La guerre des avocats

J’aurai voulu, encore une fois, écrire un article plus pétillant. Surtout que j’avais de quoi être réjouie, après un si bon weekend, rempli de soleil et de sourires. Mais la réalité est ce qu’elle est. Et immanquablement, le jour de la reprise du travail et du retour à la vie « connectée », les petits couacs réapparaissent.

Je ne sais pas comment se passent les autres divorces. Ce que je sais, c’est que nous partons souvent la fleur au fusil, dans l’idée que tout se passe au mieux. Nous rêvons presque d’un divorce « comme dans les films ». Nous sommes prêts à tous les compromis possibles et inimaginables. Nous sommes quasiment sûrs que tout se passera bien. Ou du moins aussi bien que ce que nous espérons.

Et un matin, c’est la douche froide. On ne se parle plus. On échange des insultes par e-mail. On se cherche, on se fait mal, on se bouscule. On s’échange les enfants sur un pas de porte ou dans le sas de sécurité d’un point de rencontre médiatisé.

Tous les compromis que nous étions prêts à faire se sont fait la malle. Et devant notre mine déconfite, à force de ne plus dormir la nuit, de ressasser le passé, d’avancer en se cognant dans les portes, nos avocats prennent le relais.

Et la guerre est déclarée.

Sans enfant, j’aurai laissé passer je pense. Je ne cherche ni compensation, ni indemnités pour les dommages subies. Je n’ai pas d’idées de vengeance en tête.

Mais avec un enfant, je n’ai pas le choix. Il faut que je me batte. Il faut que je me batte contre un système en faveur des pères (ce sont souvent les plus mis de côté dans l’affaire, c’est vrai), contre un système qui t’aide un jour et te laisse patauger dans ta propre merdre le lendemain, contre des professionnels qui te disent « vous l’avez épousé, vous saviez à quoi vous vous attendiez ». Non, désolé, quand je me suis mariée, je pensais que c’était pour la vie, je ne me suis jamais dit qu’un jour, j’aurai peur que mon mari m’enlève mon enfant.

Il a pris un avocat. C’est mieux comme ça.

Je suis en phase d’acceptation de la situation, d’acceptation pleine et entière du désagrègement de mon couple et du fait qu’à partir d’aujourd’hui et pour longtemps encore, nous échangerons pour le bien être de notre enfant, que par avocat interposé.

La guerre est déclarée. Et elle va me coûter cher. Au fond la liberté et la paix ont un prix. C’est la vie !

avocat2

Advertisements

15 Comments

  1. Lucie Sullivan says:

    Douces pensées et plein de courage Marie !!

    Like

  2. Ginie says:

    Plein de pensées et de courage. Je travaille chez un avocat qui fait pas mal de divorces, si jamais tu as des questions, n’hésite pas à m’envoyer un mail. En espérant que tu trouveras un professionnel qui saura t’écouter car le “vous saviez à quoi vous vous attendiez” je ne trouve pas ça pro du tout ! Des bises de réconfort

    Like

  3. Bloody Anna says:

    Je te souhaite beaucoup de courage Marie, je suppose que ça ne doit pas être facile à vivre au quotidien… En attendant des jours meilleurs 🙂

    Like

  4. Dhelicat says:

    plein d’affectueuses pensées pour ce qui va être une dure bataille celle qui n’a pas de prix justement ou plutôt si: le prix amer de la liberté par avocats interposés, bienvenue dans le monde qui n’a rien des bisousnours ou il faut Parfois se battre y compris contre son avocat… J’y ai laissé mes illusions sur cette profession, fais toi aier au maximum Marie et si tu as besoin: je suis la! plein de bisous a toi et au petit prince et de pensées positives

    Like

  5. ifeelblue says:

    je t’envoie tout plein de courage… c’est triste que ça en arrive là mais il faut que tu te battes!

    Like

  6. Illyria says:

    Courage Marie, je t’envoie des ondes positives face à cette épreuve!

    Like

  7. Miss Tournesol says:

    Plein de pensées ma belle, j’ai du mal à mettre des mots sur tes écrits, je crois qu’il vaut mieux que je te parle au téléphone, mais sache en tout cas que je suis là par la pensée, et que tu peux appeler quand tu veux si tu as besoin ♥ Des bisous!

    Like

  8. Nancy says:

    Sois forte ma chère Marie
    C’est un mauvais passage dans ta vie, il y a beaucoup, beaucoup de jours meilleurs tu verras !

    GROS BISOUS à vous deux
    Je pense FORT à toi Ma Belle !

    Like

  9. una idea says:

    Coucou Marie,

    “La guerre est déclarée”, pour te sentir soutenue au mieux, et comme le dit Ginie, l’importance de te sentir écoutée par un pro, prends les meilleures armes . Gros bisous à toi Marie et je t’envoie des pensées pleine de force.

    Like

  10. je vous souhaite à toi et ton boubou bcp de courage

    Like

  11. maviedebrune says:

    Courage en tout cas !!!! J’ai vécu ça du côté enfant, et crois moi, j’ai été fière de voir comme ma maman s’est toujours battu pour nous !!

    Like

  12. ftcolette says:

    La liberté et la sécurité surtout ont un prix. Par contre, je peux te promettre que, avec le temps, tout s’arrange, oui, tout! Alors courage pour le moment, la tempête fait rage, mais bientôt ou juste après bientôt, les eaux seront plus calmes.

    Like

  13. Marie Kléber says:

    Merci à toutes pour vos encouragements qui me vont droit au coeur. Je crois que je suis épaulée au delà de mes espérances.
    Je garde en tête qu’il faut se battre, en attendant des jours meilleurs, où le soleil brillera avec encore plus de force qu’avant.

    Like

    1. Wondersissi says:

      Comme les autres, je te souhaite plein de courage!!

      Like

  14. Marie says:

    Courage, encore et toujours, Marie. C’est nécessaire pour le petit bonhomme qui est entre vous. Je te souhaite de connaître des échanges apaisés, que ce soit face à face ou par avocats interposés. Un jour, peut-être…

    Like

Comments are closed.