Voyage, voyage (en mode solo avec un aventurier) !

O fil des mois

Le premier voyage en train avec Tonio la Fouinette a été correct. Il avait 7 mois. Il a gazouillé, embêté (juste un petit peu) la dame d’à côté qui avait un très bel ordinateur. Il a hurlé sur la table à langer. J’ai transpiré comme un bœuf de A à Z et j’ai remercié le ciel quand il a fini par s’assoupir dans mes bras 10 minutes avant d’arriver à bon port.

Le deuxième voyage a été un vrai fiasco. Et pourtant j’avais emmené grand-mère en renfort. Entre les sacs, la poussette de deux tonnes, le sac à langer et un bébé de 11 mois et 10 kg dans les bras, je ne savais plus où donner de la tête. J’ai cru qu’une fois assis, les choses allaient s’arranger. Mais non. Monsieur n’a eu de cesse que de vouloir le sandwich de la voisine, le magazine du voisin. Entre deux cris, il a esquissé quelques sourires. Et il a décidé de partir à l’aventure. Dans un train en marche, avec un enfant qui ne marche pas encore, je te laisse imaginer à quoi ça peut ressembler. Il a léché la vitre du TGV une bonne dizaine de fois, avant de décider de partir à la conquête du TGV. J’ai donc arpenté tout le train une bonne dizaine de fois, avec un bébé en pyjama qui gigote dans tous les sens. C’est très agréable.

Autant te dire que j’appréhendais beaucoup la troisième tentative. Mais là, je m’étais organisée.

Bebe-en-train_visuel_article

Le premier outil indispensable à la mère baroudeuse, c’est le sac à dos. Avec un sac à dos, tu as les mains libres et donc prêtes à rattraper tous les coups foireux qui se présentent immanquablement quand tu es l’heureuse maman d’un aventurier.

Le deuxième plus, non négligeable, c’est d’aller voir des amies qui ont-elles-mêmes un enfant en bas âge ou en ont eu un (et donc ont tout le matos nécessaire à disposition). Je vous rassure, je ne sélectionne pas mes amies en fonction de ces détails bassement matériels, mais j’avoue que ça simplifie drôlement le voyage (qui autrement ressemble à un véritable déménagement et déménager en train, en solo, ça relève d’un défi dont je ne me sens pas à la hauteur !)

Enfin, il faut apporter de quoi occuper la petite Fouinette pendant 2h et plus…

Vendredi dernier, nous sommes montés dans le train, pas très frais, après avoir marché 25 minutes pour prendre le bus et traversé tout Paris. La montée s’est faite en fanfare. Et à peine avions nous passé un bras dans le compartiment, que tous les yeux des voyageurs étaient braqués sur nous. Dans ces cas-là, il faut garder le sourire et tenter tant bien que mal de rassurer sa progéniture, qui hurle de plus belle devant le regard noir des passagers, qui pour la plupart avaient déjà les yeux rivés sur le film qui défilait sur leur écran d’ordinateur.

Une fois calmé, grâce au lapin magique (Mister Doudou mérite un article à part), nous avons pu commencer le voyage, qui s’est super bien passé, à ma grande surprise. Nous sommes restés vissés à notre siège et nous avons passé un bon moment tous les deux. Je crois que la Fouinette était complètement KO, tellement KO que dès qu’il a posé ses fesses dans la poussette, il a piqué du nez.

Le retour a été à l’image de l’aller. Mise à part que j’avais pour une fois fait une entorse au contrat et pris une place en première. Mise à part le fait qu’il faisait plus chaud qu’à l’aller et que nous collions de partout. Et mise à part qu’à force de boire, boire, boire beaucoup d’eau, la couche de Tonio la Fouinette n’a pas tenu le coup et j’ai soudain senti une chaleur chaude envahir mon popotin. J’ai cru (juste le temps de quelques secondes) que je m’étais fait pipi dessus (et j’ai maudis la rééducation périnéale qui ne m’avait donc été d’aucun secours), avant de me rendre compte que nous étions tous les deux trempés (j’ai poussé un gros ouf de soulagement, heureuse de voir que je n’étais pas en cause dans cette inondation).

Notre vie est pleine de rebondissements passionnants. Tout ça pour dire que petit à petit, je deviens une pro du voyage. J’attends même avec impatience le prochain…

Source photo – Infos Bébé

Advertisements

16 thoughts on “Voyage, voyage (en mode solo avec un aventurier) !

  1. Ce que je ne comprends pas, c’est le regard réprobateur des gens vis-à-vis d’un bébé qui pleure ou d’un enfant en bas âge. C’est normal de les attendre pleurer ou de les voir gigoter !

    Like

    1. Oui, mais ça dérange souvent. Parce que quand tu n’es pas parent, tu imagines que si tu étais à la place du papa ou de la maman en question tu ferai tout autrement, toi!!! Si les gens ne sont pas tolérants avec les petits, avec qui pouvons espérer qu’ils le soient ma belle…

      Like

  2. Tu m’as fait trop rire avec l’inondation!! Faudra qu’on voit les dates pour ton prochain voyage justement 😉 Tu vois je sais que la boulette dans le train, ça ne serait pas gérable, en tout cas je suis admirative, quelle expédition! Bises à vous deux!

    Like

    1. Tout à fait ma belle. Je vais enfin pouvoir poser mes vacances. Je te tel très vite pour en discuter!!
      bises et heureuse de t’avoir fait rire. C’est Rock n’roll de voyager avec un bébé!!

      Like

  3. Effectivement, c’est sportif! Je n’ai pas de loulou, mais quand je vois les parents qui galèrent dans les transports avec les leurs, je me dis toujours que si un jour j’ai des enfants, je resterais surement cloitré chez moi pendant 20 ans haha! Mais j’imagine que c’est une question d’habitude^^

    Like

    1. Tout à fait c’est une question d’habitude. Mais quand tu voyages à deux, c’est plus simple quand même. En solo, il suffit d’être bien organisé et de se faire aider au maximum.
      Grosses bises.

      Like

  4. et oui cest une expedition de voyager avec un petit en meme temps ca laisse des souvenirs et Tinou nest pas si terrible, au fait tu me lamenes quand? je sais je suis pas trop equipee mais on reussira bien a loccuper. en meme temps cest bien de lhabituer a voyager… bisous

    Like

    1. Il faut que je l’organise Catherine, mais je te l’ammène sans souci tu sais. C’est juste que les visites du papa commencent samedi et auront lieu deux fois par mois. Il va falloir jongler avec tout!!
      Bises et belle journée

      Like

  5. Haha, tu m’as bien fait rire ! C’est vrai que c’est pas facile de voyager avec des tous petits. Je crois que c’est à ce moment-là que j’ai arrêté de mettre des jupes : la poussette, les escaliers, le marche-pied du train ou du tram, les sacs, les autres enfants à surveiller en même temps… Pfff ! J’suis fatiguée rien que d’y penser !!! Mais t’inquiète pas, avec le temps, tu vas devenir une vraie pro !

    Like

    1. Merci Marie! Moi aussi j’ai abandonné les jupes. Généralement, c’est jean et tennis, le confort avant tout!!

      Like

    1. Passer inaperçue, ce n’est plus une option en effet. Même si je dois avouer que Tonio la Fouinette est quand même assez calme, comparé à tant d’autres!
      Belle journée Karine.

      Like

  6. Ah le fameux regard du ” ah ben voilà, il fallait que la chiard tombe dans notre wagon”. Maintenant, je leur rend le regard du ” t’es pas content? Prends ta caisse!!”. Ça ma fait beaucoup rire ce billet et je me suis beaucoup retrouvée!! Je crois que pour ma part, les trajets en avion ont été encore pires… En tout cas, trop chouette d’en savoir plus sur tonio!!

    Like

    1. Avant j’étais gêné. Maintenant je les regarde avec le même air que toi, histoire de dire, “si t’es pas content, changes de crèmerie!”.
      On n’a pas encore tenté l’avion. Mais je pense que ça doit valoir son pesant de cacahuètes ma belle.
      Mille merci.

      Like

  7. Le regard noir pour un bébé, j’ai jamais trouvé ca respectueux… Par contre, un jour, je suis tombée dans un wagon où il y’avait une famille avec 3 bébés qui pleuraient à tour de rôle. Qu’on me croit ou non, ces bébés, à eux 3, ont pleuré pendant presque 1h30… Soit la durée du trajet. Autant dire que là, d’accord, ca commençait à être dur pour les oreilles ! En tout cas, tu es bien courageuse de partir avec un bébé si jeune. 🙂

    Like

    1. J’avoue qu’un bébé qui pleure longtemps, ce n’est pas plaisant. Ce n’est pas plaisant pour les voyageurs mais pas non plus pour le parent, qui essaye tant bien que mal de calmer la terreur, qui a décidé ce jour là de n’en faire qu’à sa tête. C’est vrai que ça casse les oreilles Rose!
      Belle journée à toi.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s