Pour faire la paix, il faut être deux

Entre Nous

Je crois que personne n’aime foncièrement la guerre. On s’y abandonne quand toutes les autres tentatives de discussion sont épuisées, quand l’espoir disparaît lentement derrière l’horizon. On part en guerre pour se protéger, protéger ses intérêts ou parce que l’épée semble souvent une arme plus puissante que l’amour ou la compassion.

Et puis aussi parce que la paix réclame que les deux parties soient d’accord pour mettre un terme à leur conflit. La volonté d’une seule ne suffit pas.

041f03a4b691364550bef6b5d01869b0

J’entends souvent les gens me dire, il est temps de laisser de côté la rancœur ou le passé est derrière toi, continuer à lui en vouloir ne changera rien. Je suis d’accord. Tout à fait d’accord même.

Dès la naissance de Boubou, j’ai fait des efforts, des efforts colossaux pour que nous puissions développer une relation de parents saine et dénuée de colère, de désir de vengeance.

En face de moi, je n’ai eu qu’un mur de silence et des mots durs, du mépris.

Alors dites-moi, comment je suis censée faire la paix avec cet homme-là ? Comment je peux dialoguer, quand tous mes mots sont décortiqués et sortis de leur contexte, quand il continue à m’accuser de détruire sa vie, quand il menace encore et toujours de me prendre notre enfant ?

Depuis le temps, j’ai fait du chemin, j’ai déposé les armes. J’ai moi aussi opté pour le silence, car chaque tentative de réconciliation de ma part est une brèche ouverte pour qu’il continue son travail de sabotage.

La paix entre nous est un leurre puisqu’il me considère comme la « femme sans cœur ». Il continuera à me détester et je continuerai à le laisser faire. Parce que je refuse d’entrer en guerre avec lui, je refuse de me battre contre son indifférence.

L’expérience m’a prouvé que ça ne servait à rien. C’est ma paix intérieure que je dois conquérir pour assurer un avenir lumineux à mon petit homme. Le reste n’a plus aucun intérêt et son jugement m’atteint de moins en moins. C’est un combat de gagné.

Crédit Image – Pinterest

Advertisements

14 thoughts on “Pour faire la paix, il faut être deux

  1. Vraiment bravo, Marie ! Je suis convaincue que ton attitude est la meilleure que tu puisses avoir. Tu as fait ta part dans cette quête de la paix, faire plus me paraît impossible… Sois sereine… Bises

    Like

    1. Merci Karine. Il m’en a fallu du temps pour en arriver à cette conclusion, mais je crois en effet que c’est la plus adaptée.
      Grosses bises et merci beaucoup.

      Like

  2. Face à quelqu’un d’indifférent, on ne peut rien faire mais tes écrits parlent tout seul, tu prends les bonnes décisions et ton attitude est intelligente. Des bisous Marie.

    Like

    1. Merci beaucoup pour ton soutien Béa. J’arrive enfin à faire ce que je pense juste et sain pour moi. La route est longue mais la sérénité est au bout du chemin.
      Grosses bises à toi et bonne fin de journée.

      Like

  3. Je suis d’accord avec Béa. Tu as l’intelligence de te poser des questions et de faire en sorte que ça se passe au mieux. Sois en paix avec toi-même, c’est déjà beaucoup.
    Bises Marie

    Like

    1. Merci Marie. La paix avec soi-même est quelques fois difficile à trouver au milieu du tumulte, mais peut-être que c’est en la trouvant que l’on finit par se sentir mieux au milieu de ce même tumulte.
      Grosses bises et bon après-midi.

      Like

  4. Tu as bien raison ma belle, le silence est ta meilleure défense, puisque chaque tentative de dialogue est une porte ouverte vers des reproches ou du mépris. Tu auras fait beaucoup pour dialoguer sereinement, tant pis s’il n’a pas saisi cette chance. Occupe-toi de ton bonheur, et de celui de ton fils, c’est ce qui importe. Je suis contente de lire que tout ceci t’atteint de moins en moins, continue sur ce beau chemin ma belle. Plein de pensées ♥

    Like

    1. Merci ma toute belle. J’ai réussi à classer le mail et le SMS dans les archives, sans m’éterniser dessus. Gros progrès. Et sans me dire que j’étais vraiment nulle. Deuxième gros progrès. J’avance doucement mais j’avance.
      Grosses bises de nous deux.

      Like

  5. c’est la paix avec soi même, la plus importante qui soit!
    être en accord avec soi, arrêter de se tourmenter, est la première qui vaille.
    quant à l’autre, l’ennemi, l’adversaire, une victoire peut se trouver être dans le pardon…
    le pardon est une force quoi qu’on en dise. cela aide à s’apaiser.
    mais encore faut il en être capable!
    bisous mamzel! à+

    Like

    1. Le pardon, c’est important Nani. Je crois que sincèrement je lui ai pardonné le mal fait, mais lui n’est décidément pas décidé à me pardonner (me pardonner quoi d’ailleurs).
      Je retiens “être en accord avec soi même”. C’est très juste. Grosses bises.

      Like

  6. pour faire la paix il faut être deux mais la bonne nouvelle c’est que pour faire la guerre aussi !! et normalement le combat doit s’arrêter faute de combattant…alors comme toi j’essaye face aux attaques, aux provocations, aux menaces, aux reproches, de rester silencieuse…car pour moi tout a dit , redit et jamais entendu !
    Pas toujours facile, mais finalement c’est beaucoup moins éprouvant, et beaucoup plus apaisant, … et comme je le dit à mes enfants, c’est son choix à lui de chercher le conflit, l’affrontement..on ne peut pas changer l’autre, on peut juste lui montrer qu’il y a d’autres façons de vivre et de voir les choses… Mais je le répète, pas toujours facile d’appliquer ces principes… alors beaucoup de courage à ceux qui sont sur cette route,,

    Like

    1. Tu as raison Maïté. “Dit, redit et jamais entendu”, c’est tout à fait ça, alors à quoi boen dépenser son énergie et son temps pour essayer de faire comprendre ces choses à l’autre.
      Bien sûr que c’est son choix à lui, pas forcément facile de se rentrer cette idée dans la tête ni de comprendre pourquoi il le fait. Mais tu as raison ça n’a pas vraiment d’importance. Je crois que vient un temps ou il faut arriver à se concentrer sur soi et sur les êtres importants… Le reste changera ou pas.
      Bonne continuation à toi et plein de courage aussi. La lumière est au bout du chemin.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s