Le premier grand amour

Le premier amour, ça faisait fade comme titre. Le premier grand amour, j’aime mieux. Parce qu’un premier amour, c’est toujours exceptionnel. Un premier amour, c’est foudroyant, ça chavire, ça décoiffe, ça envoûte et ça fait grandir.

Un premier amour c’est forcément grand, majestueux. L’amour n’a pas de frontière. Il est tout simplement. Il est beau, fort. Il est entêtent. Il nous fait faire des choses que nous ne nous serions jamais sentis capables de faire.

Le premier amour c’est un monument. On le regarde de près avec des larmes de joie au creux des yeux. On le regarde de loin avec une tendresse particulière.

Le premier amour ne s’éteint jamais vraiment. Il reste toujours quelque part un peu de lui en nous. Il ne nous quitte jamais. On l’évoque avec des frissons au creux des reins, même quand les autres amours ont été dix fois plus merveilleux.

Le premier amour est vrai. Nous nous jetons dans ses bras, innocents et fidèles. Il accapare nos pensées. Il hante nos nuits. Il glisse sur nos vies et nous laisse inconscients sur le rivage de la passion.

Le premier amour n’est comparable à aucun autre.

605289b70c497b06d62b1a9bf4a0ee07

Advertisements

20 thoughts on “Le premier grand amour

  1. Comme tu dis vrai Marie..et que tu le dis bien 🙂 On n’oublie jamais son premier amour , peut-être parce qu’il est notre enfance et notre innocence ? Bon vendredi Bisous à tous les deux

    Like

    • Et puis parce que ça fait du bien de s’en souvenir, parce que c’est un peu notre amour de référence, même si les suivants ne sont pas toujours à la hauteur du premier!
      Bises et bon voyage Paulette.

      Like

    • N’est ce pas Béa! Je suis même certaine qu’on a encore des étoiles dans les yeux quand on en parle.
      Bises et belle journée.

      Like

  2. Tu le décris si bien !!! Le premier grand amour est si fort, dépasse tellement ce qu’on pouvait imaginer qu’on peut en pleurer à gros sanglots sans pouvoir s’arrêter… Merci chère Marie pour ce texte si beau ! Bises

    Like

    • C’est tout à fait ça Karine. Merci de toujours être là et de laisser de gentils commentaires qui me font du bien.
      Grosses bises de Paris

      Like

  3. hum
    soupir
    eh bien moi il n’en reste que des cendres… ou plutôt non: des tensions et de l’amertume, encore bien présentes.
    sic
    au fait Marie, tu n’aurais pas changé qlq chose à ton interface ?^^ (comme d’hab’ j’ai un tps de retard)
    Bizzz

    Like

  4. C’est tellement vrai. La première fois que j’ai aimé, véritablement aimé, je n’avais que 13 ans… Mais aujourd’hui, j’y pense encore parfois. C’est tellement particulier, d’avoir un “premier grand amour”, pour s’en défaire c’est tellement dur.

    Like

    • Pour s’en défaire, c’est très très dur, tu as raison Rose. Mais le premier amour conserve toujours une place de choix dans notre coeur.
      Belle journée à toi.

      Like

  5. Bah, moi, mon 1er grand amour m’a marqué parce-que c’était le 1er. Mais c’est tout.
    Ado, j’ai bien eu quelques coups de coeur, mais toujours restés secrets donc pas partagés.
    Et puis, ensuite, ma 1ère histoire d’amour (à 19 ans!), c’est moi qui y ai mis un terme car après 3 ans et des 600 km de distance (les études nous ayant éloignés), je voyais bien ça n’était plus pareil. Il m’en reste un peu d’amertume, l’impression qu’on ne regardait pas dans la même direction et d’avoir peut-être gâchés quelques année de ma vie). Et puis le suivant, ben, c’est celui de maintenant, celui qui dure depuis 20 ans (ça ne nous rajeunit pas tout çà…). Cela n’est plus celui des 1ers émois, il a évolué aussi mais il est toujours là.

    Like

    • Les coups de coeur non partagés, les amours platoniques, c’était ma grande spécialité. Mais ceux là comptent aussi, peut-être plus que ceux qui ont laissé un gout amer dans nos mémoires Linette.

      Like

  6. Oh oui, mon premier amour a été un feu d’artifice! Unique, grandiose, magique….
    Ca a tourné en eau de boudin mais avec le temps les rancoeurs sont oubliées et nous sommes restés bons amis…

    Like

    • J’aime les adjectifs que tu emploies Rachel. C’est tellement vrai.
      La fin n’est jamais à l’image du début. Mais quand on reste amis, quand les tensions s’apaisent, ne reste que le meilleur!

      Like

  7. Très joliment écrit ! J’ai la chance d’être encore auprès de mon “premier grand amour”… On se connait depuis l’adolescence & nous nous sommes rencontrés il y’a bientôt 10 ans… & Malgré les épreuves de la vie (& son caractère de m*** :p ) Je ne me vois pas vivre sans lui ! :p

    Like

    • C’est beau ces amours qui durent toujours et qui survivent aux épreuves. Je vous souhaite tout le bonheur du monde!

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s