La folie du métro

Depuis pas mal de temps déjà, je me dis qu’il faudrait que je me penche sur ce sujet (l’heure est grave).

Tous les soirs, en sortant du métro, je me demande bien pourquoi les gens sont si pressés, si pressés qu’ils ne peuvent pas attendre que tu descendes, ni attendre le prochain métro, qui passe dans moins de 2 minutes (c’est affiché en plus) et préfèrent largement s’engouffrer dans la rame bondée, quitte même à te bloquer le passage.

Je pense en effet qu’ils ont hâte de rentrer chez eux, après une énième journée de travail, qui ne leur procure aucun plaisir, puisque dès qu’ils reviennent de vacances, ils pensent déjà aux prochaines (sympa la vie !)

Sauf que moi aussi j’ai envie de rentrer chez moi et non pas de rater mon arrêt. Parce que, si eux, attendre 2 minutes supplémentaires, ça les gonfle copieusement, et bien moi, me coltiner un arrêt supplémentaire, ça ne me plait pas du tout (du tout). Parce que dans ce cas, il va ensuite falloir que je reprenne le métro dans l’autre sens (si toutefois j’ai de la chance de pouvoir descendre à l’arrêt suivant) et que je rattrape ma correspondance à mon arrêt d’origine.

Pour les trains, les RER et les bus, je comprends parfaitement cette course contre la montre. Bien souvent, le prochain est loin d’être dans deux minutes. Si tu as de la chance, tu attendras quoi 10 minutes. Sinon, tu es bien parti pour t’asseoir avec un bon bouquin (de préférence, histoire d’oublier ta mésaventure) pendant une bonne demi-heure.

Alors que les métros, ils sont à tout-touche. Ils se suivent de près. T’en rates un, t’as même pas le temps de longer le quai, que tu en as un autre qui se pointe.

Ca vaut vraiment pas le coup de dévaler quatre à quatre les escaliers (au risque de t’étaler et te tordre la cheville), ni de forcer le passage pour te retrouver à 2 millimètres des aisselles ruisselantes de ton compagnon de voyage.

La conclusion, c’est que nous ne sommes plus capables d’attendre deux minutes un métro, mais que nous sommes encore tout à faits capables de passer notre trajet à jouer à Candy Crush (si comme moi, tu n’y as jamais joué et que ce terme est de l’hébreu pour toi, prends quand même le temps d’en savoir un peu plus, tu te coucheras toujours moins bête ce soir !)

Advertisements

17 thoughts on “La folie du métro

  1. C’est le gros problème des mouvements de foule, quand tu es dedans tu es poussée, tu pousses et ne réfléchis plus ! J’ai horreur …et peur de la foule pour ce côté abrutissant ! 😦 Bel après midi Marie Bisous

    Like

    • C’est vrai que ça devient de la folie Paulette! Surtout quand le prochain arrive dans la foulée. Du coup je priviliégie de plus en plus le bus et la marche à pied!
      Bises à toi.

      Like

  2. Je ne suis pas coutumière du métro, ça n’existe pas chez moi xD.
    Quand j’avais postulé à une école lyonnaise pour mon BTS, j’ai été surprise de voir que tout le monde se dépêchait. Moi-même qui n’était pas pressée, je courais avec la foule, comme un mouton. Etre speed tout le temps ne sert à rien et ça doit engendrer du stress en plus.
    Quand j’étais à Mulhouse pour mes études et que je n’avais pas encore de studio, je devais rentrer en train chaque jour. Certains cours se finissaient à 16h, le train était à 16h19 sauf que de la fac à la gare j’avais souvent plus de 20 minutes de trajet en tram ! Je speedais à chaque fois mais je ratais souvent mon train. Il m’est arrivé également de ne pas pouvoir y accéder alors que j’appuyais sur les portes ! x)
    Bref à la fin, j’ai décidé d’arrêter de me dépêcher. Si j’avais mon train c’était super, sinon j’en avais un une demi-heure plus tard et du coup j’étais moins stressée. Je pense que c’est une question d’habitude également. Attendre à la gare ou être dans le train me permettait de souffler un peu. Belle journée Marie !

    (Je crois que c’est le commentaire le plus long que je n’ai jamais laissé à personne haha.)

    Like

    • Merci beaucoup pour ce long commentaire alors! Je crois que tu as eu raison de ne pas tomber dans la folie ambiante. Attendre n’est pas toujours évident, mais bien souvent on n’a pas le choix.
      C’est comme moi quand je sors du métro, j’espère toujours pouvoir attraper mon bus au vol. Mais si je ne l’ai pas, je ne maudis pas tous les ploucs qui m’ont empêché de descendre juste avant.
      Les transports ça peut vite devenir étouffant et épuisant.
      Belle journée à toi Charlie! Et vive la marche à pied!!

      Like

  3. Depuis quand on attend plus d’une demie heure son RER ? A chaque fois que j’ai dû prendre le RER, j’ai jamais attendu plus de 20minutes. BREF, ceci n’est qu’une parenthèse.

    Je suis donc d’accord avec toi. J’ai pris le métro de nombreuses fois pour avoir vécu à Paris et aujourd’hui à Lille -même si dans le Nord, c’est plus calme que dans la capitale- et aujourd’hui, je n’aime plus prendre le métro. Je préfère prendre le tramway, le bus ou même mes pieds mais… Le métro, c’est devenu trop pour moi. Alors, parfois, j’ai pas le choix mais je l’évite comme la Peste !

    Like

    • Rosiflore, il y a certains RER qui vont à un endroit bien précis et des RER qui ne desservent pas toutes les gares aussi… Mais je comprends parfaitement cette envie de fuir le métro. Et puis ces souterrains noirs, c’est fatiguant aussi. Rien de tel que de voir la lumière du jour!
      Belle journée à toi et merci pour ton passage.

      Like

  4. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas pris le métro… Mais tu as raison, c’est de la folie d’être aussi pressé lorsqu’on peut en attraper un 2 minutes plus tard ! Bonne journée Marie

    Like

    • On dirait que le monde court après quelque chose de fou. S’évader me fait toujours un bien fou Karine. Grosses bises.

      Like

  5. Ahhh comme tu as raison! Je le répète, 10 ans de RER B m’ont aigri sur le sujet a jamais!! Je n’ai jamais réussi pas a me détacher de ce stress… Je râle, je peste, je marche vite, un vrai robot! Et je confirme que j’attendais parfois treeeees longtemps… J’ai la chance d’avoir changé de taff et soit je prends le bus, soit mes pieds… Donc je suis bien contente d’avoir le choix aujourd’hui! Quoi que je râle encore un peu dans le bus, pour la forme… Parisienne forever! 🙂

    Like

    • 10 ans, tu en as du mérite ma belle!! Une fois que tu es pris dans la course folle, il n’est guère facile de s’en sortir. Tu dois être bien heureuse de profiter du bus maintenant (et oui, on ne se change pas su facilement, et puis râler ça fait du bien!)

      Like

  6. c’est tellement vrai… je ne suis plus confrontée à ça maintenant que je suis à la campagne mais quand je vivais à Montréal, ça me mettait hors de moi que les gens se précipitent dans un wagon du métro sans laisser les gens en sortir avant… en plus, comme tu dis, le métro suivant arrive quelques minutes après, c’est pas comme si fallait attendre 1 heure… raaaah!

    Like

    • Je vois que c’est partout pareil. C’est vraiment du granc n’importe quoi, bien souvent!
      Mais on ne change pas si facilement les comportements. Quand les autres poussent, moi je résiste et je leur dis avec le sourire “le prochain est dans 1 minute!!)

      Like

  7. Je me suis fait la même réflexion ce matin, en le prenant. 2 pét***** (non il n’y a pas d’autres mots…) couraient dans les escaliers quitte à me bousculer et vu l’équilibre que j’ai, je peux être vite par terre, mais qu’est ce qu’on s’en fout, tant qu’on gagne 3mns de son temps, même en écrasant les gens… le pire c’est que je suis arrivée plus tard et que finalement, on a pris le même métro, alors c’était bien la peine. J’appréhende quand il faut le prendre maintenant, les gens n’ont pas de patience, ne voient rien à part leur nombril. On pourrait écrire un roman juste sur les métros et le comportement des gens…

    Like

    • C’est bien vrai, les gens foncent tête baissée, sans prendre en compte les personnes qui se trouvent sur leur chemin. En gros c’est à toi de faire attention à eux.
      Je comprends que prendre le métro soit une épreuve pour toi. Je crois vraiment qu’on pourrait écrire un roman en effet…
      Grosses bises ma belle et prends bien soin de toi.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s