tout le monde, c’est un peu une caricature. Alors qu’Ahmad c’est le réel, celui que j’ai cotoyé, le vrai.
      Ces lieux sont très bien faits, mais purée on se rend compte qu’on se traine de ces valises….
      Les vacances sont là, la trêve estivale, et je compte bien en profiter à fond.
      Merci Illyria et belle journée à toi.

      Like

  4. ✿✿º°。 Bonjour chère Marie et BONNES VACANCES !!!!

    La vie sera plus douce à l’avenir c’est certain Ma Belle ! 🙂

    Passe une agréable journée chère Marie !!!!

    GROS BISOUS D’Asie jusqu’à vous deux º° º°。♡♡彡 🙂 🙂

    Like

    • Merci pour tes mots encourageants Nancy! Tout ça me fait prendre conscience que la vie est mieux que celle que j’aurai pu avoir, en étant resté (et ça c’est déjà beaucoup)
      Merci et grosses bises de Paris.

      Like

Comments are closed.