Derrière l’homme, le papa

Etre maman n’est pas un rôle aisé, surtout lorsque l’homme aimé a trahi notre confiance ou a fait voler en éclats nos certitudes, nos rêves d’enfants. Il n’est pas toujours facile de faire la part des choses, de voir le papa derrière l’ancien compagnon ou époux.

Et pourtant nous sommes nombreuses à faire des efforts, à sacrifier notre bien-être, à tirer un trait sur les fautes de l’autre, pour que nos enfants soient heureux. Nous ne faisons pas forcément les bons choix. Nous essayons d’être justes, en étant tout de même maladroits.

81b2ca05a5a535dbdc0a9cfd144a57b9

Après un e-mail assassin, comme tous ceux qu’il m’envoie depuis la séparation, il a fait la démarche. L’espace de rencontre a téléphoné pour prendre rendez-vous avec moi. Dans quelques mois mon petit homme pourra voir et connaître son papa, entre les 4 murs d’un centre médiatisé.

Je suis partagée. J’ai voulu ce rattachement, j’ai choisi de ne pas éloigner le papa de Boubou de sa vie. Mais je ne peux pas cacher que j’ai peur, que les 3 heures de rencontre deux fois par mois me glacent le sang. Quoi qu’il arrive, quoique je fasse pour ne plus y penser, chaque tentative de lui me ramène des années en arrière et me ramène inévitablement à ce soir de Novembre.

Je peux pardonner. Je peux passer l’éponge. Mais je ne peux pas oublier. Les mots, les menaces, les gestes me collent à la peau. Pourtant je fais tout pour m’en défaire, pour exorciser mes vieux démons, pour avancer, pour être heureuse.

Nous ne sommes pas en guerre. Nous ne sommes pas en paix. Ni amis. Ni ennemis. L’indifférence a remplacé la tendresse que j’avais pour lui. Je sais, c’est triste. Mais nul n’est vraiment maître de ses sentiments.

L’indifférence vaut mieux pour moi. L’emprise était telle qu’il avait fait de moi un être vide, sans souffle, perdu sans lui, perdu au milieu du monde fou.

Quand l’angoisse m’envahit, quand le doute s’empare de moi, je regarde mon enfant et je prends sur moi. Je prie pour que rien ne lui arrive. Je prie beaucoup d’ailleurs. Et je fais confiance à la vie.

Si vous êtes séparés, comment vivez-vous les visites chez le papa (ou la maman dans certains cas) ?

Advertisements

23 thoughts on “Derrière l’homme, le papa

  1. Je crois que je ne pourrais jamais pardonner les gestes et paroles qui ont l’air de t’avoir été adressés. Car une personne comme ça ne changera jamais, et je me dirai que tôt ou tard mon enfant subira ça à la moindre contrariété (et moi encore aussi par la même occasion).
    Mais heureusement pour moi, je suis pas dans ce cas – en fait je suis bien trop droite dans ma tête et rancunière pour ça^^
    Du coup je ne peux que te souhaiter de faire au mieux pour vous deux ♥

    Like

    1. C’est bien ce qui me fait peur Onee, c’est qu’il manipule notre enfant comme il l’a fait avec moi. Chaque jour qui passe loin de lui est pour moi un jour de gagné. Je n’ai pas coupé le contact, car je pensais sincèrement qu’il allait changer. Je suis très, trop naÎve comme fille.
      Merci en tous cas pour ton soutien. Bises et belle journée.

      Like

  2. Comme je comprends tes craintes… C’est se sentir obligée qu’il connaisse son papa et en même temps, savoir que tu prends le risque qu’il en sorte malheureux, que son père se comporte avec lui comme il l’a été avec toi, que ces rencontres n’apportent rien de positif. C’est vraiment très difficile comme situation, je suis vraiment navrée que tu traverses cette épreuve, ainsi que ton petit prince. Je ne connais pas bien le contexte français mais si j’ai bien compris, ces rencontres seront encadrées ? Il ne prendra pas ton petit bout chez lui ? Au moins ça, c’est rassurant… Je n’ai jamais connu une telle situation dans le cadre de mon divorce mais à un moment, je sais que mes petits n’étaient pas bien chez leur père lorsqu’il était avec une de ses ex et j’en ai beaucoup souffert, je me sentais totalement impuissante, je culpabilisais et je le vivais mal. Il y avait l’obligation qu’ils y aillent contre laquelle je ne pouvais rien… Tout ce que je peux te dire c’est courage! Ta présence et ta personnalité vont faire beaucoup et qui sait comment tout ça va évoluer? Peut-être que dans deux ans les choses seront différentes, en mieux ? Bisous ma belle

    Like

    1. Merci beaucoup pour tes mots et ton soutien ma belle. C’est une situation qui n’est pas évidente. Vu que le papa ne vit pas en France, les visites ont lieu dans un centre médiatisé. C’est un soulagement pour moi quand même. Comme d’habitude, ce qui me fait peur, c’est que les personnes autour ne comprennent pas la manipulation et que je passes pour la “folle” de service ou encore que mon petit garçon en souffre et perde son joli sourire, face à ce père que ne l’appelle même pas par son prénom.
      Enfin il suffit d’attendre et d’être patient. Rien n’est figé.
      Grosses bises et belle semaine à toi.

      Like

  3. Hello Marie,
    L’indifférence est un moindre mal… j’aimerais pouvoir en être là…
    Malheureusement comment demeurer “indifférente” face à certaines attitudes, réactions ou absence de réactions… Si tu y parviens, et qui plus est d’ici les qlq mois à venir et cette nouvelle situation à laquelle tu ne pourras te soustraire, alors je t’en prie livre moi ton secret…
    Merci pour cet article. Et courage.
    Bises ^^

    Like

    1. Chère Nani, je pense que cela dépend de la personne que l’on a en face de soi. Mon ex-mari est très manipulateur, il a réussi à me faire fléchir plus d’une fois, à me reprendre sous sa coupe et son emprise. L’indifférence est ma meilleure arme. Je ne dois pas lui montrer mes failles et encore moins lui accorder un centième de ma confiance. C’est essentiel pour moi et notre enfant. Les silences, les mots qui font mal, me touchent mais j’essaye de prendre du recul et de me dire que tout ça ne me regarde plus. De toute façon dès que je parle ou dis quelque chose, chacune de mes pensées est détournée et mes mots sont sortis de leur contexte. Je n’aurai jamais le dernier mot, car il pense avoir raison sur tout.
      Je ne sais pas ce qu’il en est pour toi. Je crois qu’il faut doucement apprendre à se construire sans le regard de l’autre sur soi. Lui ne changera pas. C’est à toi de changer pour que les choses ne t’atteignent plus autant. Je sais que c’est dur, mais ça en vaut la peine.
      Je te souhaite plein de courage ma belle. Grosses bises et merci.

      Like

      1. Coucou missk… eh bien tu as toute mon admiration.
        Nos histoires ne sont pas les mêmes, mais il y a dans ce que tu décrit plus haut qlq similitudes…
        Merci pour tes paroles apaisantes. Reçois les miennes en retour, et ton le courage que je peux t”envoyer.
        Bises et à très vite…

        Like

    1. Meci Karine. Comme toujurs on va s’en sortir, il faut juste prendre sur soi et avancer. Bises et belle journée.

      Like

  4. Que c’est compliqué… moi j’encaisse les menaces, ses reproches, ses contradictions, je fais le dos rond pour éviter les conflits mais quand je sais que mes enfants sont seuls avec lui, j’ai mal… Je sais comme ses piques peuvent faire mal et je ne suis plus là pour les protéger. Je leur explique son fonctionnement, sa maladie, sa colère, son mal être,…Je sais combien ses paroles peuvent les blesser et pourtant…Je n’arrive toujours pas à savoir ce qui sera le moins destructeur pour eux : ne plus le voir ou apprendre à le connaitre, profiter des bons moments car heureusement il y en a un peu et leur apprendre à gérer, subir ses crises ? Trop dure de prendre une décision radicale alors je laisse faire, je parle avec eux, je leur explique, je leur dis que si c’est trop dure, il faut le dire et je ferai les démarches pour qu’ils n’aient plus à subir…et c’est en écrivant ces mots je réalise qu’une fois encore je me voile la face : il ne changera pas, il va continuer à nous pourrir la vie….car c’est son fonctionnement..Reporter sur les autres sont mal être, sa colère…Alors pourquoi je n’arrive pas à aller au bout et stopper tout ça ? Ce soir il voulait se jeter sous un train et je peux pas m’empêcher de d’espérer qu’il le fasse ! VDM !!

    Like

    1. “il ne changera pas, il va continuer à nous pourrir la vie”. C’est la triste réalité de beaucoup de mères Maité. Et c’est dur, extrêmement dur à vivre.
      Je crois que nous devons faire face au même spécimen d’homme. Reporter sur les autres, c’est ce qu’il sait faire de mieux et me culpabiliser aussi.
      Moi aussi, quand il m’a dit qu’il voulait se tuer, j’ai pensé “fais le”. C’est horrible d’en arriver à penser ça. Mais tellement rassurant de se dire que nous pourrons enfin vivre, libérés du poids de sa présence dans nos vies.
      En attendant je vais faire comme toi, expliquer les choses à mon petit garçon et esperer que tout se passe le mieux possible.

      Like

  5. Toujours une situation difficile et délicate. Parfois ça fonctionne à merveille et parfois c’est juste l’enfer… Mon compagnon a vécu une situation similaire à l’âge de 6ans. L’ennui? Ses parents se disputaient à travers lui en sa présence lors des rencontres du samedi avec son père. Il a préféré couper le contact pendant son adolescence.
    J’espère que ce cas de figure ne se présentera pas pour toi et que tout se déroulera le mieux qu’on puisse espérer (au vu des antécédents bien entendu).

    Like

    1. Depuis pas mal de temps déjà j’ai opté pour le silence, donc il n’y aura pas de disputes entre moi et le papa. Même s’il me pousse à bout ou s’il essaye de me faire flancher. Je travaille beaucoup sur moi, sur la maîtrise de mes émotions.
      J’espère en effet que tout se passera le mieux possible. A suivre…
      Merci

      Like

  6. C’est triste l’indifférence, mais ça vaut mieux quand la personne en face ne mérite rien d’autre… Tu as beaucoup avancé, tu as appris de ce que tu as vécu avec lui et tu pourras sûrement protéger ton enfant. Enfin je ne m’y connais pas pour te conseiller ni rien, mais je te souhaite bon courage!

    Like

    1. Merci pour tes mots plein de sagesse. L’indifférence est ma meilleur arme. Le manipulateur n’existe pas sans victime. Il jour il se lassera et mon enfant ne courrera plus aucun danger.

      Like

  7. Difficile situation ou boubou est encore petit, ou il doit connaître son papa mais je comprends ton angoisse c’est si dur à vivre cette incertitude bien sur qu’il tentera de le manipuler ou peut-être te manipuler à travers lui on ne se débarrasse pas d’un manipulateur aussi facilement mais arriver à être indifférente est déjà un énorme pas vers l’indépendance! Après peut être finira t’il par comprendre et un jour se lasser d’une situation plutôt inconfortable voir son fils dans un lieu impose 3h.,,je sais que tu resteras vigilante et puis avec le divorce il ne pourra plus rien attendre de toi, espérons quun jour mais tu n’es sûrement ni au bout de tes surprises ni de tes peines alors tu as raison le silence permet d’éviter bien des conflits! Courage Marie et quand ça va mal parle nous! Alors le petit Homme fait il ses premiers pas ? Bisous à vous deux

    Like

    1. Me manipuler à travers lui, c’est une évidence Catherine. Son fils ne l’intéresse pas plus que ça. Personne ne veut le comprendre, parce que ça fait mal. Mais ce qui l’intéresse c’est “la mise à mort”, ce qu’il veut c’est laver son orgueil de mâle et surtout ne pas laisser à une femme non musulmane le soin d’élever son enfant musulman.
      Merci pour ton soutien et tes mots, tu comprends si bien tout ça. J’espère juste qu’un jour il comprendra que de mon côté il n’y a plus d’espoir et arrêtera son travail de sabotage. Nous n’en sommes pas là, je reste donc très vigilante et j’arrête de croire à ses mensonges, qui ne me font plus perdre la face.
      Grosses bises et merci encore.

      Like

  8. Ton fils a une grande chance de t’avoir comme Maman.
    Tu veilles sur lui, tu penses à lui et à son avenir.
    Merci de partager ce que tu vis, même si rien n’est simple chère Marie.
    GROSSES BISES pour vous deux
    Je pense FORT à vous.

    Like

  9. Je pense qu’une séparation est toujours compliquée…Bien plus quand un enfant est au milieu…

    Ici on a opté pour une garde 5 jours/9 jours (5 chez papa, 9 chez moi), ça se passe plutôt bien, mon fils a 4 ans et n’a pas l’air perturbé…
    Moi pendant 5 jours je dors mal, peu…
    Le papa m’a tellement fait de mal, rabaissé et autre que j’ai peur qu’il fasse pareil avec son fils…Mais je ne veux pas le priver d’un père…

    Like

    1. Tu as raison Laurence. Une séparation c’est toujours un drame. Ca fait mal à beaucoup de monde.
      Il n’est jamais facile de savoir si on fait ou non le bon choix. Mais tant qu’on fait tout pour que ça se passe le mieux possible, c’est déjà beaucoup.
      Courage à toi car j’imagine que ces 5 jours sans ton fils doivent être très durs.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s